Suisse: L’UE aurait dirigé la mise en œuvre de l’initiative du 9 février (Audio et vidéo)

UE - Suisse

Une porte-parole de la Commission européenne a laissé entendre mardi que l'UE s'était immiscée dans les travaux du Parlement suisse lors de la mise en œuvre de l'initiative sur l'immigration de masse.

"On peut dire que la Commission (européenne) a, jusqu'ici, accompagné le processus, mais l'a aussi dirigé un peu afin de s'assurer qu'il aille dans la bonne direction", a indiqué mardi la porte-parole de la Commission européenne Mina Andreeva.

 

Une porte-parole de la Commission européenne a clairement laissé entendre, mardi à Bruxelles, que les instances européennes s’étaient immiscées dans les travaux du Parlement suisse au moment de la mise en œuvre du 9 février 2014.

Ces propos confirment des rumeurs qui circulent depuis plusieurs mois quant à l’implication de l’Union européenne (UE) dans la rédaction de la loi d’application du 9 février 2014.

Jusqu'où l'UE a-t-elle suivi l’élaboration de cette loi? "Le président (de la Commission européenne Jean-Claude) Juncker a rencontré le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann cinq fois et lui a parlé au téléphone huit fois. On peut dire que le président n'a investi autant de temps avec pratiquement aucun autre leader de pays tiers", a-t-elle précisé.

Malaise et stupeur à Berne

A Berne, cette déclaration n'a pas manqué de faire réagir. "C’est un gag!", a par exemple lancé un haut responsable du Département des affaires étrangères, questionné par la RTS. "Ils feraient mieux de prendre leurs vacances de Noël, d'aller prendre l'air à la montagne, manger de la dinde et boire du porto", a renchéri un de ses collègues.

Contacté, un diplomate suisse spécialiste des relations avec l’UE a eu de la peine à cacher son embarras. Voyant dans cette déclaration "une maladresse", il s'est empressé de la démentir: selon lui, il n'y a eu aucune implication de l’UE dans les travaux parlementaires, mises à part des discussions et des clarifications.

Propos démentis par la Confédération

Cette position rejoint celle qu'a défendue récemment la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga lors d'une réponse à l’UDC lucernois Franz Grüter: "Nous avons procédé nous-mêmes à ces contrôles, sans personne d'autre, a-t-elle affirmé. Nous avons minutieusement examiné la loi que vous fabriquez pour voir si, de notre point de vue, elle est compatible ou non avec l'accord sur la libre circulation des personnes"

Une version qu'a confirmée mardi à la RTS le Département de justice et police, affirmant que le Parlement a été "libre" dans ses choix.

 Source1 Source2

Nos remerciements à Wilhelm ✙ ن et à Info

18 commentaires

  1. Posté par Carole le

    Xnous devrions exiger que si les prochaines votations sont en faveur du contrôle de l’immigration, le CF doit être démis de ses fonctions pour haute trahison

  2. Posté par aldo le

    Comme on dit pas de fumées sans feux. Visualisez le syndrome UMPS LRPS dans toute sa splendeur, l’ expression d’une secte mondialiste sans freins ni lois ni sanctions. Pris la main dans la sac et on continue de plus belle. Tout est blanchi, responsables mais pas coupables en toutes circonstances.
    http://www.leparisien.fr/faits-divers/arbitrage-tapie-declaree-coupable-de-negligence-christine-lagarde-dispensee-de-peine-19-12-2016-6474015.php.
    http://www.levif.be/actualite/international/la-commission-europeenne-reprimande-l-ancienne-commissaire-neelie-kroes/article-normal-589733.html
    http://www.lenouvelliste.ch/articles/suisse/paradis-fiscaux-le-president-du-plr-defend-johann-schneider-ammann-344014
    http://www.lematin.ch/suisse/Maurer-derape-sur-les-Panama-Papers-/story/28290600

    On peut craindre que les UDC du C.F. soient un pur sous-produit élaboré par les complotistes mondialistes qui noyautent le Parlement, ceux la même qui sont tripotés par les lobbys et on procédé à l’éjection de Chr.Blocher, y compris les socialistes et autres épouvantails de gauche qui font semblant de ne pas connaître ces compromissions et la mettent en veilleuse pour faire croire aux masses qu’ils sont blancs comme la neige distribuée dans les rues par leurs amis migrants. Parce que là, il y a aussi des sommes colossales, des banquiers, des avocats et des mafieux venu d’ailleurs qui organisent le marché et ses bénéfices, les pertes toujours à charge des contribuables, avec l’endettement, et les augmentations de toute nature qui minent le terrain pendant que ce petit monde est sur le pont du Titanic à admirer l’horizon de ses retraites et de ses privilèges indus un flute de champagne au lèvres. Le seul moyen d’imposer une reprise en main passe par une réduction de 3/4 des revenus de ce fantoches.

  3. Posté par Sergio le

    La m… remonte toujours à la surface. La compromission et la bassesse sont désormais la seule politique.

  4. Posté par Dominique Baettig le

    Même pas sûr…
    Notre classe politique est tellement empressée dans la servitude volontaire…des bons élèves je vous dis….

  5. Posté par Chouette le

    Comme Hexgradior, pour moi c’est NON aux bilatérales et NON à Schengen!

    Quand on se dit NEUTRE on ne pactise pas avec le diable!

  6. Posté par Marc le

    A ce rythme de fourberie de nos politiques, la place fédéral à Berne doit bientôt être noir de monde, pour chasser tous ces politiques qui n’ont plus rien à faire dans ces lieux.
    Appellons à de grande manifestation à travers la Suisse, cela ne peut plus durer.
    Heureusement que l’on avait votez NON à l’EEE au début des 90′, parce on ne sait pas où on en sera aujourd’hui. Mais à voir le rapprochement de ces 10 dernières années, c’est devenu le foutoir, la fuite en avant, tout est permis, jusqu’aux plus incroyable hypocrisies, mensonges, corruptions et autres, de la part de nos politiques, pas tous, mais la liste est longue, trop longue pour que cela continue ainsi.

  7. Posté par Yolande C.H. le

    Soit la Commission européenne et la porte-parole qui définit sa position sont des menteurs (démenti du Conseil fédéral) et de ce fait, les relations doivent être interrompues.
    Soit ce qui est dit est vrai, ce qui confirme le mépris absolu de la part de l’UE de ce qu’est un état de droit, ce qui doit engendrer la même décision.

  8. Posté par JeanDa le

    C’EST UN SCANDALE !!!! =
    J’ai le sentiment de les membres de notre CF (? COUARDS FÉDÉRAUX ?) n’ont pas écrit un seul mot, pas prononcé une seule phrase sans l’aval préalable de Môsieur Junker. Ils n’osent probablement plus faire un seul pas sans en demander d’abord la permission par téléphone à la Kommandantur (excepté pour certain(e)s en vue d’aller rapidement faire pipi).
    Si cela se confirmé, à mon avis la démission immédiate s’impose, ainsi que la mise à la disposition de la justice pour grave violation de la Constitution (mais il est vrai, qu’on n’est plus à « ça » près ….).
    GRAVE !
    Et évidemment ils nient ! Probablement que les HUIT téléphones et HUIT visites de nos présidents, c’était sans doute pour demander l’heure afin de s’assurer que l’horloge du palais fédéral avait la même ….
    Chers concitoyens, vous rendez-vous compte que de plus en plus d’indices convergent pour nous faire comprendre que nos autorités fédérales nous roulent dans la farine ?

  9. Posté par Marcassin le

    Ce n’est qu’un pas de plus pour progressivement, après avoir accepté toutes les règles des pays membres, nous imposer de facto l’absorption de la Suisse par l’UE.

  10. Posté par aline le

    Bruxelles a probablement promis des postes de rêve à nos euro-turbos Müller, Somaruga, Schneider-Ammann etc., une fois chassés de la politique suisse. Il faut absolument résister à cette dictature de Bruxelles et annuler les bilatérales.

  11. Posté par Peter K le

    40 ans qu’ils se soumettent et nous mentent, plus c’est gros plus cela passe, encore heureux que nous ayons eu Monsieur Blocher en 92! Sans lui ou en serions nous? Si nous ne voulons pas finir en eurodictature, revolution patriotique et au pilori les collabos!

  12. Posté par Cécile le

    Chassons les du parlement!
    Non à Schengen et Non à la libre circulation et faisons un suisseixt!
    Junker a aussi organisé les centre fédéraux avec SS pour contourner le peuple et pour nous imposer cette migration incompatible avec nos valeurs! SS et les autres traîtres doivent un jour payer la facture.

  13. Posté par sophie edouard le

    Nous savons tous que Bruxelles est une dictature, mais nous savons aussi tous que nos représentants politiques sont pour la plupart sous le coup de la loi pour haute trahison envers notre pays. Ils sont comme la gestapo, ils avaient tout de même le choix d’obéir ou de devenir des résistants, ils ont choisi leur camp !!!

  14. Posté par Myrisa Jones le

    Nous sommes nombreux à savoir intimement que cela s’est passé ainsi, malgré leur pitoyable déni. Il serait intéressant qu’un journaliste d’investigation, si cela existe encore chez nous, fasse une enquête et montre les preuves.

  15. Posté par Hexgradior le

    S’il est avéré que les instances européennes se sont immiscées dans les travaux du Parlement, alors la Suisse n’est plus un pays-tiers de l’UE. Soit elle en est membre (ipso facto). Soit, elle est un protectorat.
    Quoiqu’il en soit concernant cette éventuelle perte de souveraineté , il faut que la schizophrénie du peuple suisse cesse. On ne peut pas être contre l’adhésion de ce pays à l’UE et être en même temps pour les accords bilatéraux et Schengen.
    Pour ma part, c’est NON aux bilatérales et NON à Schengen. Que l’oligarchie bruxelloise aille se faire voir…

  16. Posté par Sancenay le

    l’UE servile exécutant de la politique nihilo-mondialiste se mêle de tout et partout , on l’a vu en Ukraine, en Lybie , en Syrie, dans les foireux « printemps arabes » en Afrique également.Partout elle tente d’imposer ses pions et ses manipulations pour prendre le pas sur les nations et les asservir à sa politique globalisante.Elle n’a certes pas d’armée, mais elle s’efforce de neutraliser les nations par la propagande intensive, l’inflexion des lois dans son sens, et au besoin par le chantage économique ( sanctions, prêts à toux prohibitifs sous conditions draconniennes) tout cela dans esprit utilitariste et mécaniciste qui se réclame ouvertement des obscures « Lumières ».La révolution mondiale est en marche pour le pire des e-monde.

  17. Posté par Le pragmatique le

    Berne, rien de moins qu’une bande de flibustiers indigne d’une quelconque confiance.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.