Asile des Erythréens: l’ONU critique la Suisse

onu

Le rapporteur spécial de l'ONU sur les droits des migrants critique le durcissement de la Suisse envers les Erythréens.

Les Erythréens ne sont plus reconnus comme réfugiés par la Suisse pour le seul motif d'avoir quitté leur pays illégalement. Début février, le Tribunal administratif fédéral (TAF) a décidé de modifier sa jurisprudence.

Il n'y a aucune raison valable qui justifie ce changement, a dit le rapporteur spécial de l'ONU François Crépeau sur les droits des migrants dans une interview. Avec sa pratique, la Suisse fait cavalier seul.

Source

10 commentaires

  1. Posté par Sergio le

    Quelqu’un a-t-il demandé son avis ?

  2. Posté par Hexgradior le

    Vivement que la Suisse soit mise au ban des nations, qu’on nous foute enfin la paix…

  3. Posté par Cécile le

    Mais enfin il peut les héberger chez lui! Si ces gens peuvent aller en vacances chez eux ils ne sont pas en droit d’un statu de réfugié. Nous devons absolument donner la priorité aux vrais réfugiés persécutés. Nous n’avons pas des moyens illimités et la génération après nous devraient assumer les charges.

  4. Posté par Pascal Guex le

    Quelle erreur d’avoir intégré l’ONU.

  5. Posté par Jim Jardashian le

    Il faut absolument renvoyer cette sous-humanité chez elle. Son pays n’est pas en guerre. De plus, il est très peu peuplé et tout ses habitants peuvent y vivre et travailler. Or c’est justement ce dernier point qui amène ces parasites (majoritairement des jeunes hommes) ici: ils savent que nos autorités et nos gauchiasses les soutiendront dans leur veulerie et leur inaptitude.

  6. Posté par conrad.hausmann le

    L’ ONU quelle utilité ? A part les théories réchauffistes …et les résolutions qui finissent dans des broyeurs à papier… C’est zéro x nul !

  7. Posté par Tommy le

    Ces pygmées rachitiques aux cheveux à la Jimi Hendrix hantent les rues, les gares et les supermarchés de Suisse.
    Ils n’ont absolument pas l’air d’anciens persécutés.
    Ils n’ont absolument pas l’air de chercher du travail. Ce sont des inaptes congénitaux.
    Non, ce sont des retraités de vingt ans.

  8. Posté par Bilou le

    Un mot concernant les vacances au pays payées par les contribuables suisses à des « réfugiés en danger », Messieurs-Dames de l’ONU ??? Parce que là aussi, la Suisse fait cavalier seul…

  9. Posté par Greg le

    Cool. Encore un peu de pub de ce genre et la Suisse apparaitra moins attractive! Les contribuables suisses vous remercient de votre erreur de jugement, Monsieur le fonctionnaire international subventionné.

  10. Posté par JeanDa le

    Et alors ?
    Faudra-t-il un jour aussi quitter l’ONU ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.