Zoom – Marc Fromager : “Nous sommes les vassaux des américains, de l’Arabie Saoudite et du Qatar”

post_thumb_default

 

Marc Fromager

Marc Fromager, directeur de l’Aide à l’Eglise en Détresse, est venu nous présenter son dernier livre “Guerre, Pétrole et radicalisme. Les Chrétiens d’Orient pris en étau”. L’AED soutient les chrétiens dans le monde, là où ils sont confrontés à des difficultés matérielles ou à des persécutions.

L’association estime que environ 200 millions de chrétiens ne peuvent pas vivre leur foi librement. Elle finance plus de 6000 projets par an dans 140 pays à travers le monde. L’Aide à l’Eglise en Détresse a aussi pour mission de défendre la liberté religieuse dans le monde. L’AED est un observateur privilégié des enjeux géopolitiques de ces pays. Elle mène un travail de collecte d’informations, de contacts, d’observation et d’analyse de ces situations. A cette occasion, Marc fromager revient sur la situation dramatique des Chrétiens d’Orient présents en Syrie mais également en Irak. Il nous explique comment les chrétiens réussissent à résister à l’emprise de l’Etat Islamique, le rôle qu’ils jouent pour entretenir une entente entre les chiites et les sunnites, sans oublier leur façon de pratiquer la religion chrétienne. Enfin, selon Marc Fromager, la situation des chrétiens d’orient n’est pas désespérée et l’espoir de paix est toujours permis dans cette région du monde.

Cet article Zoom – Marc Fromager : “Nous sommes les vassaux des américains, de l’Arabie Saoudite et du Qatar” est apparu en premier sur TVLibertés - 1er media de Réinformation de France.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par Aude le

    Chapeau! Excellent travail

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.