Le gouvernement grec engage…Rothschild pour le conseiller sur son endettement

post_thumb_default

 

Athènes aurait décidé de faire appel à Rothschild, l’une des plus anciennes sociétés financières au monde, pour gérer sa dette…

Selon le Financial Times, les autorités grecques espèrent finaliser le partenariat avec Rothschild avant les discussions avec les ministres des finances de la zone euro, le 20 février prochain. 

Rothschild devrait conseiller Athènes sur tous les domaines liés à sa dette, notamment les négociations avec les créanciers, l’inclusion potentielle dans le programme d’achat d’obligations de 80 milliards d’euros par mois de la Banque centrale européenne et la reprise des ventes d’obligations gouvernementales grecques.

La banque sera payée par un « bonus » lorsque la Grèce regagnera l’accès aux marchés de la dette mondiale.

La banque d’investissement Rothschild ,fondée il y a plus de 200 ans par Mayer Amschel Rothschild, compte aujourd’hui plus de trois mille employés dans 40 pays.

La banque Rothschild remplacera la banque d’investissement américaine Lazard, qui a travaillé sur les négociations de sauvetage de la Grèce en 2012, et agit actuellement comme conseillère financière auprès du ministère grec de l’Énergie.

La dette grecque de 323 milliards d’euros reste la plus forte de la zone euro. Selon l’agence de gestion de la dette publique du pays, « seulement » 36 milliards d’euros de cette somme appartiennent à des investisseurs privés qui détiennent des obligations grecques ; le reste est entre les mains de créanciers sectoriels comme le FMI et les institutions européennes.

Source : Financial Times

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

6 commentaires

  1. Posté par DroopDroop le

    Cela revient à demander conseil à son cambrioleur afin d’améliorer la sécurisation de son logement !

  2. Posté par JM Lecat le

    Un banksters pour trafiquer les comptes une fois de plus

  3. Posté par Le Taz le

    Mdr, Goldman Sachs, Lazard, Morgan, Rothschild, blanc bonnet, bonnet blanc. On se fout vraiment de nous. La Grèce a été détruite par la politique financière de l’argent dette, elle est cuite. La banque Rothschild va leur conseiller de vendre des terres, des infrastructures, ils vont découper le pays en morceaux et le vendre aux plus offrants !!!

  4. Posté par Herbert le

    Que les Grecs commencent à arrêter de tricher à tous les niveaux et à enlever les trop nombreuses pommes pourries du panier des politiques et de l’administration publique! Les Grecs ont besoin d’être éduqués collectivement. De toute manière le gouffre collectif de la dette sera payé d’une manière ou une autre par les contribuables du reste de l’Europe…

  5. Posté par Bussy le

    Les charognards tournent au-dessus de cette pauvre Grèce …. qui va finir par comprendre et sortir de cette UE à la solde des Soros et autres banksters parasites affameurs de peuples !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.