« Une France soumise » : le livre choc qui raconte l’islamisation de la société

Bensoussan Une France soumise

7 commentaires

  1. Posté par Jim Droz-dit-Busset le

    Amine , si les musulmans sont reellement en danger , pourquoi alors ne pas les inviter TOUS a voyager vers les pays de vos « freres » ? Cela serait magnifique et surtout nous laisserait en paix et nous , occidentaux , pourrions retrouver une joie de vivre ,alors que la secte du plus grand escroc de l humanite nous fait subir une degenerescence depuis trop d annees !

  2. Posté par Lepère Hoquet le

    La France soumise à l’islam est un pays ridicule. Lepère Hoquet.

  3. Posté par Lepère Hoquet le

    L’histoire de France m’a appris que les barbares sont musulmans; maintenant, j’apprends, que les musulmans, se comportent, comme des barbares. Lepère Hoquet.

  4. Posté par Panache l'Écureuil le

    « un tribut normal d’un pays colonialiste qui doit payer ».
    En 1830, la France est intervenue dans ce qui allait devenir l’Algérie pour mettre fin aux exactions barbaresques en Méditerranée, ce qu’on appelait alors le djihad maritime menaçant non seulement la France, mais aussi l’Espagne et surtout l’Italie. C’était un acte de défense; elle n’a de ce fait aucun tribut à payer. Et que l’on sache, avant cette date, ces territoires étaient sous le joug colonisateur des Turcs. Pourquoi ne pas pareillement leur réclamer un tribut? Parce que la Turquie est musulmane évidemment, et n’est pas aussi riche que la France. Ces quérulents ne vont tout de même pas agir contre leurs frères mahométans!

    Daniel Lefeuvre: Pour en finir avec la repentance coloniale.
    #édition de poche Flammarion, Champs actuel.
    Le livre est intéressant. Il pourrait l’être encore davantage s’il avait établi une comparaison entre les ex-colonisés musulmans et les ex-colonisés du Vietnam, Cambodge et Laos qui, eux, diffèrent radicalement des mahométans et se sont admirablement intégrés en France. D’ailleurs, si leur réussite (comme celle des Chinois d’ailleurs) leur vaut la jalousie, voire la haine des « post-barbaresques », cela n’a guère de quoi étonner.

  5. Posté par Nestor B. le

    @Ahmed Amine le 14 février 2017 à 09h28
    J’attends avec délectation que les organes de presse à la botte, nous montrent enfin des bateaux pleins à raz bord qui quittent les côtes de l’Europe chargés de re-migrants en fuite, pour leur retour précipité dans les « Musulmanies » tant chéries et sécuritaires. Si possible à coup de coups de pieds au cul et baillonnettes au canon pour leur donner le vrai goût au retour de la liberté de tout faire même les pires crimes jamais immaginés dans la plus totale illégalité et au nom d’allah le minus. Tout en ne faisant rien pour payer les coûts de leur prétentions abusives, liées à leurs dégénérescences mentales, excuses systématiques à l’usage dans les tribunaux, elles-mêmes consécutives à des siècles de dégénérescences consécutives à l’abâtardissement par des viols en famille et la prise systématique de drogues qui fabriquent à grand échelle des clients pour les consommateurs de LGBT.

  6. Posté par Ahmed Amine le

    Je dirais plutôt que ce sont les musulmans qui sont en danger

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.