Berne: Une bande de jeune voleurs étrangers braquait les gens avec un couteau.

enrichissement-nb

Berne: Deux personnes ont été blessées au cours d'agressions à mains armées le week-end. Cinq des six auteurs présumés, âgés de 15 à 22 ans, sont des étrangers.

Le week-end (du 19 novembre), six jeunes hommes ont volé un total de cinq personnes à Berne. La police a pu arrêter les voleurs présumés le soir même dans la rue Bierhübeliweg. Selon le communiqué, ils détenaient un couteau et même la marchandise volée.

Les hommes âgés entre 15 et 22 ans étaient issus d'Afghanistan, de Suisse, de Somalie, de Syrie et de Tunisie comme l'a indiqué le porte-parole de la police Christoph Gnägi. Ils se seraient adressés à leurs victimes puis seraient devenus violents. Certaines victimes auraient aussi été menacées avec un couteau.

Argent et objets de valeur ont été volés aux victimes. Deux personnes ont été légèrement blessées, l'une d'elles a été amenée par la police à l'hôpital pour contrôle. Les trois délinquants adultes sont actuellement en détention. "Les trois mineurs ont été relâchés car les motifs de détention n'étaient pas remplis" a déclaré Gnägi. Cependant, tous les six ont à répondre devant le tribunal.

Source Traduction Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

9 commentaires

  1. Posté par Pascal le

    Et oui à nouveau le vivre ensemble une richesse fabuleuse ,mais attention Madame SR ,un jour il y aura malheureusement la guerre dans notre pays ,et il faudra rendre des comptes au peuple.

  2. Posté par Arturus le

    !!!!!!!!!Les trois mineurs ont été relâchés car les motifs de détention n’étaient pas remplis » a déclaré Gnägi certainement aux ordres de la SS PISSEUSE! ministre de la protection des migrands. terroristes moslemes elle attend qu’ils pose une bombe où décapites leurs prochaines victimes pour allés au paradis!!!!!si c’était des Suisses ils serais en tôle pour au moins 5 ans.

  3. Posté par Carole le

    Il faut armer la population puisque SS et donc la justice les protègent…

  4. Posté par Tommy le

    Et le Suisse? L’est-il avec « Migrationshintergrund » ?
    Un Mohamed ou un Kushtrim Suisse?

  5. Posté par A. Vonlanthen le

    Demandeurs d’asile ? Et dire que c’est avec nos impôts que l’on entretien cette racaille. J’espère au moins que les victimes sont des chauds adeptes du vivre ensemble. Que l’on expulse de Suisse cette pourriture.

  6. Posté par Bussy le

    Le Suisse, il l’est depuis combien de temps ? Quelle est son autre nationalité ?

  7. Posté par Sergio le

    Heureusement que personne parmi les agresseurs ne fait partie des blessés. Imaginons que le Somalien ait été blessé, les squatters de la Reithalle auraient déclenché une émeute.

  8. Posté par Chiara le

    Ils vont disparaître dans la nature! Coupez-leur les testicules la prochaine fois…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.