La drépanocytose et le Grand Remplacement

post_thumb_default

 

 

On va parler tests médicaux.

Les tests de dépistage de la vieille drépanocytose dépistent sans le vouloir toutes les populations originaires du noble continent africain.

J’ai dans l’idée qu’un de ces jours, la drépanocytose va être supprimée comme maladie, puisqu’elle donne les chiffres du grand et surtout rapide remplacement en cours, et puisqu’elle marque que, bien qu’il n’y ait pas de races, il y a des races quand même.

C’est Orwell qui ne va pas être content.

L’AFDPHE nous donne les chiffres de notre africanisation, qui ne concerne donc pas que votre équipe de foot. L’AFDPHE ? Ne me demandez pas ce que c’est : c’est la soupe aux acronymes, nous lâche Hitchcock dans La Mort aux trousses, cette belle étude des agences gouvernementales qui nous font disparaître (dans le Manfred de Lord Byron, les agences désignent les démons).

La drépanocytose frappe donc des populations qui n’existent pas, puisqu’il n’y a pas de race ni d’origine ethnique. On donnera ici les meilleurs chiffres de ce remplacement en cours :

  • En 2014, 69 % de naissances allogènes en Île-de-France ;
  • 50 % sur la côte d’Azur ;
  • 40 % en région Rhône-Alpes ;
  • 33 % en Midi-Pyrénées ;
  • 37 % en moyenne nationale ;

Les régions épargnées sont les régions occidentales, la Bretagne en tête. On vous rassure, elles votent socialiste, elles ont voté socialiste après le massacre du Bataclan, et elles revoteront socialiste avec TF1 et leur bon curé.

  • En 2014, 8 % de naissances allogènes (un effort, Lancelot !) en Bretagne ;
  • 15 % en pays de la Loire (pauvre du Bellay !) ;
  • 18 % en Aquitaine (c’est Aliénor qui va être contente !).

Et voyons les progrès maintenant : entre 2005, où les scores sont déjà imposants (merci Chirac, Raffarin, Mitterrand, merci Giscard, merci tout le monde) et 2013, les progrès sont les suivants.

  • On est passé de 54 à 69 % en huit ans en Île-de-France ;
  • De 15 à 26 % dans le Limousin ;
  • De 10 à 20 % dans le Nord-Pas-de-Calais.

La population menacée de drépanocytose a doublé en huit ans ou augmenté de 30 % suivant les régions. À noter qu’elle a triplé en Bretagne, où l’on est passé de 3 à 8 %. En huit ans, donc. Les Bretons en retard ont droit à des sessions de rattrapage !

Tout cela rappelle la juste et redoutée observation de Thomas Malthus(1), selon laquelle la population progressait géométriquement, alors que la production ne progressait qu’arithmétiquement. L’économie ne progresse plus depuis des dizaines d’années en Occident, quand elle ne régresse pas. Mais la population explose quand même dans les pays d’immigration.

Buchanan a rappelé qu’on est passé en Amérique de 89 à 63 % de blancs ; demandez à l’électeur de Trump pourquoi il est jugé déplorable par l’élite hostile. Et si le peuple français n’existe plus comme notion, la population française a augmenté de dix-sept millions d’habitants depuis 1967.

Les naissances de Français d’origine française seront minoritaires en 2025. Rappelez-vous le coup du nénuphar. Et en 2100, on ne se rappellera même plus que nous avons été…

Note

(1) Les éditions de l’Æncre ont réédité l’essai de Thomas Malthus sur la surpopulation dans le livre : Réchauffement climatique : ces milliards d’hommes en trop ! Pour en savoir plus, cliquez ici.

Réchauffement climatique : ces milliards d’hommes en trop ! de Jean-Michel & Jean-Claude Hermans, Thomas Malthus, Préface de Brigitte Bardot.

Réchauffement climatique : ces milliards d’hommes en trop ! de Jean-Michel & Jean-Claude Hermans, Thomas Malthus, Préface de Brigitte Bardot.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertés n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontés aussi dévouées soient elles… Sa promotion, son développement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nécessitent une équipe de collaborateurs compétents et disponibles et donc des ressources financières, même si EuroLibertés n’a pas de vocation commerciale… C’est pourquoi, je lance un appel à nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prêts à nous aider ; il faut dire qu’ils sont très sollicités par les medias institutionnels… et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertés et eux, c’est assez incompatible !… En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Cet article La drépanocytose et le Grand Remplacement est apparu en premier sur Eurolibertés.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par Léon le

    Je trouve étonnant que personne ne commente ces données sur la drépanocytose. Un peuple voisin et ami est purement et simplement en train de disparaître pour l’action de ses dirigeants irresponsables. La destruction de la France sous la houlette des européistes s’inscrit dans un puissant programme de mondialisation. Les états nations doivent disparaître pour laisser place à des structures supranationales déjà largement créées. La petite Suisse se trouve au milieu de cette zone Européenne. Elle subit et subira de plus en plus la pression de ce monstre antidémocratique qu’est l’Europe de Bruxelles… Soyons vigilants et préservons coûte que coûte notre fragile souveraineté.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.