36 postes supprimés au Temps et à L’Hebdo

Le Temps

Trente-six postes seront finalement supprimés dans les rédactions du Temps et de feu L'Hebdo. Vingt-cinq personnes sont licenciées, onze partent en retraite anticipée. Un plan social va être négocié.

Tôt jeudi, l'éditeur a commencé à convoquer journalistes et graphistes pour les informer de leur licenciement. Trente-six postes vont passer à la trappe, dont onze par retraite anticipée. «De plus, sept personnes, pigistes exclusifs de L'Hebdo, ont vu leur mandat se terminer», a expliqué Michel Danthe, président de la Société du personnel, confirmant une information de la RTS.

Source et article complet

12 commentaires

  1. Posté par Hans C. le

    En effet, lorsque d’autres corps de métiers en « prennnent plein la gu… » à cause de mutations techniques ou de la concurrence due à la libre-circulation, les pseudo-journalistes et vrais propagandistes au service des « puissants » expliquent doctement que ces corps de métiers n’ont qu’à s’adapter. Mais lorsqu’il s’agit d’eux-mêmes, ils pleurnichent à n’en plus pouvoir et demandent l’aide de l’Etat. En d’autres, termes, les contribuables doivent passer à la caisse pour qu’ils puissent continuer leur travail de désinformation et mensonge au profit de l’oligarchie !

  2. Posté par bigjames le

    Il n’est jamais agréable de voir des gens aller timbrer au chômage.
    Je pense surtout à tous les autres, très nombreux, qui n’ont pas craché sur leur pays, ni favorisé l’invasion de horde de sauvages.
    C’est la dure réalité de la vie qui leur saute à la gueule. Ces journaleux auront tout le temps d’y réfléchir.

  3. Posté par Bertrant le

    On les avez averti mais ils ont insisté dans la voie pro – Europe et pro immigration. Ceux qui n’ont pas été licenciés doivent savoir ce qui leur reste à faire.

  4. Posté par Daniel le

    Ah! Enfin une bonne nouvelle!

  5. Posté par Jim Jardashian le

    Quand Le Temps cessera sa misérable existence d’idéologue européo-, islamo-, gaucho- mondialiste, il y aura fête chez moi.

  6. Posté par conrad.hausmann le

    On veut nous faire pleurer ‘? Des métiers dans l’artisanat ont disparu par dizaines, jamais de pitié dans les colones de l’Hebdo…Les scibouillards écrivaient que les gens devaient s’adapter aux divers changements et progrès que des  » petits métiers « allaient disparaitre bref que cela est l’évolution. Et maintenant c’est cette profession définie comme supérieur qui va devenir inutile dans un bref avenir : Eh bien ce n’ait rien, c’est une évolution… Mais cette corporation va bien essayer de se faire subventionner par les contribuables que nous ommes…Quant aux journalistes de l’Hebdo ils pourront toujours rédiger la propagande du PS.

  7. Posté par pierre frankenhauser le

    On récolte ce que l’on sème. Mais parions toutefois qu’ils ne vont pas changer leur style d’un iota.

  8. Posté par Loulou le

    Le chômage va être rude pour ces gens inutiles. Un bon job crasseux en concurrence directe avec « ces apports de richesse » traversant nos frontières sans entraves, ceux qu’ils on défendu pendant des décennies, fera le plus grand bien à ces suffisants donneurs de leçons.

  9. Posté par Jack Palance le

    Excellente nouvelle et j’ose souhaiter que l’immonde Chérix figure dans le lot !!!!

  10. Posté par Dominique Schwander le

    Dans son exposé devenu un classique, John Swinton (1829-1901), chef du New York Times, lors d’un banquet donné en son honneur à New York à l’occasion de sa retraite, a qualifié les journalistes manipulés qui manipulent les lecteurs et leur mentent de « prostituées intellectuelles ». Les prostituées intellectuelles de ces deux journaux ont fait leurs choix, s’en sont glorifiés et c’est juste qu’ils en subissent les conséquences. Je ne vois aucune raison de pleurer pour eux, surtout que d »autres suivront!

  11. Posté par Philippe le

    Dans peu de temps, on peut parier qu’ils engagerons des européens moins chers et plus docile. On verra si nos chers journalistes de l’Hebdo et du Temps seront toujours aussi pro européen quant ils seront mis devant le fait accompli et qu’ils ne trouveront plus de travail car des journalistes venant du fond de la France travailleront pour deux fois moins que leur salaire.

  12. Posté par Oriane le

    C’est la merde pour tout le monde, alors pourquoi pas pour les journalistes?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.