Migrants – Accorder la priorité aux chrétiens ?

Michel Garroté
Politologue, blogueur
post_thumb_default

Migrants-6

   
Michel Garroté - Ce n’est pas vrai que selon les valeurs chrétiennes, il faudrait, soi-disant, accueillir tous les immigrés, et, régulariser tous les clandestins. Et, toujours selon les valeurs chrétiennes, ce qui est vrai, c'est que selon ces valeurs chrétiennes, ceux qui n'ont pas le droit de rester, doivent être renvoyés, sans ambiguïté ni hésitation. La politique du fermer un œil, ou le feu vert sans contrôle, favorisent objectivement l'immigration clandestine et la criminalité.
-
L'arrivée d'immigrants ne peut donc pas se faire sans retenue. Voilà la politique qui devrait être appliquée, si l'on se référait aux valeurs chrétiennes (ce que, éhlas, on ne fait pas). Certains évêques et certains cardinaux (en Espagne, en Autriche, aux USA), ont eu, et, ont encore, le courage de rappeler tout cela. Mais leur point de vue, a été, et, est encore, tantôt censuré, tantôt déformé, par les 99% des médias, et, aussi, par de pseudo-chrétiens gauchisants, aussi mièvres qu'ignares (et, aussi, par des gens malveillants, qui prétendent, disent-ils, "représenter" le point de vue chrétien, alors qu'ils ne représentent qu'eux-mêmes et leurs déviances).
-
Selon les valeurs chrétiennes, c'est le devoir de l'Etat, principalement, de réglementer les flux migratoires en fonction des possibilités du pays d'accueil. Et selon les valeurs chrétiennes, là s'établit une distinction importante, entre la personne migrante, et, la politique de migration, qui, en régulant les flux, doit établir, une limite au séjour, des étrangers, dans un pays déterminé. De plus, les politiques migratoires doivent tenir compte de la situation et des besoins des pays d'accueil. Le point de vue chrétien, c'est tout cela (voir le premier lien vers source en bas de page : 'Migrants - Chrétiens oui - Musulmans non').
-
Mais, signalons-le une fois encore, la triste réalité, à laquelle nous sommes confrontés, c'est que l'on veut nous faire croire qu'au nom des valeurs chrétiennes, nous devrions, soi-disant, acceuillir massivement, des migrants musulmans, alors qu'en réalité, nous devrions acceuillir prioritairement (et néanmoins modérément), des migrants chrétiens, venus de pays mahométans, où ils sont persécutés, et, parfois, massacrés. Cela aussi, certains évêques et certains cardinaux ont eu, et, ont encore, le courage de rappeler.
-
A ce propos, Bill Donohue, de la Catholic League des États-Unis, écrit notamment (extraits adaptés ; voir les liens vers les sources en bas de page) : Selon la logique des critiques de Trump, Obama a utilisé un critère religieux pour empêcher les réfugiés chrétiens syriens d’entrer aux États-Unis, et c’est ce que Trump tente aujourd’hui de rectifier. En outre, ces réfugiés le sont devenus en grande partie à cause de l’échec de la politique d’Obama au Moyen-Orient.
-
La politique d’Obama d’accorder un statut prioritaire aux musulmans a été si flagrante qu’elle a attiré l’attention de Daniel Manion, Juge à la Cour d’Appel des États-Unis. Daniel Manion a exprimé sa préoccupation sur l’absence quasiment totale de chrétiens parmi les réfugiés chrétiens. Il a remarqué que « sur près de 11'000 réfugiés admis, seuls 56 étaient chrétiens ». Daniel Manion a remarqué aussi qu’alors que « 10% de la population syrienne est composée de chrétiens, il n’y a eu, d’admis aux États-Unis, que 0,5% de réfugiés chrétiens ».
-
Ce n’est pas convaincant de dire qu’Obama n’a pas explicitement utilisé un critère religieux contre les chrétiens. Ses défenseurs ne peuvent pas gagner sur les deux tableaux. Si Obama n’a pas utilisé de critère religieux, alors Trump non plus et il n’y a pas de proscription des musulmans. Le décret présidentiel de Trump a été rédigé pour bloquer les réfugiés de Syrie et de six autres nations dirigées par des musulmans, Trump ne cible pas les musulmans. Car s’il y avait une « proscription des musulmans » [« Muslim Ban »], alors toutes les Nations majoritairement musulmanes (ndmg - et non pas sept) auraient été désignées.
-
Devrait-on accorder un statut prioritaire aux chrétiens ? Absolument. Et pour une raison primordiale : ce sont les gens les plus persécutés sur terre. Ce n’est pas de la compassion que de traiter sur un pied d’égalité toutes les religions quand la répartition des victimes de la persécution religieuse - et les raisons de ces persécutions - sont si énormément inégales. Des chrétiens ont été tués sous Hitler, mais ils ne furent pas objets d’un génocide comme le furent 6 millions de Juifs. Cela fait une différence.
-
Le Pew Research Center signale une étude où l’on découvre qu’une majorité d’Américains estime que les États-Unis ne sont pas obligés d’accepter les réfugiés (musulmans) venant de Syrie.
-
Bien sûr, des décisions sur un sujet d’une telle importance humanitaire ne peuvent pas être décidées que sur la base des sondages : les aspects moraux exigent un traitement présidentiel. Cela dit, les résultats de l'étude du Pew Research Center devraient modérer ceux qui affirment désormais que le Président Trump a ouvert la boîte de Pandore : Trump fait ce que le peuple veut. En outre, cette boîte a été ouverte par Obama, lorsqu’il a accordé un traitement préférentiel aux réfugiés musulmans victimes de ses décisions (ndmg - celles d'Obama) désastreuses en matière de politique étrangère. Le correctif apporté par Trump est une réponse directe à ces réalités (fin des extraits adaptés ; voir les liens vers les sources en bas de page).
-
Introduction & Adaptation de Michel Garroté pour https://lesobservateurs.ch/
-
Article du 14. 09. 2016, 'Migrants - Chrétiens oui - Musulmans non' :
-
https://lesobservateurs.ch/2016/09/14/migrants-chretiens-oui-musulmans-non/
-
Catholic League :
-
http://www.catholicleague.org/christian-refugees-merit-priority-status/
-
Center for the Study of Global Christianity :
-
http://www.christianpost.com/news/90000-christians-killed-in-2016-1-every-6-minutes-study-172464/
-
Commission on International Religious Freedom 2016 annual report :
-
http://www.uscirf.gov/sites/default/files/USCIRF%202016%20Annual%20Report.pdf
-
Le Salon Beige :
-
http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2017/02/r%C3%A9fugi%C3%A9s-devrait-on-accorder-un-statut-prioritaire-aux-chr%C3%A9tiens-.html
-

2 commentaires

  1. Posté par miranda le

    QUI VA NOUS DEBARRASSER DU SALAFISME QUI ENVAHI L’ESPRIT DE TOUS LES MUSULMANS DE FRANCE, MAIS AUSSI DE LA PLANETE.

    Pourquoi, tout le monde pouvait vivre en bonne entente, jusqu il y a une quinzaine d’années.

    DES QUE LES SAOUDIENS SALAFISTES ONT CREE LEURS GROUPES REBELLES, LA TRANQUILITE DE NOTRE MONDE S’EST EVANOUIE.

  2. Posté par Tommy le

    Les musulmans nous méprisent.
    Je les méprise.
    Qu’ils foutent le camp.
    Chacun chez soi et les vaches seront bien gardées.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.