Aoun légitimise l’arsenal du Hezbollah

post_thumb_default

 

De notre correspondante à Beyrouth. – Dans un entretien télévisé accordé à la chaîne de télévision égyptienne CBC Egypt, le président Michel Aoun a déclaré considérer l’arsenal militaire du Hezbollah comme ayant une légitimité, ajoutant que ces armes sont complémentaires du rôle de l’armée et non pas en contradiction avec lui. « Tant qu’une partie du territoire est occupé par Israël qui convoite également les ressources naturelles du Liban, et tant que l’armée libanaise n’a pas la capacité de s’opposer à Israël, nous ressentons la nécessité de maintenir l’armement du Hezbollah », a expliqué Michel Aoun. Toujours selon le président libanais, sans les pressions exercées par la milice chiite sur Israël, l’Etat hébreu ne se serait jamais retiré du Sud Liban. Enfin, interrogé sur l’action du Parti de Dieu dans le conflit syrien, Michel Aoun a indiqué qu’elle vise essentiellement les organisations terroristes telles l’EI et le Front al-Nosra et donc qu’elle ne saurait être considérée comme une implication dans le conflit qui menace de déstabiliser la région.

Du côté politique, à l’heure où les alliances électorales se mettent en place à quelques mois des élections législatives, les réactions sont timides, à l’exception du chef de l’opposition Samy Gemayel qui a réaffirmé dans un tweet que tout arsenal se trouvant en dehors de l’autorité de l’institution militaire et des services de sécurité libanais ne saurait prétendre à la moindre légalité et que son existence porte atteinte à la Constitution. De même, l’ancien ministre de la Justice et ex-général en chef des Forces de sécurité intérieure, Ashraf Rifi, a mis en garde contre toute tentative de mettre en doute les capacités de l’armée à défendre le Liban et à assurer la sécurité de tous, et ce dans le but de justifier l’existence d’une milice paramilitaire sur le territoire national.

Enfin, le général à la retraite Khalil Helou a souligné le fait que le Liban ne se trouve pas actuellement en état de guerre avec Israël mais qu’une trêve officielle existe depuis août 2006 et l’adoption de la Résolution 1 701 de l’ONU. Cette trêve est sous la responsabilité d’une commission composée d’officiers libanais et israéliens qui se réunissent régulièrement sous les auspices de l’ONU et qui sont chargés de veiller à son application. Dans le cadre de cette trêve, l’armée libanaise a déployé 15 000 hommes au long de la ligne Bleue, qui délimite de façon internationalement reconnue la frontière libano-israélienne, dont ils assurent la sécurité conjointement avec les casques bleus. Enfin, le général Helou a rappelé que l’armée libanaise bénéficie d’un fort soutien de la part des pays arabes et occidentaux, et qu’elle a démontré à maintes reprises sa capacité de défense de l’ensemble des frontières et de la stabilité du pays.

Cet article Aoun légitimise l’arsenal du Hezbollah est apparu en premier sur Présent.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.