Colonisation : Macron humilie la France

post_thumb_default

 

Décidément, Emmanuel Macron n’en finit plus de dire tout et son contraire, quitte à dire absolument n’importe quoi. Il y a quelques mois, le candidat évoquait dans un entretien accordé au Point les « éléments de civilisation » apportés par la colonisation française. Hier, en Algérie, il qualifiait à l’inverse la colonisation d’« acte de barbarie » et de « crime contre l’humanité ». Outre le grotesque non-sens historique qu’il n’est pas le premier à reprendre en usant abusivement de ces qualifications morale et juridique, Emmanuel Macron oublie sans doute qu’il est candidat à la présidence de la France (qu’il pardonne le monde de n’être pas encore un village) et qu’une telle insulte à son pays n’est certes pas nouvelle, mais toujours insupportable.

Il faudrait un jour que ces conformistes de l’allergie coloniale nous expliquent comment des Algériens, musulmans de surcroît, ont pu s’engager aux côtés de la France – en payant le prix du sang – si elle était ce monstre froid que l’on condamne encore et encore ? Une once d’honnêteté devrait par ailleurs forcer quiconque aborde le sujet – et a fortiori un homme politique Français – à rappeler qu’en matière de « barbarie », les pieds-noirs (Français d’Algérie) ou les harkis (musulmans fidèles à la France) ont subi, lors de la guerre de décolonisation, des actes relevant, alors là clairement, du crime contre l’humanité – avec la volonté d’éradication qui le caractérise notamment.

La France est en train de mourir sous les coups de la haine que ses élites lui portent depuis si longtemps. Et cette nouvelle déclaration d’Emmanuel Macron est grave à plusieurs titres, au-delà de l’inculture historique qui le pousse à oublier que la colonisation a permis qu’Européens et Arabes soient assis sur les mêmes bancs alors que la ségrégation sévissait ailleurs, que 50 % des filles soient scolarisées à Alger, ou que le taux de mortalité infantile passe de 30 % à 13 % en à peine 100 ans. Tout n’était évidemment pas parfait, mais il y a de nombreuses occasions de fierté malgré tout.

Le propos est grave en Algérie parce qu’il continue à humilier la France. Mais il est grave aussi, et peut-être surtout, en France. Quel message Emmanuel Macron lance-t-il à « nos » Algériens – au moins de cœur – qui répètent à qui veut l’entendre qu’ils vivent pour se venger d’une colonisation dont ils ignorent tout, et pour cause : des décennies que tous ressassent les mêmes bêtises sur le sujet. Difficile, une fois de plus, de constater que ce ressentiment étranger est injustement nourri par ceux qui devraient servir la France.

Cet article Colonisation : Macron humilie la France est apparu en premier sur Présent.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

5 commentaires

  1. Posté par Léo C le

    C’est en quelque sorte ce que je souhaitais dire. Ce n’est pas un programme mais une condamnation pour notre pays et une manne pour ce fossoyeur.
    Nous savons tous qu’il a travaillé pour la banque Rothschild. Après ça que dire, que croire ?

  2. Posté par Hans C. le

    @Léo C : Il est erroné de dire que Macron n’a pas de programme. Au contraire, il en a un et il n’est pas triste ! Macron a été rapporteur général adjoint du rapport de la commission Attali :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Commission_pour_la_lib%C3%A9ration_de_la_croissance_fran%C3%A7aise#Membres
    Le rapport :
    http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/084000041.pdf
    Il consiste, en gros, à libéraliser à 100% l’économie, à augmenter l’immigration et à faire disparaître l’Etat français dans l’UE. Bref : une mise à mort de la France dans le cadre du Nouvel Ordre Mondial des banksters (Macron vient de chez Rotschild).

  3. Posté par Léo C le

    Macron vient de se prendre les pieds dans le tapis. Non content de n’avoir pas même l’once d’un programme et d’une vision pour le pays, il se complaît dans la posture (marque de fabrique du socialo) et entretient le doute en paradant.
    De Gaulle disaient des Français qu’ils étaient des veaux; j’ose espérer que ce ne sera pas le cas dans 2 mois devant les urnes.
    Aucune envergure, juste de l’électoralisme clientéliste comme on le constate de plus en plus.
    Avec Hamon, tout juste bon à être chef de rayon d’un hypermarché, Mélenchon avec sa veste Lénine et la droite, Fillon grillé, qui se cherche un nouveau champion dans des guéguerres de clocher, on n’a pas le c… sorti des ronces.

  4. Posté par Aude le

    Qu’est ce que ce Pinocchio va encore encore sortir comme bourde avant mai 68…pardon 2017?
    Après avoir traité la France de criminelle…voici que d’un seul coup…d’un seul…il veut clôre le dossier…Le pyromane veut éteindre son propre feu…
    Quelle magnifique représentation du VOL D’ICARE…..
    Ce phénix de pacotille ne se relèvera pas de ses cendres……

  5. Posté par Sancenay le

    Il aimerait bien sans aucun doute. Mais n’en déplaise aux média qui l’ont gonflé à l’hélium, il n’en a ni la capacité, ni l’envergure.De cafouillages en cafouillages, le laid Zeppelin propagandesque ne va pas tarder à se dégonfler .Plus dure sera la chute.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.