Les pompiers de Londres de plus en plus sollicités pour extraire des anneaux péniens coincés

post_thumb_default

 

Le service des pompiers de Londres a fait savoir sur son compte Twitter officiel, que le nombre d’interventions pour des incidents de nature sexuelle étaient en hausse dans la capitale anglaise. Certains hommes se retrouvent notamment «bloqués ou piégés dans des objets comme des anneaux péniens», une situation gênante mais surtout… douloureuse.

Le phénomène a été rebaptisé l’effet «Cinquante nuances» par les pompiers, en référence au célèbre film dont le deuxième volet est sorti récemment dans les salles.

«S’il n’est pas à la bonne taille, ne forcez pas», conseille le service, donnant matière à réflexion en ce jour de Saint-Valentin.

Depuis avril 2016, les pompiers de Londres ont été appelés neuf fois pour libérer de sexes d'homme enserrés dans des anneaux dont les intéressés n'arrivaient plus à se départir, soit le double du nombre de ce type d’interventions entre 2014 et 2015.

Quant aux cas impliquant des personnes attachées avec des menottes, ils sont passés de 15 à 27 entre 2015 et 2016.

Le département des pompiers de Londres estime que les incidents de type «Cinquante nuances» ont coûté environ 978 000 euros (830 000 livres) au contribuable au cours des cinq dernières années. 

Lire aussi : L’industrie érotique, soucieuse de l’environnement, se met aux sex toys sans phtalates

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

3 commentaires

  1. Posté par Laetitia le

    C’est des muslim qui jouent avec leur pénis?

  2. Posté par TulliaCiceronis le

    @ Charles Alexis – Very funny your «Lords of the rings» !

  3. Posté par Charles Alexis le

    Insolite, de demander un coup de main à ces nouveaux « Lords of the rings » londoniens.
    Risqué aussi, car, bien que forts sympathiques, les pompiers ont aussi leur lot de maladroits.
    Sans oublier encore, que si le coincé de l’anneau est pompier lui-même, en congé, et qu’il fait appel à ses collègues, c’est l’ambiance garantie; « Ah, salut Bob, t’es en service? … C’est pas plutôt toi, Dick, qui serrais en serre-vice? … Arrête de m’faire rire, ça fait mal! … … … »

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.