La Hongrie compte modifier sa Constitution pour bloquer le plan d’immigration de l’UE

post_thumb_default

 

Les quatre États du groupe de Visegrad (Hongrie, Tchéquie, Pologne et Slovaquie) opposent une résistance farouche au plan de l’Union européenne visant à répartir les 160.000 « demandeurs d’asile », plan qu’ils qualifient de « diktat » violant leur souveraineté nationale.

Quelques citations illustrant des prises de position inconciliables :

  • « L’un des principes sur lesquels reposent le Système est la primauté du droit communautaire. »
    (Margaritis Schinas, principal porte-parole de la Commission européenne)
  • « Nous ne voulons pas voir dans nos pays les conséquences de la création d’un grand nombre de communautés musulmanes […] Cela est pour nous une expérience historique. »
    (Le président hongrois Viktor Orbán, 3 septembre 2015)
  • « Au début de l’automne 2015, nous avons érigé une clôture sur la frontière verte extérieure de l’Union européenne et l’espace Schengen. Cela a servi à protéger la plus grande réussite de l’Union européenne, à savoir la liberté de circulation dans l’espace commun du marché intérieur […] Nous ne voulons pas répartir la charge de la migration sur toute l’Europe, nous voulons l’éliminer, y mettre un terme. »
    (Viktor Orbán, 11 juillet 2016)
  • « Nous perdons nos valeurs européennes et notre identité, tels des grenouilles plongées dans l’eau froide qui s’engourdissent et finissent lentement ébouillantées dans l’eau devenue bouillante. Tout simplement, lentement, il y aura de plus en plus de musulmans, et nous ne reconnaîtrons pas l’Europe. »
    (Viktor Orbán, 30 septembre 2016)

Source :

http://unser-mitteleuropa.com/2016/10/12/ungarn-aendert-seine-verfassung-um-den-eu-migranten-plan-zu-blockieren

Pour en savoir plus : de.gatestoneinstitute.org/9109/ungarn-migranten

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.