3 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Il y aura moins de pendulaires lorsqu’il y aura moins de migrants. Ce qui du même coup diminuera le besoin impératif invoqué à chaque vague migratoire artificielle organisée par les socialo-islamo-fascistes, de faciliter les naturalisations de ces surnuméraires inutiles sauf pour étoffer la criminalité, les charges du social et les hausses d’assurances et d’impôts. Et donc le nombre de pendulaires contraints à cause de l’immigration de masse de visionner ces affiches diminuera totalement et ils n’auront plus besoin de se plaindre puisqu’ils trouveront un logis proche de leur travail. Et même les naturalisations ne seront plus d’actualité. Et ces pauvres « journalistes » en panne d’inventivité et de manipulations devront se creuser la tronche pour trouver d’autres falsifications des réalités, qui ne doivent l’existence qu’à leur double casquettes de journalistes et d’agents d’influence du socialo-islamo-fascisme, mais vrais truands de la vérité, alors qu’ils ne représentent que moins de 25% du corps électoral, mais qui à longueur de journée déclarent comme une vérité: les Suisses sont, les Suisses font, les Suisses…les Suisses… les Suisses… jusqu’à la nausée. Une sorte de masturbation « intellectuelle » qui tourne en rond, au fin fond d’une salle de rédaction squattée par des gauchistes en petit comité de conspirateurs idéologiques.

  2. Posté par Mady le

    Si l’affiche les dérange, qu’ils restent chez eux ou ne la regarde pas. On est encore chez nous que je sache.

  3. Posté par Loulou le

    C’est parce que les centaines de milliers de personnes qui applaudissent cette affiche sont silencieux. Le reste s’en fout totalement. Et concernant les étrangers qui se plaignent, nous sommes un pays libre: ils peuvent faire leurs valises et partir chez eux.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.