Les Emirats arabes Unis veulent coloniser Mars d’ici 2117

post_thumb_default

 

«L'installation des Hommes sur d'autres planètes est un rêve de toujours pour tous les humains. Notre objectif est que les Emirats Arabes Unis soient le fer de lance dans les efforts internationaux pour faire de ce rêve une réalité». Tels ont été les déclarations ambitieuses du dirigeant de Dubaï, le Cheikh Mohammed ben Rachid Al Maktoum. Ce dernier s'exprimait lors du cinquième Sommet mondial du gouvernement à Dubaï, qui «réunit des leaders éminents des secteurs public et privé, ainsi que des leaders d'opinion et des pionniers internationaux». Il y évoquait les projets de conquête spatiale entreprise par les Emirats arabes unis. 

En effet, plus tôt dans la semaine, le dirigent de Dubaï avait dévoilé le lancement du projet Mars 2117 qui vise à créer des colonies d'humains sur la planète rouge et rendre cette dernière habitable d'ici 100 ans.

Ainsi, au cours des prochaines décennies, le projet va explorer les moyens de se rendre plus rapidement sur Mars et une fois sur place, de répondre aux besoins humains en matière de nourriture, de transport et d'énergie.

«Ce nouveau projet est une graine que nous plantons aujourd'hui, pour que les générations futures puissent en récolter les fruits et développer leurs connaissances», a ajouté le cheikh Mohammed ben Rachid Al Maktoum.

Les EAU ont déjà investi 5,4 milliards de dollars (5,1 milliards d'euros) dans son agence spatiale, créée en 2014, à l'origine proposée pour être une agence spatiale pan arabe semblable à celle de l'Europe.

L'agence travaille en partenariat avec le Centre National d'Etudes Spatiales français et l'Agence spatiale britannique.

La planète rouge est un de ses domaines d'intérêt principaux : la première mission des Émirats arabes unis sur la planète, prénommée Mars Hope, devrait être lancée en 2021. Si elle est un succès, elle sera la première sonde arabe envoyée dans l'espace.

Selon un communiqué des autorités émiratis, le projet Mars 2117 débutera avec une équipe de scientifiques issus des EAU avant de se développer sur le plan international. 

Lire aussi : «Post-vérité» dans l'espace : y a-t-il eu, oui ou non, de l'eau sur Mars ?

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

4 commentaires

  1. Posté par Jim Jardashian le

    Excellente idée: ils pourront en faire une planète à « migrants » où l’on enverra tous les mahométans et toute la racaille subsaharienne.

  2. Posté par Jack Palance le

    Qu’en 2117 ?….pour moi, ils peuvent tous y aller la semaine prochaine ces éleveurs de chèvres !

  3. Posté par RealrecognizeReal le

    Vont-ils créer un casque plus long pour ne pas à avoir à raser leur longue barbe? Vont-ils prier sur leur tapis volant 5x par jour en direction de la Mecque? temps de questions sans réponse pour les ingénieurs arabes.

  4. Posté par Lepère Hoquet le

    mais du pétrole, oui. Lepère Hoquet.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.