MàJ 9.1.2017.Médias. Propagande de gauche et homo en série aux matinales de la Radio socialiste romande dès le début de l’an neuf

Uli Windisch
Rédacteur en chef
Pantoufles4

NDLR. A peine avais-je commencé mon article qu’un invité, marxiste ou néo-marxiste, je ne sais, avait également les honneurs de la Radio suisse romande le 6.1.2017 à 7h35 . C’était un ancien journaliste du journal de gauche Le Monde, venu nous dire, je suis obligé de simplifier un peu car il insiste pour nous dire que son analyse est très complexe, que le terrorisme s’explique par la crise écologique des années 1980 et le néo-libéralisme. Il prend appui sur les travaux de l’économiste marxiste Thomas Piketty. Et tient à nous dire qu’il est pour le revenu minimum universel, à condition que l’on fixe aussi un « revenu maximum admissible »! Il termine en rappelant qu’il a refusé la légion d’honneur, pour garder la distance. Voilà une autre belle promesse d’avenir radieux (L’invité était Hervé Kempf, auteur de plusieurs livres qui annoncent bien la couleur (« Tout est prêt pour que tout empire » ; « Comment les riches détruisent la planète » ; » Pour sauver la planète sortez du capitalisme »).
A quand d’ autres invitations à l’aube sur « notre » radio nous offrant clefs en main un nouveau feuilleton du genre : l’avenir radieux en quelques leçons ?

 

La radio suisse romande a fait très fort dès le début de l’année 2017.

Devinez qui était l’invité pour bien entamer la nouvelle année ? Un patriote exemplaire ? Quelqu’un qui passe son temps à défendre énergiquement les intérêts de la Suisse au niveau européen ? Une personnalité pour redonner confiance à la population malgré la malice des temps ? Un conservateur, pour changer. Pas du tout, vous n’y êtes pas.  C’était Jean Ziegler, qui avait déjà été invité partout, vraiment partout et sur des plages horaires très généreuses, à cause de sa combativité, son âge ou encore un nouveau pamphlet, etc. Certains journalistes n’arrivent guère à le maîtriser, et s’ils le tentent ils sont accusés de ne pas le laisser parler… on doit bien sûr réentendre l’apologie de Castro sans jamais le moindre mot sur les dizaines de milliers d’emprisonnés, de torturés, d’exécutés sommairement, parfois uniquement pour l’exemple et pour terroriser la population. Ces morts comme les autres dizaines, voire centaines millions de morts du communisme, se réduisent à la formule bien connue : on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs ; peu importe le nombre d’œufs cassés. Si ce n’était que des œufs.

Une dernière chose à propos de cet adorateur des dictateurs communistes, parce qu’il insiste de manière répétée afin de présenter son travail comme celui d’un sociologue. Or, il n’a jamais effectué ni licence ni doctorat en sociologie ; cette volonté de faire passer son idéologie d’extrême gauche pour de la science représente certainement l’une des grandes escroqueries. Mais il est vrai qu’il est en bonne compagnie en sociologie puisque la quasi-totalité de cette discipline est squattée par les différentes versions de cette idéologie socialiste qui a conduit bien des pays au désastre, la France n’étant que l’un des derniers exemples en date.

Une remarque plus fondamentale. Les critiques envers le gauchisme des médias, tout particulièrement de certaines rubriques comme l’information, bien des magazines, etc., souvent fortement teintés idéologiquement, sont portées par un nombre de personnes de plus en plus important et de manière de plus en plus véhémente, révoltée même.

Point central : ces médias, dits de Service public, ne tiennent aucun compte de ces critiques et continuent de plus belle. On dirait que les critiques les excitent, les encouragent ; ils tiennent  apparemment  à montrer qu’ils font ce qu’ils veulent, qu’ils n’en ont rien à… des critiques. Sans doute peuvent-ils se permettre cela parce qu’ ils sont choyés comme personne , contrairement à leurs collègues des médias indépendants et privés qui ne sont pas assurés de garder leur poste à vie,  comme de vrais fonctionnaires. Encore une fois, un Service dit public devrai être au service de tous les publics ! Rien à cirer ?

Là, avec Ziegler c’était le journaliste Memet Gultas qui semble aimer en rajouter encore à gauche par rapport à Simon Matthey-Doret quand il remplace ce dernier.

Un autre intervenant fulminant et véhément défenseur de l’UE était lui aussi invité en permanence ces derniers  temps : Johan Rochel,  vice-président du think-tank foraus - Forum de politique étrangère et membre associé du Centre d'éthique de l'université de Zürich, rien que ça, pour nous dire qu’il fallait annuler la décision populaire du 9.2.2014 ayant approuvé l’initiative populaire « contre l’immigration de masse », par un nouveau vote.

Tous ces gens ne supportent pas quand le peuple « vote mal », soit pas comme ils voudraient.

Il y a ainsi une brochette d’ invités, souvent très excités à gauche, qui ont quasiment un abonnement dans les médias du Service dit public. Parmi eux, un autre cas, déjà souvent critiqué sur notre site ces derniers temps : François Gemmen, « expert » en migrations, qui est une nouvelle fois venu  répéter qu’il fallait ouvrir les frontières pour les migrants et non les fermer, et que cette ouverture permettrait de mieux les contrôler ! C’est un peu comme cela presque tous les jours à propos des « migrants ».

Nous avons déjà cité à plusieurs reprises parmi les invités rituels Denis Mc Shane, ancien ministre anglais et député européen condamné à la prison par l’UE pour fausses factures massives. Rien n’y fait, et personne ne tape sur les doigts de ces journalistes qui ont tendance à confondre  propagande et information. Cette dominante  idéologique devient un vrai rituel. Le disque est pourtant bien rayé. C’est bientôt comme un jingle quand on allume la radio.

 

On n’arrête pas le progrès : Promotion à la fois socialiste d’extrême gauche et lesbienne

Après l’entrée dans l’année 2017 avec  Ziegler, en fanfare et trompette, qui va-t-on nous servir juste après ? Cette fois c’est le coup double de la dominante idéologique gauchiste, avec Barbara Lanthenmann, responsable de l’organisation des lesbiennes suisses et nouvelle présidente du parti socialiste valaisan. Un cocktail explosif !

Etre minoritaire parmi les minoritaires doit être un plus médiatique et un cas idéal pour booster la propagande en faveur des « avancées  sociétales », même les plus folles, et s’en prendre de manière haineuse à tous ces conservateurs complètement attardés et autres antiquités réactionnaires.

On peut se demander si les médias  sont au courant du fait que l’on peut produire des effets pervers, contraires à ceux souhaités, en procédant ainsi.  Il est vrai que la possession  idéologique, peut être telle que l’enfermement dans une telle bulle empêche toute distance critique, ne parlons pas d’auto- critique.

Retour à la lesbienne socialiste, ou socialiste lesbienne, je ne sais quelle appellation préfère B. Lanthenmann.

Cette invitation sert encore un troisième volet de la propagande socialo-gauchiste : s’en prendre à Oskar Freysinger, qui a réussi à créer une alliance et une liste commune avec un PDC conservateur insatisfait du glissement à gauche de son parti et qui veut pallier le risque d’un gouvernement à majorité de gauche , même dans un Valais encore bien conservateur. Cette liste commune comprend en plus une troisième candidate femme UDC du Haut-Valais que la lesbienne socialiste critique avec mépris car elle serait inconnue et un pur alibi pour un parti comme l’UDC qui veut renvoyer les femmes à la maison ! La haine doit être à la hauteurs de la menace, et en dit plus sur celle qui l’exprime que sur la candidate qui a tout de même déjà des responsabilités politiques, mais cela ne compte pas quand on est UDC.

A propos de cette alliance qui représente une véritable bombe politique en Valais et maintenant dans toute la Suisse, on peut déjà prévoir un intense travail de propagande médiatique, avec des invités bien choisi à l’appui pendant plusieurs mois jusqu’en mars, contre cette alliance  et surtout contre Freysinger lui-même, que la gauche mais aussi une large partie de la droite culpabilisée aimeraient tant voir échouer lors de ces prochaines élections gouvernementales cantonales en mars 2017. Cette propagande ne sera pas frontale, massive et avouée mais déguisée, perverse et présentée comme  objective et équilibrée, évidemment !

B.Lanthenmann profite bien sûr de cette invitation à la radio pour défendre également « le mariage pour tous », qui fera l’objet de discussions au Parlement fédéral pendant l’année à venir.

Stratégie : tenter de montrer que ce mariage pour tous est naturel, inévitable, devrait aller de soi : tous les signes sont au vert !

Un sondage prétend même que la majorité de la population est favorable, et que les oppositions ont déjà été déboutées dans tel canton urbain. Certes ce n’est acquis à coup sûr, il y aura des « crispations idéologiques », et les conservateurs, par exemple de l’UDC et du PDC et d’autres réactionnaires bornés vont tenter de s’y opposer. Ce sera la lutte « finale » ? Entre Bons progressistes et Mauvais conservateurs.

Tout est fait pour tenter de faire apparaitre cette avancée comme tellement évidente qu’elle en devient naturelle ; pourquoi pas voulue par Dieu lui-même ? Ah non,  j’oublie, ici on n’est pas croyant.

La cause homosexuelle avance tout naturellement  et inévitablement sur plusieurs plans nous assure-t-on : même des personnes  homosexuelles du 3ème âge ne veulent pas lors de l’entrée en EMS devoir faire un deuxième coming out et souhaitent  obtenir des EMS rien que pour eux et entre eux ! Une autre variante du fameux  « vivre ensemble » ?

Autre petit coup contre « l’extrême droite » , mine de rien, en rappelant la sortie d’un film anti-FN juste avant les élections présidentielles françaises de 2017. Oui, nous dit la lesbienne socialiste, il faut montrer et dénoncer comme le fait ce film les mécanismes de la manipulation et du populisme. Le fait que le film est réalisé avec le soutien d’un financement public (donc socialiste) ? Rien d’anormal ? La gauche au pouvoir n’y est pour rien ? Arrêtons d’être suspicieux et mauvais esprit. Une justification se trouve toujours, même boiteuse quand on est de gauche et qu’on est seul à avoir raison. Tous les moyens sont bons, il faut juste que cela ne se voit pas trop et que la réinformation ne vienne s’en mêle pas.

Arrière-pensée : il doit y avoir moyen  de faire taire cette réinformation qui se mêle de tout, qui révèle ce que les autres taisent, donne la parole aux censurés, etc. Et si on n’y arrive pas on légiférera… même en Suisse, on y songe très sérieusement, et pas uniquement à gauche.

Retour au « mariage pour tous », MPT ( insistons sur l’aspect orienté du slogan qui veut lui aussi rendre évidente cette « avancée »).

L’argumentation purement idéologique pour la  lutte pour le MPT se veut donc d’une évidence indiscutable  en se présentant toujours comme une lutte plus générale et dont la légitimité  devrait aller de soi, sans discussion : elle veut même être une lutte contre la discrimination et les inégalités ! Le jackpot, quoi. Ou « la totale » en langage branché des avancéistes. Argumentation en plus encore quotidiennement relayée, voire soutenue et promue activement par les médias sous forme de propagande à peine déguisée. Cette argumentation est en fait une pure duperie et un grand mensonge. Mais personne ne semble s’en rendre compte ou n’ose le dire, puisque tant de monde a peur d’être stigmatisé par ceux qui ont réussi à dicter leur agenda politique  jusqu’à ses stratégies et à son vocabulaire.

En réalité ce sont les mariages et couples  historiques et traditionnels formés d’un homme , d’une femme et d’enfants qui sont discriminés et victimes de profondes et graves inégalités.

C’est cela qu’il faut réaliser, affirmer fermement et clairement et enfin oser le dire sans se laisser culpabiliser par ces minorités agissantes, très déterminées, obsessionnelles, et ne pas avoir peur d’être stigmatisé à son tour et traité de tous les vitupérants possibles et imaginables.

Ce sont les familles traditionnelles qui ont de très lourdes charges financières  et qui passent énormément de temps à élever et à éduquer leurs enfants  et surtout à assurer la continuité de la société. Ce à quoi ne contribuent en rien ou très peu les couples homosexuels et autres couples issus des « avancées » LGBT et autres  combinaisons possibles. Ils comptent visiblement sur les familles traditionnelles pour assurer cette continuité de toute société humaine.

Corollaire :  les couples homosexuels disposent de beaucoup plus de temps libre et une partie  non négligeable de ces couples font partie des couches les plus aisées de la société ; et à ce titre ils constituent aussi une clientèle appréciée, choyée et soutenue par les milieux de la consommation. En poursuivant dans cette logique d’un milieu très spécifique, disposant de beaucoup de temps libre, souvent privilégié, et en fait bien moins victime des inégalités sociales et financières, on comprend mieux leur surreprésentation dans nombre de fonctions à responsabilité sociale et politique. Une fois en place dans ces fonctions de responsabilité ils peuvent encore mieux militer pour imposer leur agenda sociétal  et politique dans bien des milieux de la société. Pensons simplement au domaine de l’éducation et de cette autre obsession destructrice : tenter d’imposer la théorie du genre, bientôt sans doute  dès le berceau ou presque, bien que les milieux homosexuels et LGBT ne soient pas les seuls à militer obstinément dans ce sens.

Je veux être très clair : je reconnais pleinement le fait et l’existence de l’homosexualité, réprouve toute « homophobie » et accepte que l’on agisse de manière déterminée contre elle et à tous les niveaux de la société, mais il faut remettre l’église au milieu du village et cesser de parler à tout propos et de manière constante, obsessionnelle, trompeuse, mensongère, agressive et culpabilisante,  de stigmatisation et de graves inégalités sociales dont seraient victimes les homosexuels et les LGBT. Cette tromperie apparaît d’autant mieux lorsqu’on la compare à la situation souvent très difficile des familles traditionnelles avec enfants.

Le terme de mariage devrait être réservé exclusivement à l’union d’un homme et d’une femme ; ce qui une nouvelle fois n’exclut nullement une forme de « partenariat enregistré », qui existe d’ailleurs déjà et qui suffit largement au niveau de l’appellation contrôlée. Mais vouloir accaparer également le terme de mariage est tout simplement inacceptable et implicitement méprisant pour les familles traditionnelles qui, elles, devraient être beaucoup plus largement soutenues et pouvoir jouir de conditions leur permettant d’élever de nombreux enfants  dans de bonnes conditions et non dans la hantise permanente, au point que des jeunes couples n’osent même plus envisager de se marier et d’avoir des enfants ; ne parlons même  pas d’avoir du temps pour s’engager davantage dans la société et la politique. C’est cela le plus grand scandale  et l’un des drames de nos sociétés déclinantes.

Priorité absolue aux problèmes des familles traditionnelles avec enfants et avec un agenda politique qui en fait son thème majeur, sa priorité absolue et cela avec… l’appui des médias !

A quand une fois une présence régulière, constante et dominante pendant un certain temps de la pensée conservatrice, ne parlons pas de surreprésentation ?

Uli Windisch, 7 janvier 2017

 

18 commentaires

  1. Posté par Werner le

    RSR TSR SSR ça pue de plus en plus ! Dans les dérives journalistiques des médias NO BILLAG, il y a pire. Comme celles-là https://www.rts.ch/info/suisse/1180819-rsr-des-fichiers-pedophiles-punissables-.html dont la RSR à résolu le problème d’une façons très partisane en faisant condamner le délateur… Ici vous pouvez remarquer qu’on nous promets 22 interventions, mais les page 2 et 3 sont inatteignables… http://www.rtsforum.ch/tp/2194-traque-pedophiles-suisses Même les chasseurs de pédophiles de la TSR arrangent leurs affaires internes sur le dos de la vérité. https://www.rts.ch/info/suisse/4450973-un-ex-animateur-de-la-tsr-condamne-pour-agressions-sexuelles-sur-mineurs-.html Finalement on peut croire que le mot pistonné est directement issu de ces déviances une formule qui ne laisse planer aucun doute sur un acte sexuel semblable à une initiation, qui ouvre les portes du pouvoir médiatique par cooptation, une maçonnerie qui bétonne ses réseaux par des chantages et des actes de corruption.

    On peut trouver en France celles de Morandini http://www.marianne.net/ces-fois-jean-marc-morandini-incarne-presse-credible-100248421.html qui balance aussi des experts pas trop crédibles pour crédibiliser ses fictions. Ce qui devrait attirer l’attention, c’est la somme des pédophiles qui s’arrogent des postes médiatiques pour soutenir leurs vices, et ce dans tous les pays, donc avec l’aval évident des politiques.Heureusement que PPDA n’est pas d’accord avec cette fange. http://www.ozap.com/actu/s-il-vient-sur-itele-ppda-ne-veut-pas-de-morandini/516670

    D’autre aussi graves les unes que les autres, en rapport avec l’intrusion de ces crapuleries dans tous les domaines, généralement « artistiques » (=subventions à la pédophilie)
    http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/magazine/6979731.stm traduction http://tinyurl.com/gtgmhmd http://www.ozap.com/actu/une-personnalite-decedee-de-la-bbc-accusee-de-pedophilie/443679 On ne peut donc pas passer sous silence cet horrible bonhomme: Sir Jimmy Savile, un triste sir. http://tempsreel.nouvelobs.com/medias/20130517.OBS9642/derrick-la-bbc-et-gueant-primes-et-chatiment.html http://tinyurl.com/zpul9p7

  2. Posté par Spipou le

    Ah… Et « majeure partie de sa vie » avec « majeure » au féminin. Désolé, j’écris trop vite sur internet, et je ne me relis jamais assez.

  3. Posté par Spipou le

    Oups ! Faute d’accord entre singulier et pluriel ! « n’importe quel sujet auxquels ». Modérateur, si vous pouviez mettre « auquel » au singulier ? Merci d’avance.

  4. Posté par Spipou le

    Jean Ziegler est spécialiste de la nutrition dans le monde, sujet sur lequel il est effectivement compétent, mais en aucun cas il n’est sociologue !

    Il y a une véritable supercherie dans les media à présenter de telles personnalités comme des spécialistes de n’importe quel sujet auxquels ils ne connaissent rien (j’ai eu l’occasion de m’en rendre compte avec Ziegler), le but étant de leur faire dévider une propagande bien orientée.

    Si seulement Ziegler pouvait se limiter aux problèmes d’alimentation… Là, force est de reconnaître qu’il ne dit pas de c…, mais c’est le seul sujet qu’il connaît, et c’est normal, puisqu’il y a consacré la majeur partie de sa vie, on ne peut pas lui retirer ça.

    On n’est jamais spécialiste que d’un, ou au plus, de deux sujets. Au-delà, on est propagandiste.

  5. Posté par Pascal le

    Il ne faut avoir peur ,prochainement nous les connards de Suisse ,nous serons des étrangers dans notre pays ,et c`est cela vérité ,il faut le dire haut et bien fort ,notre pays est au bord de l`explosion ,et cela va faire très mal ,très très mal au réveil .

  6. Posté par Odidole le

    Je réagis à ma façon à la crèche de Bagnes. Si tous les réfugiés étaient des familles persécutées dans leur pays, nous les acueillerions les bras ouverts et notre droit d’asile est bien là pour cela.
    Malheureusement on veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes. La vague des envahisseurs que l’on laissent entrer dans nos pays comme dans un moulin est constitué pour sa très grande majorité d’hommes jeunes qui viennent uniquement pour des raisons économiques, sans nous demander notre avis, qui n’adhèrent à aucune de nos valeurs, veulent nous imposer leur mode de vie rétrograde ( qui réussit si bien dans leur pays qu’ils le quittent), et barbare pour un certain nombre… qui nous méprisent et viennent pour prendre, sans rien donner en échange. Quand nos pays seront submergés par cette vague, ils n’auront aucun égard pour nous et nous piétinerons. Aucun rapport avec la crèche ! Pour ma part je préfère aider les chrétiens d’Orient à tenter de rester chez eux tant que cela est encore possible. Si nous ne faisons rien, l’ Afrique sera bientôt totalement musulmane… puis l’ Europe suivra …

  7. Posté par Eddie Mabillard le

    Eh bien moi! j’écoute la radio pour entendre les arguments de ces gauchistes, un homme avertit en vaut deux, donc vous pouvez préparer la riposte pour une conversation.
    En écoutant la radio je sais que je dois voter oui à No Billag, non au mariage pour tous, bon je pourrais me marier avec mon chien ou mon tracteur! Je sais que je voterai pour Oskar et l’UDC en mars prochain!
    Quant à Ziegler il ne faut pas s’étonner cela fut son combat, quand il allait à Cuba il mettait les lunettes roses pour ne pas voir la catastrophe que ce régime a fait vivre à ce peuple qui mérite beaucoup mieux que cela! Ce qui m’étonne le plus et que la radio n’a pas encore invité Ségolène Royal pour vanter les mérites de Castro, elle en a aussi une couche la nana, bon avec ce que son compagnon lui mis dans la tête rien ne m’étonne plus!

  8. Posté par conrad hausmann le

    J’ai vu le matin vers 7.30h. la tribune offerte à Mad. Barbara Lanthenmann par la tsr.C’est assez pathétique de suivre son discours sur la discrimination de ces minorités sexulles, alors que ce sont elles qui « font » et nous imposent leurs vues en grande partie dans la mode, l’art,le cinéma etc.Il y a méme des JO pour eux!

  9. Posté par aline le

    Merci Monsieur Windisch pour votre courage d’écouter chaque matin les imbécilités de la radio suisse romande et d’en tirer votre analyse. Mais je suis 100% d’accord avec Helena, nous n’avons plus besoin des la radio et de la télévision étatique propagandiste pour nous informer ou plutôt déformer. Aujourd’hui heureusement il y a de nombreuses alternatives. Et demandez les jeunes s’ils connaissent Ziegler, la réponse est pour la plus part négative.
    Votez NO BILLAG!

  10. Posté par Michel Mottet le

    N’écoutant et ne regardant plus RSR ou TSR pour m’éviter des crises de rage, je remercie M. Windisch et les commentateurs – notamment ALDO – de me tenir au courant de la poursuite de l’entreprise de corruption perpétrée par ces …. que nous sommes obligés de payer grassement pour nous cracher à la figure. Il est urgent d’organiser la grève du paiement de BILLAG pour leur couper les vivres.

  11. Posté par Derek Doppler le

    @Helena: la solution consiste à leur coûter plus, beaucoup plus cher que les sommes qu’ils parviennent pour l’instant à nous extorquer. Un combat 4G (asymétrique) permanent. Un exemple: sélectionner des annonceurs (ni trop gros ni trop petits) de ces merdias pourris et leur écrire en leur faisant comprendre que l’on boycottera désormais systématiquement leurs produits s’ils persistent à y afficher leurs pubs. Dans le même temps pratiquer un « buycott » de produits « patriotes ». Quand le client commence à se fait rare, le collabo homoglobaliste se découvre tout à coup une fibre traditionnelle que l’on ne soupçonnait pas.

  12. Posté par Helena le

    Ce qui me dérange, on est restreint à financer tout delà. Depuis des nombreuses années j’écoute plus la radio et je ne regarde plus la propagande des TV des soit disant infos des soit disant informateurs, Non je sais penser par moi-même et j’ai pas besoin qu’on me formate! En plus je suis heureuse de constater, qu’il y une jeunesse qui se désintéresse de plus en plus des médias de l’ancien temps et ils sont de plus en plus conscient de la manipulation……A nous tous de leur apprendre de ce que c’est la propagande!

  13. Posté par Dominique Schwander le

    Le sexe, c’est comme la religion, cela doit rester dans l’intimité.
    Les politiciens militants ne doivent pas exhiber leurs croyances, ni s’ingérer dans les affaires des ventres des femmes ou des prostates des hommes, etc. De plus le mariage, selon la théorie aristotélicienne de la causalité a une cause matérielle soit le sexe, une cause motrice ou cause du changement soit l’amour et une cause finale, ce en vue de quoi la chose est faite, soit la reproduction et l’éducation des enfants. L’UE et les bruxellisés, avec acharnement, mettent, ni l’accent sur l’égalité formelle des droits au mariage des couples hétérosexuels et homosexuels; au lieu de favoriser l’immigration de masse militante et africaine ils devraient améliorer l’accueil de la petite enfance pour aider les mères à travailler, insister sur la cause finale du mariage et ne pas uniformiser les citoyens et les citoyennes pour que femmes et hommes deviennent interchangeables en matière de sexe, mariage inclus et dans leurs caprices, fantaisies, fantasmes et exhibitionnisme. En UE et aux USA, le sexe et le mariage sont devenus des constructions sociales droit de l’hommistes. C’est attristant.  

  14. Posté par Marie-France Oberson le

    François Gemmen, « expert » en migrations, qui est une nouvelle fois venu répéter qu’il fallait ouvrir les frontières pour les migrants et non les fermer, et que cette ouverture permettrait de mieux les contrôler !
    Plus c’est gros mieux ça passe….
    ………………………………
    Je me souviens que lors du référendum sur les accords de Schengen, l’argument choc pour nous faire dire oui, c’était qu’avec Schengen , nous serions encore plus protégés grace à Frontex ( c’est comme le lessive qui lave plus blanc que blanc..) C’est d’ailleurs grace à Frontex qu’on a laissé se promener à travers 4 pays membres de Schengen Anis Amri le conducteur du camion du marché de Noel à Berlin…alors même qu’il avait fait d ela prison en Italie !!

  15. Posté par FrançoisB le

    Bravo pour votre éditorial, et je me permets d’ajouter une petite précision: le terme LGBT commence à dater un peu, si l’on en croit ce milieu, qui se trouve encore de nouvelles variantes, le I et les Q: I pour intersexe et Q pour quer qui se traduit par « de traviole » ou bizarre. Donc on a maintenant les LGBTIQ. Grosse rigolade en imaginant (mais c’est là une de leurs revendications) des toilettes séparées pour tout ces genres, soit au moins une dizaine de WC séparés pour: Hommes, Femmes, Handicapés, et maintenant Lesbiennes, Gays, Bisexuels, Transgenres, Intersexes et Quers… S’agira de ne pas se tromper de porte !

  16. Posté par aldo le

    Les monopoles médiatiques privés des gauches, tels Tamedia Pravda, peuvent largement compter sur les relais publiques des médias d’Etat subventionnés et obligatoires. Ainsi on l’a vu avec la pub pour la crèche laïque du chanoine José Mittaz (un secondos ?) curé de Bagnes qui s’est étalée dans Le Matin et a transpiré partout où c’était possible, comme à la RTS . https://www.cath.ch/newsf/creche-de-bagnes-migrants-derangent/ https://www.rts.ch/religion/rtsreligion/8246482-rtsreligion-bagnes-une-creche-avec-des-refugies-qui-derangent.html
    http://www.pressreader.com/switzerland/le-matin/20161222/281552290513017

    Vous remarquerez la mention « Partenaire RTS Religion » au singulier pour ne pas affoler les foules. Dans le même esprit, la RTS nous gratifie de l’image d’une crèche nettement plus conventionnelle, tout en distillant son poison pour soutenir cette infamie et pousser l’auditeur à rechercher sur internet cette crèche de propagande des gauches. Là encore, on devine qu’AVEC L’IMPOT OBLIGATOIRE BILLAG ON SOUTIENT à son insu, L’IMPOT ECCLÉSIASTIQUE, MEME SI ON NE SE DECLARE PAS CROYANT OU QU’ON NE VEUT PAS PAYER POUR CES PROPAGANDES DE GAUCHE CAMOUFLEES. Un argument de plus pour:
    N O B I L L A G N O B I L L A G N O B I L L A G N O B I L L A G N O B I L L A G

  17. Posté par Ulysse le

    Merci M. Windisch, c’est toujours tellement encourageant de lire quelque chose de sain en ces temps effrayants.
    Les rédacteurs de votre trempe nous donnent le courage de lutter, encore et malgré tout.
    Et chacun de vos articles est aussi une magnifique source argumentaire – dont nous avons bien besoin, étant continuellement confrontés à des interlocuteurs au cerveau lavé par des années de propagande.

  18. Posté par bigjames le

    NO BILLAG serait déjà un très bon début.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.