Quel est le réel génocide perpétré en Afrique du Nord ?

Michel Garroté
Politologue, blogueur
Berbères-1

Berbères-2

   
Michel Garroté - Le réel génocide perpétré en Afrique du Nord, fut commis, par les arabo-musulmans, contre les Berbères (photo ci-dessus), n'en déplaise à Macron-l'ignare. Lorsque j'écris "Quel est le réel génocide perpétré en Afrique du Nord ?" (titre du présent article), cela n'exclut pas tous les autres génocides perpétrés en Afrique, simplement, celui qui est évoqué ci-dessous (le génocide des Berbères juifs et chrétiens notamment par les armées conquérantes arabo-musulmanes venues de la péninsule arabique), est une réponse (de l'excellent Gérard Brazon), aux allégations mensongères (du dandy pommadé Maqueron au menton proéminent) sur le soi-disant "génocide", qui, selon lui - et c'est faux - aurait été perpétré, par les Français, en Algérie, lors de la période coloniale, et, que, l'on agite en période électorale (pour draguer les voix franco-musulmanes en général et les voix  franco-algériennes en particulier).
-
A propos du génocide des Berbères par les arabo-musulmans, le chroniqueur Gérard Brazon écrit notamment (extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page) : On ne peut qu’être stupéfait d’entendre certains de nos politiques qui, partant à la pêche aux voix musulmanes et immigrées, n’hésitent même plus à insulter leur propre pays. Emmanuel Macron prétend diriger un pays qu’il accuse de « crime contre l’humanité ». Au même titre que les nazis, les communistes. Il balaie d’une main légère et surtout criminelle, une décision de Charles X faite sur une demande du Congrès de Vienne (ONU de l’époque), afin que cessent les pillages et les mises en esclavage des Européens par les Barbaresques ayant leur siège à Alger, Tunis et Tripoli.
-
1830 fut, avant toute chose, une mission civilisatrice, une occupation des lieux où s’exerçait le pire des crimes contre l’humanité qu’était la mise en esclavage de milliers de femmes et d’hommes. Les unes vendues, violées, assassinées pour désobéissance à leurs maîtres musulmans, les autres transformés en bétail humain la plupart du temps ou torturés pour le plaisir d’un spectacle (L’État islamique n’a rien inventé).
-
Il faut que les Algériens d’ici et d’Algérie comprennent également, que dans leurs ancêtres, il y avait aussi cette engeance criminelle. Le savoir ne veut pas dire assumer la culpabilité. De même, les Français d’aujourd’hui ne sont coupables en rien de ceux d’hier. Mes ancêtres, paysans de la Sarthe et du Perche, n’ont jamais vu un Noir, ni même entendu parler de quoi que ce soit sur l’esclavage (ils l’étaient eux-mêmes en quelque sorte), pas même de la colonisation. Qu’ils sachent aussi, ces Algériens, que le premier génocide sur ces terres d’Afrique du Nord, fut commis par les arabo-musulmans sur leurs ancêtres Berbères.
-
Cette conquête de la ville esclavagiste d’Alger fut poursuivie par Louis Philippe, Napoléon III et les différentes Républiques. Des radicaux-socialistes à la droite conservatrice qui suivirent. À noter que les socialistes de l’époque furent les pires à ce jeu de la colonisation des terres, en y ajoutant la notion de races inférieures (de Jules Ferry à Léon Blum), tandis que la droite de l’époque voulait se concentrer sur la revanche contre l’Allemagne et récupérer l’Alsace et la Lorraine.
-
Emmanuel Macron trahit la France en accusant son propre pays et entérine la haine d’une Algérie très appauvrie en 55 ans d’indépendance. Un pays construit de toutes pièces sur des marécages par la sueur et par le sang des colons. Un territoire qui put voir, grâce à la France, des villes se construire, des voies ferrées, des ports, et des puits de pétrole. Qu’un hommage soit rendu à ces Français, aux Arabes Français de cœur, à l’intelligence, aux instruits, aux courageux, aux mains rudes qui, en asséchant les marécages, en irriguant et en cultivant la terre, ont fait de ces terres arides, un pays digne de ce nom. Ce ne sont pas les Barbaresques qui l’on fait, mais les Français.
-
Cette Algérie, au bout de 55 ans d’indépendance, reste incapable de donner à manger à son propre peuple malgré la manne pétrolière et gazière qu’a laissée la France. Un peuple qui pourtant continue à vouloir immigrer, et vouloir vivre chez l’ancien « colonisateur, criminel contre l’humanité ». Cette nouvelle Algérie vit dans le mensonge permanent de ses dirigeants qui refusent de devoir se justifier de leur incapacité à gouverner et à offrir une espérance à leur peuple.
-
Emmanuel Macron insulte ceux qui ont fait cesser les crimes des esclavagistes et qui ont fait de cette terre un pays qui n’existait pas avant eux. Au prix fort. Ceci n’est pas pardonnable.-Emmanuel Macron est donc le pur produit d’une inculture historique qui détruit tout ce qu’elle ne comprend pas et mord la main qui lui donne à manger. Ce personnage semble ignorer les raisons de la prise d’Alger en 1830, et donc ignore tout des Barbaresques, y compris, bien sûr, les désastres commis sur les côtes d’Italie, de France, d’Espagne et même d’Irlande. Il semble ignorer que la Navy, créée aux USA pour protéger son commerce en Méditerranée, bombarda Tripoli pour y calmer les esclavagistes qui pillaient cette mer.
-
Esclaves ? Esclavagistes ? Il est vrai que selon Christiane Taubira, l’esclavage n’est sans doute pas un crime quand ce sont les Blancs qui en sont les victimes. Emmanuel Macron est disqualifié pour rassembler les Français. Il ne peut pas être le Président d’un peuple qu’il qualifie de criminel. Il n’est pas seulement un imbécile par ignorance, mais un traître de fait par sa représentation médiatique. La portée de sa parole confirme les mensonges, les oublis, la mauvaise foi et donne l’impression que la France est venue occuper un pays avec un projet d’extermination.
-
Notons que l’Algérie porte son nom depuis une décision française. C’est le 14 octobre 1839 que la circulaire de Schneider, Ministre de la Guerre, donna le nom définitif d’Algérie. Ainsi donc, même son nom est une création française. L’historien Jean Sévillia explique pourquoi qualifier la colonisation de crime contre l’humanité est un non-sens historique, estimant que l’on ne peut pas jeter ainsi « l’opprobre sur les Européens d’Algérie, les Harkis, et leurs descendants ». Emmanuel Macron, enfant de la chronologie bafouée, doit confondre Vercingétorix avec Abd el-Kader.
-
Le plus grave est qu’Emmanuel Macron a, dans un pays étranger, en Algérie, dénoncé le peuple de France qu’il prétend un jour gouverner. On peut lui rappeler au passage que ce sont des millions de jeunes Algériens, tous assoiffés de visas, qui veulent rejoindre une France de « criminels contre l’humanité ». Sont-ils masochistes ces jeunes Algériens ou savent-ils que la France est une terre promise pour s’assurer le gîte, le couvert, grâce aux APL, AME, RMI, RSA, ATA, ASTA et autres allocations si diverses et variées, sans oublier de faire venir leur famille par le jeu du regroupement familial. Pour eux, ce n’est pas la France, c’est Allah qui pourvoit, n’est-ce pas. Nous sommes, en France, progressivement occupés par l’Afrique du Nord et subsaharienne, et, nous devons en plus, nous excuser, encore et encore, ajoute Gérard Brazon (fin des extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page).
-
Introduction & Adaptation de Michel Garroté pour https://lesobservateurs.ch/
-
Source :
-
http://eurolibertes.com/evenements/premier-genocide-afrique-nord/
-

7 commentaires

  1. Posté par Arthur le

    l’esclavage des chrétiens a duré 3 siècles à compter du 16° siècle. Les esclaves hommes, femmes et enfants,enchainés à Alger et massacrés pour certains. Ce fut un crime contre l’humanité de même que le massacre des berbères par les arabes musulmans. ( lire la régence d’Alger par les turcs).

  2. Posté par pierre frankenhauser le

    http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Lourdes-peines-pour-avoir-terrorise-des-Noirs-30750164
    Ces deux tarés extrémistes méritaient-ils vraiment de prendre pour 15 et 20 ans de prison ? Ont-ils volé, violé, battu, blessé, torturé ou tué quelqu’un ? Non, mais ils sont blancs et ont eu la mauvaise idée d’effrayer et de menacer une famille de noirs. Encore une chance qu’ils n’aient pas été condamnés pour génocide.

  3. Posté par Ouali le

    -
    Il faut que les Algériens d’ici et d’Algérie comprennent également, que dans leurs ancêtres, il y avait aussi cette engeance criminelle. Le savoir ne veut pas dire assumer la culpabilité. De même, les Français d’aujourd’hui ne sont coupables en rien …… !!!
    Bien dit Monsieur , suivant votre analyse ( La Turquie d’aujourd’hui n’a rien avoir avec le Génocide Arménien CAR la génération et le gouvernement turque d’aujourd’hui n’était pas à cette époque !! … Et POURTANT ont demandent à chaque fois la Turquie de présenter des excuses OFFICIELLE aux arméniens pour accepter l’adhésion de ce pays à L’UE … !!!!!!
    HYPOCRISIE DE L’HOMME BLANC :)

  4. Posté par Jean-Francois Morf le

    Googlez: 669 million non-muslims massacred…
    Par les français?

  5. Posté par Dupuis le

    Merci pour ce rappel,incroyable qu’un homme voulant giurverner la france puisse se soumettre de cette manière,jusqu’à quand les politiques baissent l’échine….alors que notre pays est deja comme avait prédit Boumedienne nous aurons la france avec le ventre de nos femmes..
    C’est fait 40% est musulmane…
    Réveillez vous peuple de France…

  6. Posté par Marcassin le

    Excellent rappel historique, remettant « l’église au milieu du village ».
    Histoire que nos idiots utiles à l’instauration de l’oumma s’efforcent à travestir.

  7. Posté par Nicolas le

    Ce con porté au nues par une castes de journaleux serviles, s’est senti pousser des ailes au point de se tirer une balle dans le pied. Macron se révèle être un micron et ceux qui l’ont financé se retrouvent à découvert. Game over, les banksters.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.