Régularisations des illégaux : Maudet – Marra, même combat !

Céline Amaudruz
Conseillère nationale UDC
SansPapiers_ToutdeSuite Papiers

Maudet – Marra, même combat !

Ada Marra peut s'enorgueillir d'être parvenue à modifier la Constitution fédérale, ce dont peu de parlementaires peuvent se vanter. Telle Larousse et son pissenlit, elle sème désormais le passeport suisse à tout vent. Manifestement, cette brillante réussite n'est pas passée inaperçue à Genève où Pierre Maudet entend lui aussi avoir son moment de gloire grâce aux étrangers, plus particulièrement aux sans-papiers. En vue de laisser son nom à l'histoire, il s'est approché de Berne, sollicitant de Simonetta Sommaruga l'autorisation de tordre légèrement la Loi sur les Etrangers pour régulariser des milliers de personnes sans titre de séjour. Bien évidemment, les largesses du grand vizir sont accompagnées de mesures strictes afin de ne pas provoquer un appel d'air. Remarquable intuition, il est en effet possible que tout clandestin de Suisse et d'ailleurs, émerveillé par tant de générosité, voie en Genève le pays où coulent lait, miel et permis de séjour.

 

Il n'en est rien. Pour bénéficier des bienfaits de M. Maudet, plusieurs conditions strictes sont à remplir et on pourrait, par simple information, imaginer que ces cautèles constituent un rempart apte à décourager les futurs prétendants. La chose ne manquera pas de satisfaire les bonnes âmes mais constitue un fâcheux précédent. Chaque année, de nouveaux candidats s'annonceront auprès de Pierre le Débonnaire pour recevoir eux-aussi le précieux sésame. Comment dire non après avoir dit oui à tant de monde ? Qu'en ira-t-il du regroupement familial ? Toutes ces questions ne vont pas manquer de se poser au cours des prochaines années et il faudra leur apporter une réponse. On peut compter sur M. Maudet pour continuer à régulariser à tour de bras, lui qui avoue, ce faisant, son échec à appliquer la loi dans notre canton. Expert en tout, prompt à expliquer ce que devrait être notre armée, nos services de renseignement ou la lutte contre l'Etat Islamique, le personnage manque quelque peu de courage chez lui, là où il serait bien inspiré de suivre ses propres préceptes.

 

Bien évidemment, notre homme fait une tout autre lecture quant à sa décision. Il s'agit simplement de prendre acte de la situation actuelle et de donner une existence légale à toutes ces personnes qui vivent dans la crainte de la police. En fait, M. Maudet s'imagine en Don Quichotte frappant les moulins de l'administration de sa blanche lance, sauvant ainsi la veuve et l'orphelin. Le concept est intéressant. On a perdu les pédales, la situation, par paresse ou lâcheté, est devenue incontrôlable, vite, on déroge à la loi et hop, tout est remis en ordre d'un coup de baguette magique. En attendant la prochaine fois.

 

Ce qu'il faut retenir des manigances de M. Maudet et de sa complice Sommaruga, c'est qu'une alliance PLR-PS permet à ses protagonistes de faire fi de la volonté du peuple. On l'a bien vu en décembre dernier avec l'application de l'article constitutionnel contre l'immigration de masse. Manifestement, l'expérience a été concluante et fait tache d'huile. Après Berne, Genève, et ensuite ? Il est bien évident que le principe fera lui aussi tache d'huile, la contagion touchant d'autres cantons. Alliés dans la combines, socialistes et libéraux-radicaux ont compris qu'ils pouvaient impunément appliquer ou pas nos lois selon leur bon plaisir.

 

Citons pour conclure Sénèque qui disait que l'honneur défend des actes que la loi tolère. A plus forte raison des actes que la loi ne tolère pas. Belles paroles dont s'affranchissent précisément les personnes qui d'honneur n'ont point.

 

Céline Amaudruz, 22. 2. 2017

 

 

14 commentaires

  1. Posté par aldo le

    L´OPERATION PAPYRUS(E) A DONC ETE CONCOCTEE SUITE A LA CONNAISSANCE DE LA DEMISSION DE BURKHALTER, UN AUTRE F:M:, PAR LES CONSPIRATEURS DU PARLEMENT EXACTEMENT, SELON LE MÊME SCHEMA QUI A VU L’ACCESSION DE LA WIDMER SCHLUMPF AVEC LES TRES GRAVES CONSEQUENCES LIEES A SON REGNE DE TRAITRESSE ABSOLUTISTE. PAS DE DOUTES QUE LES PDC, LE PS, LES VERTS SONT AUSSI DE CETTE « PARTIE CARREE ». QUE LE PLR SE RESSAISISSE ET NE TREMPE PAS SON PINCEAU LA-DEDANS

    Quand un conseiller fédéral démissionne, il est évident qu’il prépare sa sortie en informant les principaux leviers de son parti (et la F:M: avant ?). Cette escroquerie politique Papyrus(e) qui consiste à donner la nationalité à des imposteurs dont la plupart ne peuvent pas apporter la preuve de leur clandestinité réelle, est tout simplement un appel du pied et une déclaration d’allégeance aux socialistes et à toute la gauche. Il est donc particulièrement crétin que le PLR soutienne de quelconque manière cet individu sous influences étrangères prompt à trahir la neutralité de notre pays et de le vendre à l’Europe comme membre du Nomes, des Vieux grenadiers, de Francs-maçons etc. etc etc etc. avec les autres criseux du Nomes à l’image de Cherix un des pilliers de la propagande européenne dans le Temps et de l’Hebdo défunt.

    En résumé ce serait inouï que le PLR pousse cette girouette au C.F. pour défendre des intérêts totalement étrangers à la Suisse, mais pas impossible tant les ambitions locales sur Genève voudraient peut être s’en débarrasser « adroitement » pour prendre sa place. D’autant plus que la patate chaude des problèmes instaurés par sa pompe migratoire seront directement des pelures de bananes imposées à ses éventuels successeurs. La TdG des F:.M:. est directement aux commandes de cette’intoxication médiatique.

  2. Posté par Douglas le

    Sans-papiers: raus, raus, raus!!!

  3. Posté par Dominique Schwander le

    Le multiculturalisme et sa religion droit-de-l’hommiste font qu’il est devenu de plus en plus difficile pour les juges de condamner l’illégalité, par exemple les « crimes d’honneur » et les immigrants clandestins, dès que ces actes sont approuvés par une idéologie ou « culture » à qui des « autorités » traîtres comme ces deux élus ont donné les mêmes droits qu’à la culture nationale dominante. De tels élus traîtres et leurs juges multiculturalistes droit-de-l’hommistes ont, d’une part une inclination vers le pluralisme juridique au nom des différences culturelles, idéologiques ou religieuses, et d’autre part vénèrent la diversité des allégeances, des exigences et des cultures au sein d’un même État-nation, cela au détriment de notre identité nationale et de notre souveraineté. Quand seront-ils jugés pour leurs traîtrises?

  4. Posté par Chouette le

    46,8 % de participation……une brillante réussite??????

    Depuis le temps que les autorités irrespectueuses du peuple dégoûtent les gens de voter, le qualificatif de « sombre » réussite serait plus adapté.

  5. Posté par benz le

    mais madame amaudruz voyons vous qui êtes une riche fille de genève qui vit certainement pas dans une cité avec des racailles vous n’aurez pas a en subir les conséquences et si jamais vous qui aimez bien boire un coup a l’occase vous pourrez embaucher plus d’ouvriers régularisés pour les prochaines vendanges a vot’santé PLOUP ^^

  6. Posté par Héradote le

    La caste socialo-bobo fait régulariser ses boniches, qui travaillent chez eux au vu et su de tout le monde. Il va falloir les payer un peu plus, zut, ils n’avaient pas pensé ça …..

  7. Posté par FrançoisB le

    Auront-ils droit à un rattrapage fiscal ? Parce que toutes ce années dans l’illégalité, cela signifie pas un rond d’impôts, pas 1 centime à l’AVS, ni aux caisses maladie, assurance chômage, etc..

  8. Posté par JDV le

    Un illégal depuis au moins 5 ans ! On rêve en plein jour !
    Quel contrôle ? Il y aura toujours un type qui va certifier que celui-ci est chez nous depuis tant d’années (vous connaissez ce qu’on appelle en Italie « pagare il pizzo » ) Et ainsi de suite… et des illégaux à peine débarqués deviendront par miracle des résidents avec permi B. Sauront-ils que Genève est au bord d’un lac ? Que la Rive gauche n’est pas la Rive droite ? Mais non, ils s’en foutront du moment qu’ils ont le permis B et iront à leur guise dans d’autres régions de Suisse.

  9. Posté par pierre frankenhauser le

    Espérons que les électeurs genevois sauront s’en souvenir au moment des élections cantonales de 2018.

  10. Posté par Yolande C.H. le

    Légaliser l’illégalité, c’est un auto-goal, une décrédibilisation totale de l’état qui se soumet à l’économie. « Dura lex, sed lex » is passed away.

  11. Posté par Bussy le

    En plus, ces illégaux travaillaient certainement mais étaient exploités vu leur situation précaire.
    Régularisés, ils pourront exiger des salaires un peu plus corrects et donc perdront leur boulot, et, sans beaucoup de formation, ils fileront tout droit au chômage puis au social….. et les exploiteurs feront venir de nouveaux illégaux…… à régulariser par la suite… etc. etc.
    Le dindon de la farce ? L’honnête travailleur et payeur d’impôts, qui aura à sa charge encore plus de gens au chômage et au social !

  12. Posté par Paul Emile le

    Après Berne et Genève, au hasard, le Jura et Neuchâtel ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.