Koeppel Roger : « Presque tous les terroristes sont musulmans. Que faisons-nous de ce constat? »

KoeppelBon

 

Circonspection héroïque

Presque tous les terroristes sont musulmans. Que faisons-nous de ce constat?

De Roger Köppel, Editorial, Die Weltwoche, 4 janvier 2017

 

À la suite des récents attentats terroristes, une question troublante s'impose: que faisons-nous au juste des musulmans? Je sais que la plupart des musulmans sont pacifiques. Pourtant, une question m'obsède: qu'est-ce que cela veut dire que tous les musulmans ne soient pas des terroristes, mais que presque tous les terroristes soient musulmans?

Faut-il ne plus les laisser entrer? S'enquérir de leurs opinions aux frontières? Opérer une surveillance continue intensive dans le pays?

Nous en avons vu le résultat avec le Tunisien qui a tué douze personnes sur le marché de Noël à Berlin à bord d'un semi-remorque volé.

Si l'on en croit la presse, les autorités savaient qu'il séjournait illégalement dans le pays. Elles étaient aussi au courant de ses contacts avec les milieux terroristes. Des dizaines de fonctionnaires le surveillaient. Et pourtant, il est passé à travers les mailles du filet.

Qu'est-ce que cela nous apprend?

Que cela ne sert à rien d'avoir un État policier dans le pays. Lorsque des fous ont franchi les frontières, il faudrait mettre en place une sorte de Corée du Nord: enfermer tous les habitants déjà présents pour éviter qu'ils ne se fassent tuer en pleine rue par des criminels migrants.

C'est impossible.

J'en reviens à ma question: que faisons-nous des musulmans qui arrivent maintenant du Proche-Orient et d'Afrique du Nord?

Selon les estimations de Frontex, des centaines de milliers de personnes attendent sur la rive sud de la Méditerranée de pouvoir la traverser. Il y a des Arabes et de nombreux Africains noirs parmi eux, la plupart musulmans.

Autrefois, poser cette question relevait de l'hérésie. Avec des yeux inquisiteurs furibonds, on qualifiait ces propos de «racisme». Bien que les religions n'aient rien à voir avec les groupes ethniques ou les races. Il n'était pas question d'aborder le sujet.

Entre-temps, on s'est plus ou moins rendu compte que les terroristes islamiques pouvaient peut-être avoir un rapport avec l'islam.

Quelle est la conséquence de tout cela?

Si la surveillance renforcée dans le pays ne produit pas d'effets, refuser l’entrée aux frontières de tous les musulmans parce qu'ils sont musulmans, comme Donald Trump est le seul à oser le demander, même si ce dernier hésite maintenant, semble tout d'un coup logique. Responsabilité collective. Suspicion générale. Est-ce la solution? Ou bien est-ce de la folie? Ou serait-ce la solution, si cette solution monstrueuse pouvait être prise au sérieux?

Je connais beaucoup de gens qui le pensent. Ce sont des personnes raisonnables, d'anciens condisciples, des entrepreneurs qui votent aussi PS. Ils estiment qu'il ne faudrait plus laisser entrer de musulmans dans le pays.

Bien sûr, ils savent que cela n'est pas possible. Ils n'oseraient jamais formuler cette demande en public. Mais, c'est ce qu'ils pensent. Ils le confient discrètement à leurs amis.

L’éditorialiste du groupe Ringier, Frank A. Meyer, a exprimé des idées semblables voilà peu dans l'une de ses chroniques: «Mais peut-on imaginer associer islam et démocratie? Non!». Meyer parle de l'islam comme d'une «religion totalitaire».

Il a précisé dans une autre chronique ce qu'il entend par là. Meyer regrette l'«interdiction» d'associer le terme «islamique» au terrorisme en Allemagne. Bien sûr, vouloir «distinguer entre le bon islam et le mauvais islam» reste une «entreprise hasardeuse».

Ce sont des phrases remarquables.

Quiconque argumente ainsi considère qu'islam et terrorisme vont de pair.

Quiconque parle ainsi ne fait pas plus de distinction entre les «bons» et les «mauvais» musulmans, autrement dit, les méchants.

Quiconque écrit ces phrases devrait aussi avoir le courage d'écrire que les gens qui vénèrent une idéologie totalitaire comme parole divine devraient être empêchés d'entrer dans un État démocratique comme l'Allemagne ou la Suisse.

Cela aurait au moins le mérite d'être honnête. Mais ce n'est pas ce qu'écrit Meyer. Ses chroniques vocifèrent dans le vide.

Je peux toutefois comprendre les gens qui rêvent en secret de mesures radicales face à la migration des populations.

Mais leurs rêves, ou plutôt leurs cauchemars, ne sont pas des recettes applicables. Il faut les prendre au sérieux comme des soupirs d'impuissance contre des politiques erronées.

Mais que faut-il faire alors? À mon avis, la mobilisation rhétorique ne sert à rien. On ne peut pas exclure des gens en vertu de leur croyance.

En revanche, nous pouvons élire à des fonctions politiques des personnes qui veillent à l'application de nos lois migratoires.

La Suisse a, comme l'Allemagne, des règles claires pour l'asile. Le droit définit aussi qui est un réfugié. Et qui ne l'est pas.

Il existe aussi des critères clairs pour les personnes déplacées par la guerre que l'on aide à titre temporaire, dans l'idéal dans des camps sur place, exceptionnellement, en les faisant venir temporairement dans le pays. Temporairement.

Il existe également des règles pour l'UE. Les demandeurs d'asile qui se trouvent dans un pays tiers sûr, même s'ils ne s'y plaisent pas, perdent le droit éventuel à l'asile dans d'autres États.

La majorité de ceux qui viennent actuellement en Europe, presque tous musulmans – y compris l'assassin de Berlin – sont des demandeurs d'asile qui n'ont pas droit à l'asile.

Il faut – il faudrait – les empêcher d'entrer. Non pas à cause de la religion, mais en vertu des lois.

On n'a pas besoin de méthodes radicales. On n'a pas besoin d'un super Meyer. Il suffirait que les politiciens respectent les lois de leurs pays.

Ce qu'il nous faut, c'est une circonspection héroïque.

Roger Koeppel, 4.1.2017

 

21 commentaires

  1. Posté par bigjames le

    Force de ce constat…
    On stoppe immédiatement toute entrée de musulmans sur notre sol, et on s emploie rapidement à faire partir ceux qui sont déjà là.
    Notre bien être en dépend. Nos petits enfants ne nous le pardonneront pas.

  2. Posté par mc le

    @miranda
    Si nos chefs d’état européens avaient au moins lu l’histoire de Charles Martel, ils auraient perçu que l’islam n’a aucune place dans l’Europe et ne peut etre compatible avec aucune sociéte démocrate.

  3. Posté par mc le

    Quelqu’un a dit:
    « Tous les musulmans ne sont pas des terroristes mais tous les terroristed sont des mulsulmans. »

  4. Posté par alberto le

    Force de ce constat…nous nous fixons comme but de limiter le nombre de musulmans en Suisse….et même de le diminuer …Ceci est le but…..on fixe ensuite la stratégie et la marche à suivre……on nomme ensuite une task force pour la mise en oeuvre……voilà ce qu’il faut faire suite à votre constat…M. Köppel….

  5. Posté par aldo le

    J’entends déjà ceux qui diront qu’un bon … est un … mort. Eh bien, ils n’ont pas tort. Parce que si on se réfère aux attentats commis par des chrétiens et des musulmans, on sait pertinemment que les chrétiens n’ont pas ces méthodes collectives à leur programme, telles des tueries, des viols, des mises en esclavage etc. Eux ils poussent parfois trop souvent le bouchon de l’imbécilité à tendre l’autre joue comme à juger chaque cas individuellement ! Et ce sont justement les socialo-islamo-fascistes qui le leur suggéreront, en prônant la case pacifiste, les manifestations inutiles, les pétitions tout autant, les soutiens à n’importe quoi etc., tout en soutenant par derrière la construction des mosquées et des minarets, l’arabe obligatoire à l’école, la promotion de la « culture » musulmane sous toutes ses coutures, les viols des femmes et des enfants compris, l’abattage rituel halal des hommes et des animaux, le port du niquab et de la burqa, le port du voile subventionné mensuellement par le provocateur millionnaire algérien etc. http://ripostelaique.com/arrete-rachid-nekkaz-se-filme-et-tient-des-propos-daliene.html http://www.algerie-focus.com/2013/08/lalgerie-compte-35-milliardaires-et-4100-millionnaires/ http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/10/10/01016-20161010ARTFIG00151-qui-est-rachid-nekkaz-l-homme-qui-paye-les-amendes-des-femmes-en-burqa.php
    Vous le voyez bien que toutes ces m… sont subitement à charge des Peuples européens, alors que les instigateurs de ces exactions croulent sous les milliards et sont réellement contre tous les Peuples de civilisation chrétienne. Ils orchestrent l’envahissement de ces millions de migrants refoulés par leur propre pays pour des raisons évidentes. Alors que pourris de pognon, ils pourraient mêmes subvenir directement aux besoins de ces hordes barbaresques

  6. Posté par miranda le

    Si nos chefs d’état européens avaient au moins lu le coran, ils auraient perçu que l’islam portait en lui deux manières d’envisager la vie, la relation à l’autre, notamment de considérer les autres religions comme de fausses religions ( chrétienne, juive, polythéistes boudhistes, etc, etc..) puisque c ‘est inscrit dans le coran et tous les autres livres de l’islam et ensuite que lorsque les adeptes de l’islam sont minoritaires, ils acceptent pendant un certain temps de se conformer aux règles du pays d’accueil . Mais ll fallait REAGIR TRES VITE lorsque la porte a été ouverte à des prêcheurs extrêmistes dangeureux, sinon l’adhésion des fidèles de l’islam à cet extrêmisme avait toutes les chances de s’amplifier. CE QUI NE FUT PAS FAIT Pour des raisons assez suspectes que l’avenir définira.
    GOUVERNER C’EST PREVOIR.
    Mais nos élites ont pensé que nous nous ressemblions tous en tant que TERRIENS: pas de cultures diverses, pas de religions diverses, pas de coutumes diverses, etc. RIEN QUE DE LA MASSE GLOBALE. Ils ont une difficulté à nous envisager comme des humains avec leurs forces et leurs fragilités, non, nous sommes DE LA MASSE. Les immigrants sont DE LA MASSE et les autochtones sont DE LA MASSE. Et nos élites  » heureusement » vivent leur vie à distance de cette lointaine MASSE. Tant de gouvernants, rois, reines, tsars, dictateurs divers se pensaient vivre « heureux », loin de leur masse……….Et ils ont eu la réponse des peuples.

  7. Posté par Dominique Schwander le

    On ne peut pas être laïque et musulman, puisqu’être laïque dans une démocratie c’est refuser la loi qu’est la charia, donc l’islam. Parler de musulmans de Suisse, de musulmans de France, etc, soit de musulmans d’une démocratie c’est une abjecte contradiction, un oxymore stupide de traîtres élus et d’angéliques ignorants, stupides et menteurs. Parler d’islam de Suisse ne renvoie à aucune réalité. La contradiction, c’est comme le ridicule, cela ne tue pas! On ne peut pas être simultanément un bon vrai Suisse ou un bon vrai Américain, etc, et un bon vrai musulman. Voyez Obama et Caseneuve! Pour être bon, pratiquant et vrai, un musulman doit croire en son islam-idéologie-«religion»-état-politico-juridique et ne pas s’assimiler. Quand un musulman parle de « communauté musulmane » ou de « fraternité musulmane », il pense toujours à son oumma transfrontalière et mondiale, pas à la dite communauté musulmane du pays qui a accueilli ce musulman. Il est ainsi dans l’impossibilité de reconnaître nos nations démocratiques, nos constitutions et d’y adhérer. Evidemment, comme beaucoup d’Africains, pour les allocations, ce sont de vrais Français, de vrais Suisses, etc, mais pour les obligations ils restent, pour la majorité, des étrangers appartenant à la fraternité musulmane ou à leurs racines africaines.
    Koeppel a tout à fait raison. nos autorités et nos élus doivent appliquer la loi avec rigueur. En plus nous devons faire obligation tout particulièrement aux immigrants extraeuropéens de s’assimiler dans notre nation.

  8. Posté par aldo le

    J’entends déjà ceux qui diront qu’un bon … est un … mort. Eh bien, ils n’ont pas tort. Parce que si on se réfère aux attentats commis par des chrétiens et des musulmans, on sait pertinemment que les chrétiens n’ont pas ces méthodes collectives à leur programme, telles des tueries, des viols, des mises en esclavage etc. Eux ils poussent parfois trop souvent le bouchon de l’imbécilité à tendre l’autre joue comme à juger chaque cas individuellement ! Et ce sont justement les socialo-islamo-fascistes qui le leur suggéreront, en prônant la case pacifiste, les manifestations inutiles, les pétitions tout autant, les soutiens à n’importe quoi etc., tout en soutenant par derrière la construction des mosquées et des minarets, l’arabe obligatoire à l’école, la promotion de la « culture » musulmane sous toutes ses coutures, les viols des femmes et des enfants compris, l’abattage rituel halal des hommes et des animaux, le port du niquab et de la burqa, le port du voile subventionné mensuellement par le provocateur millionnaire algérien etc. http://ripostelaique.com/arrete-rachid-nekkaz-se-filme-et-tient-des-propos-daliene.html http://www.algerie-focus.com/2013/08/lalgerie-compte-35-milliardaires-et-4100-millionnaires/ http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/10/10/01016-20161010ARTFIG00151-qui-est-rachid-nekkaz-l-homme-qui-paye-les-amendes-des-femmes-en-burqa.php

    Vous le voyez bien que toutes ces m… sont subitement à charge des Peuples européens, alors que les instigateurs de ces exactions croulent sous les milliards et sont réellement contre tous les Peuples de civilisation chrétienne. Ils orchestrent l’envahissement de ces millions de migrants refoulés par leur propre pays pour des raisons évidentes. Alors que pourris de pognon, ils pourraient mêmes subvenir directement aux besoins de ces hordes barbaresques. EN CONSEQUENCE, LA SEULE VERITABLE SOLUTION C’EST: TOUS DEHORS ! QU’ILS RESTENT CHEZ EUX A SE TUER ENTRE-EUX ET QU’ON LES SAIGNE COLLECTIVEMENT ET VIRTUELLEMENT DANS LES URNES, AVEC LES MEMES METHODES, CES SOCIALO-ISLAMO-FASCISTES QUI ICI ORGANISENT POLITIQUEMENT DE TELLES INIQUITES, AU NOM DE LEURS IDEOLOGIES PERVERSES ET SATANIQUES. Ils sont déjà recouverts d’un niquab virtuel d’endoctrinement qui ne leur permet plus de voir et d’entendre ce qui se passe.

  9. Posté par heidi schlaepfer le

    De toute manière c’est déjà un peu tard. Merkel a fait entrer plus d’un million d’immigrés, sans les contrôler, parmis eux des criminels et selon la presse allemande, deux cents de ces immigrés seraient « dangereux ». Par conséquent , il faudra s’attendre encore à d’autres attentats terroristes. Et d’ici 30 ans, à voir en Europe une majorité musulmane…

  10. Posté par Fan le

    Faut vraiment maintenant faire le ménage. L’asile est un foutoir indescriptible.

  11. Posté par conrad hausmann le

    Devant cette banale constatation que font nos media? La Tribune de Gauche péfère tous les jours publier des papiers conte le « populisme » ! Pourtant le populisme le plus ringard c’est le socialisme qui depuis deux siècles nous dit vouloir prendre l’argent des riches pour le verser aux pauvres ! La réalité est autre seuls les leaders socialistes sont devenus riches…

  12. Posté par Alain le

    Il faut déjà que les diverses églises, élites politiques, médias, population en général arrêtent de penser que l’islam est une religion de paix, d’amour et de tolérance comparable au christianisme.

  13. Posté par sophie edouard le

    Nos politiciens n’appliquent plus nos lois, la décision du peuple est ignorée même si c’est contraire à notre constitution, Sommaruga semble diriger tout le CF, le PLR s’associe au PS, je ne vois pas le bout du tunnel de cette mascarade. Les suisses réagiront comme les français, quand cela sera trop tard. Ici tant que l’on n’est pas directement touché on s’en fout, de plus il reste dans la mémoire collective qu’on ne vote pas pour l’extrême droite, même si l’UDC n’est pas d’extrême droite, ceux qui le font pour la plupart s’en cache. Pour moi, la Suisse telle que nous la connaissons est morte. Notre seule espoir est qu’enfin cette UE se démantèle avec le vote des français et des allemands… bien maigre espoir….

  14. Posté par Yolande C.H. le

    Il est impératif de distinguer le pouvoir temporel du spirituel (croyances ou dogmes définissant le rapport de l’homme au sacré). Il existe d’innombrables croyances sur cette planète et certaines se confondent avec le pouvoir temporel pour stabiliser la gestion du territoire.
    Issus de mouvements religieux établis, des mouvements sectaires ont pu se constituer au cours du temps: le christianisme a émergé du judaïsme et, par la conversion de l’empereur Constantin, cette hétérodoxie est devenue « orthodoxie », la religion de son empire. En Europe, le pouvoir temporel, fortement associé au pouvoir religieux, a été marqué par plusieurs dissidences dont les plus connues sont le catharisme et les mouvements protestants, fortement combattues (Saint Barthélémy).
    C’est lors de la révolution française que le pouvoir temporel s’est dégagé de l’emprise du pouvoir religieux, exclu de la gouvernance de l’état par l’instauration d’une législation libre de toute interférence religieuse. Ne persistent actuellement que quelques traditions qui d’ailleurs ont perdu la ferveur religieuse qui leur ont donné naissance (jours de la semaine, carnavals qui précèdent le carême, Pâques, fête de la St-Martin au Jura, fête de St-Nicolas à Fribourg, Noël). Les processions religieuses en pays catholiques ont quasi disparu (ou sont soumises à autorisation), de même que l’habit des religieux dans l’espace public. Si les démocraties sont des systèmes qui se doivent de respecter une grande visibilité, par contre les mouvements religieux politisés sont bien plus occultes et peuvent représenter un contre-pouvoir des plus néfastes, des nébuleuses sans frontières, à l’inverse des états de droit.

    La liberté religieuse garantie par nos états signifie qu’une personne ne peut être poursuivie ou expulsée pour un motif religieux, ceci pour autant qu’il n’y ait pas d’atteinte à l’ordre de l’état. Par contre devrait être combattue toute ingérence d’une idéologie de pouvoir (jésuites) ou d’une doctrine qui voudrait y introduire (faire admettre) ses propres règles et prescriptions (dictées par une législation) afin qu’elles ne soient pas entravées.
    Les mouvances de l’Islam sont nombreuses, certaines affiliées à une nation (Kosovo, Turquie, Maroc, etc), d’autres à des courants qui s’affrontent (chiite, sunnite, salafiste et autres), et qui sont toutes, bien qu’à des degrés variables, en lien avec un pouvoir temporel (états islamiques).
    Quid du bon musulman ? Celui qui suit à la lettre les prescriptions du Coran (charia) ou celui qui accepte de s’en distancier en venant s’installer dans un état non religieux ? Et, pour ce dernier, à quelle loyauté donne-t-il la primauté ?
    Contrairement aux européens qui, de la chrétienté ont mis en place des états non religieux, les musulmans se doivent de faire un choix impossible. Ils s’appuient donc sur une loi non religieuse par excellence (la liberté religieuse) pour éviter ce choix.

  15. Posté par bigjames le

    L’islam , c’est l islamisme au repos. Prompt à se réveiller dès que le nombre sera suffisant.

  16. Posté par Eddie Mabillard le

    Eh bien! on laisse faire car ce sont les bénis d’allah et la Somaruga nous dit de fermer notre gueule et de les accueillir et les accepter sans quoi malheur à nous!

  17. Posté par Nicolas le

    -Quiconque parle ainsi ne fait pas plus de distinction entre les «bons» et les «mauvais» musulmans, autrement dit, les méchants-. Sauf qu’à l’aune de l’islam, les bons musulmans sont ceux qui tuent le plus d’infidèles, les mauvais étant pervertis par la civilisation occidentale. Alors un questionnaire à l’entrée, sachant qu’en accord avec les préceptes d’un bédouin maléfique, ils mentent comme ils respirent? Foin d’un quelconque de jugement de valeur, toutes les nuances se déclinent entre les pieux et les impies, et l’histoire nous enseigne que dans toute guerre idéologique, les rigoristes prennent toujours le pas sur les tièdes. Or ces tarés se comptent par millions. Dès lors il est non seulement irréaliste mais également vain de tenter de trier le bon grain de l’ivraie. Pour mettre fin à cette guerre déclarée sur notre sol, seule la solution pragmatique s’impose: STOP islam. Rien à faire chez nous. Reniez vos démons ou foutez le camp. Dehors!

  18. Posté par Tommy le

    Les musulmans n’apportent pas tous le mal.
    Par contre, il n’y en a pas un seul qui apporte quoi que ce soit de positif à notre pays.
    À part les stands de kebab ou les boutiques de perruques ou de pommades à blanchir la peau ( au fait, pourquoi veulent-ils nous ressembler?), je ne vois pas.

  19. Posté par S. Dumont le

    L’absurdité est de voir les djihadistes libres d’entrer, libres de circuler d’un pays à l’autre, libres d’acheter des armes, libres d’entrer dans la clandestinité, libres d’agresser des femmes, libres de nous massacrer contre un monde devenu sécuritaire et de nous laisser à l’abandon. Faut-il attendre que l’Europe soit dans la même situation qu’en Syrie pour que nos politiques interdisent l’entrée en Europe des arabes? Combien de morts ou d’agressions faudra-t-il encore? La réponse a été donnée par François Hollande: – Il y aura encore des attentats…, comprenez par-là, les attentats vont devenir une routine!!

  20. Posté par JeanPaul Costantini le

    Nos politiciens sont trop lâches pour appeler un chat un chat et associer terrorisme et musulman. Puisque des lois très claire existent quant à la migration, elles doivent être appliquées avec la plus grande rigueur. Mais comment le faire lorsqu’on n’ose pas dire que l’on ne veut pas de migration africaine ?

  21. Posté par Bussy le

    Maintenant est-on sûr que ça n’est qu’une question de volonté des politiciens d’appliquer les lois, où n’y-aurait-il pas une volonté délibérée, pour des raisons cachées, de permettre une colonisation de l’Europe par les musulmans ou de provoquer un affaiblissement de cette Europe ?
    Ou alors, comme c’est évident que l’islam ne peut pas être associer à la démocratie, et partant du principe que les politiciens de tous bords ont assez de jugeote pour le comprendre, pourquoi ne bougent-ils pas ? Trop tard ? Corruption ? Contrats d’armements juteux donc compromissions ? Taquiya habile de la part des musulmans ?
    Beaucoup d’islamistes sont déjà dans nos pays, il faudra de toutes façon lutter contre eux, que se passe-t-il s’il y en a beaucoup qui sont enrôlés dans les armées européennes et dans les forces de police ? Envisage-t-on d’exclure les musulmans des armées et des forces de police ?
    Enfin, faire appliquer les loi en matière d’asile, oui, mais ne faudrait-il pas aussi revoir l’attribution des aides de l’Etat aux étrangers ? Ces aides pourraient peut-être êtres accordées en fonction du nombre d’années travaillées dans le pays par exemple, rien avant d’avoir travaillé 10 ans au minimum ? Cela dissuaderait une bonne partie des arabes et africains de venir en Europe, sans compter qu’on lit que les terroristes étaient tous des pompeurs d’allocations !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.