France: Lorsqu’une usine ferme à cause de l’islam

muslim

Christian Hofer: Voilà le véritable problème économique des pays musulmans: ce ne sont pas les Juifs ou les Occidentaux mais bien leur mode de penser, leurs habitudes, leur proportion à faire passer d'abord la religion. Dès lors, ces gens ne seront jamais capables de construire leurs pays et préféreront accuser les mécréants de tous les malheurs.

Pire, ils viennent chez nous fuir des conditions qui leur étaient insupportables pour... imposer à nouveau un dictat religieux qui détruit le pays qui a eu le malheur de les accueillir.

Bien évidemment, une Europe islamisée ou africanisée ne sera plus jamais l'Europe. Il n'y a guère que les économistes pour croire que toutes les immigrations se valent et sont synonymes de bienfaits économiques.

**********

Jean-Christophe Lagarde, le maire UDI de Drancy, lève l’omerta. Il a affirmé que la fermeture de PSA à Aulnay-sous-Bois était en partie due aux revendications communautaristes et à l’omniprésence de l’islam qui empêchait l’usine de fonctionner à un rythme efficace.

Interrogé par Jean-Michel Apathie sur les dérives islamistes dans son département comme l’interdiction pour les femmes d’entrer dans certains cafés de Sevran, il a dévoilé la chose suivante : « On ne l’a jamais dit, mais une partie de la fermeture de PSA était liée aussi à l’omniprésence religieuse et au fait qu’il y avait des exigences religieuses au travail, d’arrêt de travail, de baisse de productivité et dans le choix de PSA de fermer Aulnay, il y a eu aussi cet aspect-là. Le prosélytisme n’est pas le fait de beaucoup de gens, mais ce sont des gens très actifs qui mettent une pression régulière. »

L’usine PSA d’Aulnay était connue pour employer un très grand nombre d’ouvriers musulmans pratiquants. Comme d’autres sites de production du groupe, elle abritait même une salle de prière qui a été agrandie en 2010. Pendant la période du ramadan les pauses déjeuners étaient adaptées aux horaires de la rupture du jeûne. La cantine proposait des sandwiches hallal. Les hijabs étaient tolérés s’ils étaient recouverts d’un foulard coloré…

En 2011, un calendrier musulman illustré d’une photo de La Mecque avait été distribué par le syndicat fortement dhimmitisé Force Ouvrière aux salariés des usines PSA d’Aulnay, de Saint-Ouen et de Poissy dans les Yvelines. Affiché à la cafétéria, on pouvait y lire les horaires de prière à Paris ainsi que divers conseils sur les ablutions, la prière ou encore le pèlerinage. « En aucun cas, il ne s’agit de l’envahissement du site de production par l’islam » avait alors déclaré Brahim Aït Athmane de FO. « C’est un service qu’on rend aux salariés et pas du tout du communautarisme, cela contribue au bien-vivre ensemble. »

Alors que l’on venait d’apprendre que la RATP était l’entreprise publique qui employait le plus grand nombre de fichés « S », la conductrice de bus Ghislaine Dumesnil, victime des discriminations quotidiennes des barbus, avait déclaré à Présent en janvier dernier : « Les syndicats fortement engagés dans la cause palestinienne et la lutte contre le Front National n’expliquent la radicalisation islamique que par le social et le passé colonial et ne peuvent pas revenir sur ce fonds de commerce très juteux qui leur assure, pour la plupart, leurs bonnes places et leurs mandats ».

Caroline Parmentier

Source

6 commentaires

  1. Posté par Pinzutucorsu le

    Tous les problèmes liés à l’islam de près ou de loin sont également liés au laxisme et ce depuis longtemps, c’est leur origine.
    Pour preuve, ils n’existent pas en Corse, bizarre non ?

  2. Posté par Jean-Jacques Simon le

    Le résultat du laxisme politicard, de leur grande incompétence, politique de l’autruche, droite ou gauche c’est pareil, des sous doués surpayés. De Gaulle disait  » ce sont des arabes…..cherchez la suite!

  3. Posté par Ursini le

    Il y a bien des années tout le monde vivait jien ensemble, malheureusement depuis que la politique raccole les voix dans cette partie de la population et discrimine les français, ce qui doit arriver arrive. Tant que les français seront des moutons tout s’agravera. Ils savent juste râler mais ne savent pas agir. Chacun a ce qu’il mérite.

  4. Posté par Anne Lauwaert le

    les rapports Obin et Denécé dénoncent tout ça dejà en 2005 (?)

  5. Posté par Bussy le

    Bien vu des musulmans, à terme, plus personne ne les emploiera, et les dhimmis devront bosser pour leur payer leurs allocations de chômage et autres.
    C’est une forme de djizia, c’est à dire d’impôt payé par les non musulmans pour que les musulmans ne les éliminent pas !
    Et ne fichant rien, ils auront tout le temps pour faire de la marmaille, donc le problème ne peut que s’accélérer !

  6. Posté par lambert olivier le

    c est que le début, l islams est une forme de nazisme, qui imposera sa loi par la force
    mais chuuut ,pas d amalgame

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.