La kleptocratie français ou le pouvoir des voleurs avec Eloïse Benhammou – Politique & Eco N°122

post_thumb_default

 

kleptocratie

Olivier Pichon reçoit Eloïse Benhammou expert comptable auteur du Livre Kleptocratie française aux éditions le Jardin des Livres. Comment les dépôts bancaires et les cotisations sociales sont volés par les banques avec la complicité des politiques.

1. Comment le système monétaire et financier est devenu une imposture

  • La mise en servitude de l’Etat français.
  • l’Etat n’a plus le contrôle de la monnaie, mainmise du système bancaire sur les finances publiques.
  • La loi de janvier 1973, la Banque de France ne peut plus financer l’Etat.
  • Le choc monétaire de 1971 suspension de la convertibilité or du Dollar ;
  • La commission Trilatérale, comment stabiliser la monnaie ?
  • Maastricht anticonstitutionnel ?
  • Le discours de Philippe Seguin prophétique !
  • Les actifs bancaires 340 % du PIB français, la financiarisation de l’économie ne va ni aux investissements, ni à la croissance.
  • Même processus en Afrique la françafrique c’est la banquafrique !

2. La crise était presque parfaite

  • La crise des subprime une fraude tout simplement.
  • La délinquance en col blanc prospère dans l’audit, la notation, les banques et les gouvernements.
  • Fraudes massives sanctions inexistantes.
  • La distanciation entre les victimes et les coupables, une chaîne d’impunité.
  • Les coupables inconnus, les victimes qui s’ignorent comme telles.
  • Exemple la CADES, (dettes de la sécurité sociale) 10 ans de placements dans des sociétés à Londres, 10 ans de manipulation des taux !
  • Mais que fait la police ?
  • Le parquet financier l’AMF peu de sanctions !
  • Les commissions parlementaires plus efficaces aux USA qu’en France ?
  • L’affaire Kerviel, Jérôme Kerviel employé ou non de la Société Générale ?
  • L’écheveau des centaines de sociétés de la Société Générale.
  • Madoff, Goldman Sachs et autres.
  • Peut-on parler de gangstérisme financier ?
  • Les procès lointains, les amendes improbables et modestes, les aides de l’Etat puissantes !
  • Un préjudice pour toute la société française !

3. Les arcanes de la finance mondialisée

  • La mise au pillage des budgets sociaux.
  • Délits d’initiés et capitalisme de connivence, analyses des activités des dirigeants de la société générale.
  • Connivence au sommet quand le Mari de la présidente de la Cour de justice de la république est lui-même président de la CADES. Une oligarchie du pillage.
  • La presse muette sur le sujet.
  • La gestion de la dette abandonnée à la finance mondialisée.
  • Faillite en vue, mécontentement social explosif.
  • La CADES ne subit aucun contrôle sur la gestion de la dette de la sécurité sociale .
  • Le RSI, en marge de la légalité, difficile certification par les commissaires aux comptes, cotisation aberrantes.
  • Le RSI fait des placements sur les marchés financiers sans agrément.
  • Le combat de Claude Reichman.
  • L’affaire Cahuzac l’arbre qui cache la forêt
  • Privatisation des profits socialisation des pertes troubles sociaux probables.

Cet article La kleptocratie français ou le pouvoir des voleurs avec Eloïse Benhammou – Politique & Eco N°122 est apparu en premier sur TVLibertés - 1ère chaîne de Réinformation de France.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par Bussy le

    Et en Suisse, certains commencent à militer pour que les caisses de pensions puissent placer un plus grand pourcentage de leur fortune auprès des banques…… et cela même alors que ce sont les placements immobiliers qui ont évité une casse plus grande à ces caisses !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.