France: Réponse d’un flic à la tribune d’artistes bobos qui soutiennent Théo aveuglément

police française
Ce mercredi 15 février était publiée dans les colonnes de "Libération" une tribune signée par des dizaines d'artistes pour dénoncer les "violences policières" à la suite de l'affaire Théo, du nom de ce jeune homme d'Aulnay-sous-Bois gravement blessé lors de son interpellation. L'un des policiers mis en cause dans cette affaire est poursuivi pour "viol". Une tribune qui a suscité une certaine émotion dans les rangs de la police nationale…

Depuis quelques semaines, et plus particulièrement mercredi par la police, les femmes et les hommes qui la composent, font l’objet d’une campagne de dénigrement. Une véritable campagne de désinformation au travers d’amalgames qui laisseraient croire que les policiers sont racistes, qu’ils agissent sans commune mesure, qu’ils contrôlent à tout va en stigmatisant une partie de la population.

Ces propos sont intolérables et inadmissibles.

Alors non, Mesdames, Messieurs les artistes, les intellectuels, les élus ou voulant l'être, tous en mal de publicité, la police nationale ce n’est pas cela. Mais qu’y connaissez-vous d’ailleurs, vous qui ne mettez jamais les pieds dans un quartier dit « sensible », vous, qui pour certains, ne connaissez que les fastes et ne connaissez la misère des gens qu’au travers des reportages télévisés que vous vous autorisez à regarder.

La police, ce sont des femmes et des hommes, à l’image de notre société multiculturelle, avec toutes sortes de sensibilités aussi différentes les unes que les autres mais qui, en plus de leurs difficultés et problèmes personnels doivent faire face, au quotidien, à la misère des gens, à la violence et à des agressions de plus en plus violentes.

Alors, comment pouvez-vous dire que la police serait infiltrée par des militants issus d’un parti à la seule fin de mener des exactions de toutes sortes à l’encontre d’une frange de la population ? De telles inepties montrent à quel point vous êtes loin, très loin des réalités quotidiennes de la grande majorité de nos concitoyens et encore plus loin du quotidien d’un policier.

Savez-vous que des dizaines de policiers sont agressés et blessés chaque jour ?

Savez-vous que des centaines de policiers sont insultés chaque jour et font l’objet de menaces ?

Savez-vous que des centaines de policiers ne peuvent habiter là où ils exercent en raison des menaces et risques pour leur famille, leurs enfants ?

Savez-vous que les policiers sont épuisés ?

Savez-vous que les policiers ne peuvent pas concilier une once de vie familiale avec leur vie professionnelle ?

Savez-vous tout simplement que quand vous dénigrez un « flic », vous frappez des milliers de femmes et d'hommes qui derrière l'uniforme ont un cœur ?

Non, bien sûr, tout ça vous ne le savez pas et ne voulez pas le savoir, préférant stigmatiser la police, cela est tellement plus facile pour vous.

Savez-vous au moins que la police est l'un des métiers, si ce n’est le métier, le plus contrôlé ?

N’êtes-vous pas aussi un peu coupable de ce qui se passe aujourd’hui quand vous laissiez, sans la moindre réaction, certains d’entre vous « cracher », « vomir » sur la police, sur la justice, sur la République au nom de la liberté d’expression ?

Ou étiez-vous quand, toujours au nom de cette chère liberté d’expression, certains appelaient dans leurs chansons à tuer du flic, à agresser leurs familles et à pratiquer toutes sortes d’exactions contre les institutions ?

A ce moment-là, cela ne vous choquait pas, vous trouviez même peut-être cela normal… ce n’était que des paroles, disiez-vous…

Alors, NON, de tels propos ne sont pas normaux et ne sont pas admissibles. Pas plus admissibles que les insultes émises par qui que ce soit.

Alors oui, je l’admets, tout n’est pas parfait dans la police, la formation initiale ou continue notamment est à entièrement revoir.

Alors oui je vous l'affirme, il est urgent d'améliorer les conditions de travail des policiers, de réellement instaurer de véritables moyens de fidélisation dans les secteurs difficiles, d'arrêter sous couvert d'injonctions, un jour du Conseil d'Etat ou le lendemain de la Cour des comptes, de bafouer les droits acquis des policiers.

Oui il faut repenser la police dans son organisation ;

Non il ne faudra plus jamais que les effectifs de la police soient impactés par des réductions de budgets ;

Oui il faut que les policiers soient mieux encadrés, mieux formés, mieux rémunérés ;

Oui il faut lutter sans relâche sur les risques psychosociaux qui gangrènent les rangs de la police ;

Oui il faut que les policiers puissent concilier vie professionnelle et familiale.

Mais de tout cela, vous vous en moquez, par étroitesse d'esprit, par lâcheté ou tout simplement par connerie.

Venez vivre une journée avec un équipage du 93 par exemple qui, tous les jours, se fait « caillasser », reçoit des boules de pétanque dans les vitres du véhicule, reçoit toutes sortes d’objets lancés du haut des immeubles, se fait insulter, provoquer et j’en passe et des meilleures.

Venez circuler aux abords des Tarterêts et vous verrez que ce sont les pavés qui remplacent la pluie sur le pare-brise du véhicule de patrouille.

Venez vivre cela et là, vous pourrez poser un œil un peu plus objectif sur ce que vivent les policiers et sur leur comportement.

D’ailleurs, où étiez-vous quand certains criminels tentaient de faire brûler vif des policiers dans leur véhicule ?

Que disiez-vous, pseudo grands penseurs, quand nos collègues CRS étaient transformés en torches humaines lors des manifestations contre la loi Travail ?

Où étiez-vous quand certains d’entre nous, du seul fait d’être policier, étaient assassinés ou gravement blessés ?

Vous étiez bien muets à ces moments-là…

Pourquoi n’avez-vous pas appelé au respect des institutions et des policiers ?

Alors je vous le dis, en mon nom, en celui de mon organisation et celui de tous les policiers que je représente, votre tribune dans ce quotidien national est une insulte à toutes ces femmes et ces hommes qui, 365 jours par an, 7 jours sur 7, exercent un métier extrêmement difficile, de plus en plus dangereux, avec abnégation et dévotion, dans le seul but d’assurer la sécurité et la tranquillité de tous nos concitoyens. Et nous ne pouvons que la condamner.

Non seulement elle est une insulte pour les policiers mais, en plus, elle ne peut que faire le lit de ceux que vous condamnez et stigmatisez.

Alors, Mesdames, Messieurs, notez-le bien. La police est républicaine comme tous ceux qui la composent, le recrutement y est très sélectif pour des femmes et des hommes venant de tous les horizons, tout manquement à la déontologie est sanctionné.

Les dizaines de milliers de femmes et d’hommes qui composent la police nationale, les centaines de blessés mensuels et nos nombreux morts méritent certainement autre chose que votre diatribe intolérable qui ne vous honore pas.

Source

Nos remerciements à Λlex Λ

Parmi les nombreux signataires qui soutiennent Théo:

Juliette Fievet, animatrice-journaliste ; Kery James, artiste ; Youssoupha, artiste ; Anne Roumanoff, humoriste ; Fianso, artiste ; Olivier Py, directeur du Festival d’Avignon ; Patrick Bruel, artiste comédien ; Josiane Balasko, comédienne ; François Durpaire, universitaire ; Yannick Noah, capitaine de l’équipe de France de tennis ; Hugues Aufray, artiste ; Mathilda May, comédienne ; Firmine Richard, comédienne ; Jean Benguigui, comédien ; Lassana Diakité, producteur ; Rokhaya Diallo, journaliste, écrivain ; Jordan Lazaro Gustave, cofondateur TextFugees ; Jacob Desvarieux, artiste ; Claudy Siar, animateur-producteur ; Smaïn, comédien ; Eglantine Eméyé, animatrice télé ; Richard Poisson, réalisateur producteur ; Nils Tavernier, producteur réalisateur ; Neg’Marrons, artistes ; Anne Sophie Cayet, enseignante ; Pierre Botton, Ensemble contre la récidive ; Dominique Sopo, responsable antiraciste ; Bernard Montiel, animateur, comédien ; Malik Zidi, comédien ; Sylvain Jaraud, avocat ; Taig Khris, entrepreneur ; Yvan le Bolloch’, comédien-artiste ; C215, artiste peintre ; Ophelie Winter, artiste ; Gaël Le Forestier, producteur animateur ; Lionel Abelanski, comédien ; Fred Musa, animateur radio ; Mokobé, artiste ; Noumouké Sidibé, gérant de société de sécurité ; Juan Massenya, animateur télé ; Sandra Alphonso Machado, chef d’entreprise ; Black Brut, artiste ; Marie Audigier, productrice ; Gilles Camouilly, producteur télé ; Olivier Lamontagne, ingénieur ; Samia Orosemane, humoriste ; Thierry Gustave, PhD professeur ; Bramsito, artiste ; Lassana Dramé, militant antiraciste ; Maroune Zaki, militant associatif ; Lisa Lebahar, productrice ; Jonathan Hayoun, producteur ; Passi, artiste producteur ; Slimane Tirera, DG NewVo Radio ; Achcraf Moukaddi, responsable associatif ; Mehdi Amour, militant associatif ; Bakari Koité, militant antiraciste ; Lucien Jean-Baptiste, acteur-réalisateur ; Marion Girard, avocate ; Muriel Jaecki, avocate ; Céline Balitran, directrice enseignante ; Bruno Salomone, humoriste ; Annabelle Milot, réalisatrice animatrice-actrice ; Hugues Duquesne, humoriste ; Myriam Zaanoun Pernelet, avocate ; Mahor Chiche, avocat ; Nourdine Moukaddi, militant associatif ; Phil Darwin, humoriste ; Ali Bougheraba, comédien ; Redouane Bougheraba, humoriste ; Amirouche Laidi, president du Club Averroes…

17 commentaires

  1. Posté par Moi le

    Honte a tous ces « artistes et autres  » pareil qu’aux
    US Après l élection présidentielle….
    il serait interessant de savoir qui manipule tout ce petit monde….

  2. Posté par petitjean le

    40 ans que les peuples élisent leurs bourreaux !
    « droite » et « gauche » font la même politique
    alors !………………………….

  3. Posté par blanche le

    je rejoins Daniel, que les policiers cessent le travail pendant un jour entier au moins, et on verra ce qui se passe…. et que les saltimbanques ou autres philosophes de pacotille cessent de penser qu’ils sont le nombril du monde. Ce sont surtout des crétins patentés.

  4. Posté par Lepère Hoquet le

    La police française, doit, impérativement, prendre des cours de Sécurité en Israël. Lepère Hoquet.

  5. Posté par TulliaCiceronis le

    Cette faune est proprement écoeurante. Un ramassis de minables acculés à se servir de la « misère du monde » et à baver publiquement des bons sentiments afin d’exister, pour les uns, quelques heures encore, pour les autres, une heure au moins. Depuis le temps qu’on tourne cette engeance en bourrique, elle n’a toujours pas compris que ses hypocrites simagrées ne trompent plus que les innocents; c’est dire si son désir de reconnaissance est compulsif.

  6. Posté par HOHNSBEIN le

    Tant que les policiers se précipiteront pour faire leur travail, ils ne pourront qu’en être victimes…..
    Quant aux zartiste, il suffira de les écouter/voir un peu moins et ne plus les acheter. C’est le bon côté du piratage. Même s’ils en viennent à nous montrer un peu plus leur cul et tout le reste. Après tout, ils font comme ils croient et/ou comme ils peuvent. C’est ça, la décadence!

  7. Posté par miranda le

    SECONDE PROPOSITION

    CREER DEUX COMPTE RENDU PAR AN

    L’un concernant les exactions commises par les voyous professionnels
    de toute catégorie : antifa, voyous de la drogue, voyous pseudo-religieux etc, voyous de la casse etc

    l’autre concernant les exactions ou agressions envers autrui commises par des policiers.

    CHIFFRES A L’APPUI.

    VOUS VERREZ QUI REMPORTERA LA PALME DU MEILLEUR DESTRUCTEUR

  8. Posté par miranda le

    OUI LA PROPOSITION D’INVITER CHACUN DE CES ARTISTES ET AUTRES A PARTICIPER A UNE SEULE JOURNEE D’UN POLICIER (y en a marre de les appeler flics)
    SERAIT UNE TRES BONNE IDEE. CHICHE!!! MOI, JE VOUS CERTIFIE QU’ILS SE DESISTERONT, QU’ILS TROUVERONT UNE EXCUSE POUR NE PAS VENIR.ILS PREFERENT VOIR LES SERIES POLICIERES A LA TELEVISION.

  9. Posté par Margo le

    Les honnêtes gens, qui bossent, paient leur impôts et subissent ces « parasites casseurs » en ont plus que marre. Nous sommes tous derrière la police et avons été « éduqués » au respect des valeurs et de l’autorité. Force est de constater que les immigrés afro et allophones n’ont, de loin pas la même éducation. Alors, soit on respecte son pays et ses devoirs de citoyens … soit on se casse !! Les citoyens n’ont pas que des droits mais aussi DES DEVOIRS.. ! Si ça correspond pas à leur « bazar », qu’ils se cassent !

  10. Posté par Tommy le

    Cette liste « d’artistes » auto-proclamés et de militants des « droits de l’âne  » comporte plusieurs  » membres » , si j’ose dire, qui n’ont pas attendu l’affaire Théo -jasmin pour goûter aux joies de la sodomie.
    Qui se ressemble s’assemble, en fait….

  11. Posté par Aiglemalin le

    Depuis toujours, la gauche se prétend le camp du bien. Au point qu’une grande partie de la (prétendue) droite lui est idéologiquement soumise, affolée par la perspective d’être qualifiée de « fasciste » par des petits Savonarole ou Fouquier-Tinville, inquisiteurs auto-proclamés, politiciens de bas étages, journaleux serviles ou prétendus « intellectuels » …
    Cette situation a débuté à la Libération, quand de Gaulle a pris au gouvernement des ministres communistes. Son intention était de rétablir une concorde nationale. Hélas, il a surtout légitimé que la gauche était fréquentable ! Le PCF en a profité pour monter une de ses plus belles manips, se prétendant « le parti des 50.000 fusillés » pour mieux faire oublier le pacte germano-soviétique.
    Au fil des décennies, la situation n’a fait qu’empirer. Au point qu’aujourd’hui si vous êtes blanc, patron, hétérosexuel, chrétien, vous êtes automatiquement soupçonné d’être un raciste, exploiteur, homophobe et islamophobe !
    Mais heureusement, il semblerait que la sortie du tunnel soit assez proche. Grâce à des esprits et des talents comme Zemmour, de Villiers, Rioufol, Obertone, Guilly et quelques autres, le cerveau des Français se dépollue lentement mais sûrement.
    Le crépuscule de la gauche est proche.
    Mauvaise nouvelle pour Cohn-Bendit & co !

  12. Posté par Vautrin le

    Ces boboïdes répugnants méritent le pire des sorts.Hédonistes traîtres et pervers, ils empoisonnent l’Occident. Voyez-les ourdir les pires complots, en Amérique contre le peuple Américain et son président, en France organiser un coup d’État gauchiste pour empêcher les Français de choisir un autre destin. Ils auront la guerre civile pour tout potage, et s’ils gagnent ils seront ensuite égorgés par leurs protégés dont ils sont les idiots utiles. Quelle gâchis ! Quelle décadence !

  13. Posté par Eric83 le

    Nous vivons de plus en plus, malheureusement, dans le monde décrit par Orwell. Ce sont les policiers qui sont accusés en place publique concernant une « affaire » alors que chaque jour, ils se font agresser en nombre. Sans la police, nul doute qu’il y aurait déjà la guerre civile en France.
    Quelques questions devraient interpeller les citoyens :
    Pourquoi et comment l’affaire « Théo » a-t-elle pris un telle ampleur ?
    La Tribune des bobos bien-pensants et donneurs de leçons à l’encontre de la police, alors qu’ils vivent dans leur tour d’ivoire, va de nouveau accentuer les fractures, déjà multiples, au sein de la société.
    A qui profite cette attaque de la police par cette caste de bobos privilégiés, la fracturation de la société et dans quel but ?

  14. Posté par paul de Corse le

    Belle liste de blaireaux . Quelques has-been , une poignée de bobos en manque de pub, une grosse louche de parasites sociaux, une pincée de contributeurs de Tsahal et une pleine gamelle de chances pour la France .
    Leur répondre c’est déjà leur faire trop d’honneur .

  15. Posté par Hotch le

    La seule réponse que les forces de l’ordre doivent donner à ces prétendues stars : ne plus intervenir lorsqu’elles auront besoin de la police, que ce soit pour leur confort personnel ou pour surveiller les salles où elles se produisent.

  16. Posté par Daniel le

    Tous les policiers de France devraienh faire grève pendant une semaine et plus si nécessaire et bien l’annoncer haut et fort…

  17. Posté par GéraldS le

    Ce policier a entièrement raison , bravo pour ses commentaires et j’ espère seulement q’ il ne sera pas em…… par sa hiérarchie et les politicards bien pensant.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.