France : après un viol il menace les policiers de violer leurs femmes et leurs filles, puis de les tuer et prie Allah

France

Un jeune homme de 23 ans a été arrêté pour le viol d'une prostituée et apologie du terrorisme.

Sur indications de la vidéo surveillance, la Brigade anti-criminalité de nuit interpelle, avenue Saint-Jean, un individu de 23 ans, en flagrant délit de viol sur une prostituée. Les images vidéos sont éloquentes et attestent de la brutalité que l'auteur a imposé à la prostituée et devant témoins, une fellation en pleine rue, malgré l'intervention rapide des services.

"Je vais violer vos femmes, vos filles"

Le mis en cause est très défavorablement connu. La victime présente des traces de coups au visage. Son état a nécessité des soins au centre hospitalier. En état d'ébriété, l'individu refuse de souffler, il sera également conduit à l'hôpital. Durant le trajet, il menace les fonctionnaires de la Bac en ces termes : "Je vais revenir vous tuer, je vais violer vos femmes, vos filles, puis je les tuerai aussi toutes ces putes."

Il explique qu'il est un professionnel de la garde à vue et qu'il sait quoi faire pour rester à l'hôpital. Il traite ensuite les policiers de mécréants qui brûleront en enfer après qu'il les ait tués. Puis, il poursuit en récitant une prière en langue arabe et en criant "Allah Akbar".  

Il provoque et insulte les policiers, leur demandant à leur tour de lui faire une fellation, puis affirme qu'il n'ira pas en prison, mais en psychiatrie, se targuant d'être suivi pour ça.

Lors de ses auditions, il a déclaré ne pas se souvenir des faits en raison de problèmes psychiatriques. Pendant sa garde à vue, le psychiatre conclura que l'homme est dangereux et accessible à une sanction pénale. Le médecin des urgences est également auditionné en qualité de témoin pour les menaces proférées au cours de la nuit. Le mis en cause a été déféré en vue de sa comparution immédiate.

Source via CivilWarInEurope

7 commentaires

  1. Posté par Gabriel le

    J’aime bien la solution proposée par  » le taz ».J’y ajouterai un léger badigeon de miel à certains endroits.

  2. Posté par jsg le

    Pourquoi l’article ne précise pas OÙ ÇA C’EST PASSÉ ?

  3. Posté par Le Taz le

    Je propose de traiter ces violeurs de la manière suivante : on les balance dans une fosse aux ours, on les arrose de phéromones de femelle ours en chaleur, et on lâche un grizzly en rut qui n’a pas forniqué depuis 2ans. Ca va les calmer vite fait bien fait ! Bande de sauvages !

  4. Posté par Sancenay le

    « le bon boulot », En marche  » : voici le menu concocté au fil d’années d’incurie et proposé désormais par  » l’ Herpès » sur le sol français.

  5. Posté par Aldebert Després le

    Si Hollande lui rendra visite ? Parfaitement !

  6. Posté par Arturus le

    Hollande lui rendra visite!!!!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.