Les CFF vont engager davantage de réfugiés

cff

L'ex-régie fédérale va étendre le programme «Team Clean» en Suisse romande.

Les CFF vont étendre leur programme de formation professionnelle qui fait appel à des réfugiés, à des étrangers admis provisoirement et à des requérants d'asile. Des postes supplémentaires seront créés dans la région de Lausanne dès janvier 2017.

 

Source et article complet

11 commentaires

  1. Posté par Le Taz le

    Comme cela il sera plus facile de mettre des bombes dans les trains. Excellente idée, bravo. D’un côté les CFF annoncent des licenciements massifs et quelques jours plus tard ils annoncent vouloir engager des réfugiés. Mais non, il n’y a pas de grand remplacement.

    Peuple suisse, réveillez-vous, il est grand temps de faire le ménage, de se débarrasser de la mafia internationaliste, que cela soit en politique, à la tête des entreprises de services publiques et de la SSR. Ces gens ont comme mission de détruire notre nation ! Vous allez dire : « Le Taz il débloque ! ». Malheureusement non, le Taz sait de quoi il parle et croyez bien que si Sommaruga a à deux reprises refusé de lever la main pour prêter serment au sein du conseil fédéral, conformément à nos traditions, cela n’est pas parce qu’elle souffre d’une épicondylite…

    L’heure est grave, si vous tenez à l’indépendance de notre pays, à notre système de démocratie directe, il faut donner une majorité à l’UDC. La situation est simple, c’est une lutte entre les indépendantistes (UDC) et ceux qui veulent entrer dans la dictature de Bruxelles (tous les autres).

  2. Posté par Martell le

    Pour ceux qui n’auraient pas encore compris que nombre de personnes, que ce soit en Suisse ou ailleurs en Europe, ont un grand intérêt à une immigration de masse dans nos contrées.
    En l’occurrence, un intérêt budgétaire. Toute cette main-d’œuvre pour pas cher, tu parles d’une bénédiction!
    On remerciera au passage notre régie de service supposé public, qui a le mérite de ne pas cacher ses pratiques de dumping salarial. Un dumping très parallèle à la qualité de ses prestations, qui a douloureusement diminué ces vingt dernières années…
    J’espère que ceux qui ont cru à la fourberie du « Plus d’immigration, cela fera diminuer le chômage (sic!) » vont commencer à ouvrir les yeux et ne plus se laisser duper. Tout comme la belle couleuvre du « Ce sont les immigrés qui vont payer nos retraites »; si ça n’était pas si désolant, j’en rirais volontiers. Mais il faut bien dire qu’un mensonge joliment enrobé a toujours plus de chances d’être cru. Et quand c’est trop cru, gare à la grippe intestinale, parce qu’on n’a pas fini d’en chier.
    voilà bien la preuve que lorsqu’il y a de l’argent, beaucoup d’argent, en jeu, l’hypocrisie n’est jamais très loin. Quand les fourbes se marient avec les idiots utiles, c’est le peuple qui finit cocu.

  3. Posté par Tommy le

    On va passer de 1% de réfugiés autonomes à 2 % !
    Il faut positiver, chers Suisses!

  4. Posté par Sergio Morosoli le

    Je suggère aux CFF de tenir une statistique de l’absentéisme de ces chances. De constater à quelle vitesse elles auront compris le fonctionnement de l’AI. Pauvres cloches que nous sommes.

  5. Posté par piche le

    Eux qui aiment tant voyager à l’oeil dans nos trains. C’est pas une si mauvaise idée. En revanche c’est un travail dégradant pour tous ces ingénieurs et au professeur de médecine qui étaient tant de chances pour la Suisse. Un jour nous n’aurons plus assez de train et il faudra bien rouvrir les sanisettes publiques pour leur offrir du travail.

  6. Posté par Fleeps le

    Les CFF se servent allègrement de travailleurs étranger et de plus en plus de cadre sont français ou Allemand…..je vous laisse imaginer la suite!

  7. Posté par Pascal le

    Moi je cherche depuis des années et je ne trouve pas.

  8. Posté par S. Dumont le

    Hier les CFF annonçaient le licenciement de 1’400 employés et aujourd’hui, ils veulent engager des réfugiés.
    Avant-hier, la presse écrite annonçait le licenciement de 72 collaborateurs chez Tamedia, vont-ils aussi être remplacés par des réfugiés?

  9. Posté par Aude le

    Que ces personnes travaillent pourquoi pas….
    En espérant qu’elles ne sont pas des fondamentalistes musulmans et consort et n’ayant pas la mauvaise idée de poser des engins explosifs artisanaux. car apparemment ces travaux ne sont pas contrôlés ultérieurement…..et il suffit d’un dingue d’Allah…..
    Il suffit d’un

  10. Posté par Yves le

    Et en même temps ils suppriment 1400 emplois …

  11. Posté par Oli le

    Alors pour finir, il n’y a plus de diplômés, universitaires, médecins et autres, faut en plus les former pour simplement nettoyez les chiotes, Ahaha!!! Une fois de plus, on nous a menti sur toute la ligne. Bon on savait, mais cette bande de bobos bisounours qui nous ont tellement dit que c’étaient une valeur ajoutée pour notre pays qu’en définitive, il n’y a rien de tout cela, même moins que rien, puisque cela coûte des millards chaque année. N’est-ce pas pour finir un délit de mentir à se point là, de la pars de dirigeant. On est en droit de demander des explications, non.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.