Hani Ramadan, le directeur de conscience de la jeunesse musulmane neuchâteloise

Yvan Perrin
Ancien Conseiller national
Ramadan Hani Avec calotte

Hani Ramadan, le directeur de conscience de la jeunesse musulmane neuchâteloise

 

Dans une semaine, le peuple suisse se prononcera sur l'opportunité de faciliter la naturalisation des étrangers dits de la 3ème génération. Dans le cadre de la campagne, l'UDC a commis des affiches mettant en évidence le danger qu'il y aurait à naturaliser des personnes dont le prosélytisme religieux est totalement incompatible avec la démocratie et le vivre ensemble. La femme en burqa a bien sûr suscité de nombreuses réactions chez celles et ceux qui sont prêts à sacrifier la liberté sur l'autel de l'ouverture à l'islam.

 

Cette affiche prend néanmoins tout son sens à lecture d'un article paru sur le site de la radio neuchâteloise RTN, toujours très au fait de l'actualité cantonale. On y apprend que le très altruiste docteur Hani Ramadan est régulièrement invité par l'association culturelle des musulmans de Neuchâtel afin d'y animer des ateliers de formation religieuse destinés aux jeunes. Evidemment, l'association a pris ses précautions, comme le précise Jamel Cherif, le responsable des relations extérieures auprès des autorités. L'homme fait savoir que le bon prédicateur doit "se limiter à l'aspect théologique", ajoutant que les opinions du personnage n'ont pas leur place à l'occasion de ces ateliers.

 

On s'étonne tout de même, sachant que le personnage a été licencié par le service de l'enseignement du canton de Genève pour ses positions publiques incompatibles avec les valeurs et la mission de l'école publique. Il est vrai que militer pour la lapidation des femmes adultères ne correspond pas vraiment aux valeurs que l'école tente de transmettre, d'autant plus que ce triste sire explique qu'ici, la femme sans voile est comme une pièce de deux euros; visible par tous, elle passe d'une main à l'autre. Les esprits chagrins auraient peut-être tendance à voir dans ces propos une vision dégradante de la femme occidentale mais les mots ne heurtent manifestement pas la déléguée neuchâteloise à l'égalité, la verte Nicole Baur, qui jusqu'ici n'a dit mot. Il est vrai, comme j'avais eu l'occasion de le relever ici-même, qu'il est difficile pour la gauche de condamner le prosélytisme caverneux sans tomber dans ce qu'elle considère comme de l'islamophobie.

 

Du coup, les jeunes musulmans du canton pourront bénéficier encore longtemps de l'enseignement éclairé de cet islamologue qui a fait de la haine des Juifs et des Chrétiens son fonds de commerce. Hani Ramadan milite en faveur de la forme la plus obscurantiste de l'islam, à savoir le wahhabisme, pilier religieux de l'Arabie saoudite et d'autres pays réputés pour leur ouverture d'esprit. L'association culturelle des musulmans sait très bien ce qu'elle fait puisqu'elle précise que les opinions du prédicateur n'ont pas leur place lors des ateliers. La taqiyah, le double langage dans toute sa splendeur. A l'extérieur, on fait savoir que seul l'aspect théologique est enseigné tandis qu'à l'intérieur, on offre une tribune à ce que l'islam produit de pire afin qu'il puisse répandre son venin au sein des jeunes musulmans du canton, ces jeunes qui vont vite bénéficier de la naturalisation facilitée si d'aventure la population suisse devait en décider ainsi.

 

Avec Hani Ramadan et le musée des civilisations de l'islam, le canton de Neuchâtel est devenu

"Dar al-Harb", le pays de la guerre, dans son acception militaire et religieuse, où l'islam doit être imposé. En attendant, les idiots utiles nous parlent d'amour et de paix. Le prélude à la charia.

 

 

 

 

La Côte-aux-Fées, le 05 février 2017                                   Yvan Perrin, président UDC-NE

18 commentaires

  1. Posté par bonardo le

    Le bouffon est de retour ,et il est Suisse ,faite moi rire ,ce guignol me fait peur avec son habillement de carnaval.

  2. Posté par Yolande C.H. le

    Jolie réponse entendue dans un téléfilm hier soir:
    « Ne pas ouvrir une porte qu’on ne peut refermer. »

  3. Posté par Vivi le

    Révélations sulfureuses d’anciennes maîtresses de l’islamiste Tariq Ramadan | Europe Israël news
    LIEN: http://www.europe-israel.org/2017/02/revelations-sulfureuses-danciennes-maitresses-de-lislamiste-tariq-ramadan/

    « Quand j’ai publié mon livre « La vérité sur Tariq Ramadan » en 2007 (1), l’intéressé a fait savoir qu’il ne l’aimait pas du tout. Ce qui était son droit le plus strict. Mais il a prétendu qu’il ne m’avait jamais parlé, ce qui était un mensonge, d’autant plus grossier que je l’avais interviewé à plusieurs reprises dans la presse française et suisse. A la suite de la publication de cet ouvrage, de nombreuses jeunes femmes sont entrées en contact avec moi. Elles tenaient toutes le même discours : Tariq Ramadan n’était qu’un Tartuffe, qui tenait un discours rigoriste et puritain, alors qu’il collectionnait des dizaines de maîtresses. …

  4. Posté par Marie-France Oberson le

    Avec en plus Vincent Peillon le bouffe-curés, le canton de Neuchatel décidément est bien monté !

  5. Posté par Normandy le

    Il me semble nécessaire que les députés du parti que préside Yvan Perrin interviennent à ce sujet au Grand Conseil neuchâtelois (questions, déclarations, motions …). Les médias, aussi partisans et islamo-complaisants soient-ils, devraient bien en faire part. Ne serait-ce que dans les comptes rendus obligatoires des débats politiques publics. Interview et « débat » dans les médias régionaux (même orientés par le « modérateur ») seraient même probables. Il faut saisir toutes les occasions de porter notre audience au-delà des sites de réinformation. Les médias conventionnels (dans tous les sens du terme) sont certes discrédités et de plus en plus délaissés, mais ils sont encore lus. Ils nous censurent mais ne peuvent faire passer à l’as tous les débats publics, encore moins institutionnels. Ils les commenteront négativement, bien sûr, mais ils en parleront. C’est un façon pour nous de mettre le pied dans la porte.

    PS Comment peut-on imposer la vue d’une tronche pareille à des enfants? Ce doit être traumatisant.

  6. Posté par Jean-Claude le

    Je croyais que cette larve était «  »persona »non grata » en Suisse.

  7. Posté par Lepère Hoquet le

    Ah bon, où sommes-nous, à Neufchâtel, une jeunesse musulmane, y parle-t-on français ? Lepère Hoquet.

  8. Posté par Descombes Pierre le

    Cet individu s’exprime régulièrement dans « La Tribune de Genève ». Ce matin encore il y distille son fiel. Le pire pour moi, c’est lorsqu’il dit, en parlant de la Suisse, « Notre pays »… Il ne sera jamais suisse. En ce qui concerne le canton de Neuchâtel, j’ai peur que le point de non-retour ait été atteint.

  9. Posté par Jim Jardashian le

    Ouais, Neuchâtel, c’est vraiment un des cantons les plus gangrénés par l’islamo-gauchisme, le rap, la propagande mondialiste, la « trash culture », et l’Art Contemporain. Bref, une véritable zone de désastre. Et son université, un véritable bastion de gauchiasse et d’enseignement malsain.

  10. Posté par Sergio le

    Mais qu’a-t-on fait à ce pays pour que ses lois soient à ce point laxistes ? Qu’avons-nous fait au ciel pour avoir les politiciens les plus couards du monde ? Quels péchés devons-nous expier pour devoir supporter jour après jour le gauchisme et cette gangrène islamiste ?

  11. Posté par Helvète le

    Quand on voit la photo de ce prédicateur, on constate qu’il porte une bosse sur la tête. C’est la « Tabaâ ». C’est un terme qui désigne la marque laissée sur le front lors de la prosternation lors des rites de prière musulmans, signant une assiduité religieuse. Zébida est un synonyme aussi utilisé ayant la même signification. C’est une forme d’hyperkératose (un « cassin » comme dans les mains des travailleurs) qui se forme sur le front à force d’en toucher le sol ou une surface dure, comme le veut l’usage pour les cinq prières du jour chez les musulmans. Ce genre de marque ne trompe pas et, sans erreur, on peut définir que ceux qui la portent sont des fanatiques de tout ce que l’Islam comporte de négatif et dangereux, pour notre civilisation occidentale. Ces individus devraient automatiquement être renvoyés chez eux, sans ménagement. Il est bien dommage que nos frileuses autorités manquent de courage et que, au nom de la liberté religieuse, elle n’osent pas s’impliquer de manière plus nette à l’encontre de la diffusion de cette peste verte, qui n’a d’égal que la peste brune que l’Europe a connu dès 1933.

    C’est une forme d’hyperkératose qui se forme sur le front à force d’en toucher le sol ou une surface dure, comme le veut l’usage pour les cinq prières du jour chez les musulmans.

  12. Posté par Arturus le

    Dans Chaque musulmans somnole un terroriste !!!! Et les politiciens énnes traitres à notre démocratie ex: Burkahalter SS Pipigate sont les employés du peuple et devrais être licenciée sur le champs !!!!!

  13. Posté par Carole le

    Neuchâtel est un canton perdu. Il faut que les dirigeants aient un jour à répondre de ce qu’ils ont mis en place

  14. Posté par Bussy le

    D’accueillir pour des cours dans le canton de Neuchâtel quelqu’un qui prône la lapidation des femmes adultères ne gêne même pas sa déléguée à l’égalité ?
    A quoi sert-elle ? A quoi sert son poste ? Juste à taper sur l’autochtone qui n’a pas vidé la machine à vaisselle depuis une semaine ?
    Quelle horreur cette dhimmitude !

  15. Posté par TulliaCiceronis le

    L’éminence dirige à Genève le centre islami-que/iste, qui accueille, principalement les samedis, des groupes de femmes (Erythréennes ? Somaliennes ?) accompagnées de petites filles dont certaines sont à peine âgées de sept ans; toutes (j’insiste), sont amballées dans un jihab; et la tenue des fillettes est parfois si longue qu’elle entrave leur marche. Et ce n’est là que l’une des scènes choquantes auxquelles il est donné aux habitants d’assister dans le périmètre de ce lieu de si haute culture.

  16. Posté par bigjames le

    Merci Monsieur Perrin pour votre vision et votre courage.
    Si seulement les Neuchâtelois pouvaient vous entendre.
    Une très grande majorité d’entre eux sont malheureusement des veaux et des moutons.
    Ils écoutent RTN , GRIFF, Couleur3, LaPremiere, lisent L’Express, tous ces médias qui leurs racontent sans arrêt que Trump est méchant, Poutine un monstre, etc, etc,
    Qui les culpabilisent tant qu’ils le peuvent. Sans raison.

  17. Posté par Sobolef le

    Le scandale, c’est d’avoir accordé l’asile politique à son père, leader des frères musulmans ! Or, de nos jours, l’asile politique est distribué à tors et à travers à n’importe qui, à de nombreux musulmans notamment. Que l’on naturalisera d’office dans quelques temps. Un avenir radieux…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.