Nous vivons des heures dramatiques et comme d’habitude, pour les grands malades, ces heures sont quasi indolores…

Gérard Brazon
Ancien Conseiller municipal et permanent syndical, souverainiste, responsable politique à Siel
Munch le Cri

Nous vivons des heures dramatiques et comme d’habitude, pour les grands malades, ces heures sont quasi indolores. Nous vivons dans une société atteint d’un cancer dont les différents membres ignorent l’existence.

Ils sentent bien qu’ils n’ont pas la pêche, se disent que c’est la fatigue, et continuent à faire ce pourquoi ils sont faits. Les pieds font avancer la charpente, les jambes ont cessé d’accélérer le mouvement, l’appétit n’est plus vraiment là, on mange pour vivre et non comme autrefois, pour le plaisir, trois fois et plus par jour. Le cerveau analyse, s’informe et ne comprend pas trop de qui se passe, quand ce n’est pas lui-même qui fornique avec le diable à coup d’alcool et de médicaments.

Notre société souffre et subit une agressions comme jamais depuis sa naissance. Même les guerres, les violences, les invasions n’ont jamais réussi à en faire cette morne plaine que chaque jour nous pouvons constater. Plus rien n’émerge de grand.

  • Partout les friches industrielles dont on nous explique qu’elles ne seraient que la remise aux normes de l’économie face à la concurrence mondiale. Applaudissons !
  • Partout les choix de vie de nos grands-parents sont obsolètes, ridicules, ringards ! Applaudissons encore à la modernité forcément porteuse de bienfaits.
  • Partout, les us et coutumes de nos anciens ne sont plus que des brindilles, des fétus de paille, sur lesquelles piétinent les nouveaux venus.
  • Chaque jour, nous sommes sollicités, voire priés de faire de la place, d’adopter des coutumes venues d’ailleurs et de faire un sourire en passant, en donnant notre chaise, en offrant nos frigidaires, notre pain, le lait et nos crémière de filles. Il parait que ce sont les droits de l’homme! De l’homme venu d’ailleurs bien sûr, parce que le franchouillard lui, n’a pas encore compris qu’il a moins de droits depuis quelque temps. Tant pis si cela vous dérange quelque peu Mesdames et Messieurs, mais il paraît qu’il en va de l’honneur de la France. Fermez le ban. Alors oui, cela pique bien un peu au début, mais ceux qui nous gouvernent pensent que finalement, vous allez accepter cet élargissement sans trop  gronder !
  • Partout, la même musique venue d’Orient. Dieu est mort, vive Allah. Le Pape est ravi d’accueillir… chez les autres, les Cardinaux se félicitent, les Prêtres applaudissent ! Dieu est mort et avec lui Marie devenue Myriam, Jésus devenu Issa. Les apôtres n’ont plus beaucoup d’utilité. Il ne reste plus aux représentants de l’Église Catholique et romaine qu’à offrir les Églises et pourquoi pas, partager nos Cathédrales.

Notre France se meurt, elle succombe aussi, par la volonté d’un peuple qui durant ces quarante dernières années s’est laissé manipuler, tromper, malgré les lanceurs d’alertes.

Une France trahie par petites touches par les Giscard, Mitterrand, Chirac, et Sarkozy. Un peuple à qui l’on a menti à chaque élection, et qui s’est laissé endormir.

On se souviendra des discours de 2007 d’une droite aux étendards nationaux brandis sur toutes les estrades, au kärcher, et nous avons vu la trahison d’un référendum de 2005.

On se souviendra d’un Président normal, si normal, qu’il en est devenu une véritable anomalie. Un drame pour la France, avec son équipe de baltringues incompétents.

Aujourd’hui, les médias corrompus, les journalistes à la solde, se plaignent que « l’extrême droite » comme ils disent, inondent les réseaux sociaux. Après avoir exercé une dictature sur l’espace culturel, ils réalisent que la plupart des Français ne les écoutent plus, ne les lisent plus, se moquent de leurs états d’esprits. Les citoyens vont à la pêche ou, s’informent sur les seuls outils d’information qu’ils savent désormais être de « réinformation ».

Prière de croire uniquement les informations venues des USA, repris par l’AFP (Agence Française Palestinienne), porteuse de LA vérité, relayée par l’immense majorité des médias qui portent à gauche.

Aujourd’hui, les attaques judiciaires tombent de partout sur les différents sites de la réinformation. La justice à géométrie variable vous fait blancs-coupables ou noirs-innocents.

Alors que faire? Attendre qu’un cancérologue s’occupe de notre France ? Mais qui portera la chimiothérapie au cœur de notre maladie. Qui sera le chirurgien ?

La Suède annonce sa nouvelle couleur ! La naissance d’un autre pays ! Pas besoin de vous faire un dessin, il ne sera pas de culture Nordiste et Viking. La Suède que nous avons connue, a été trahie par ses élites. Elle ne sera plus cette grande et belle blonde, aux yeux bleus.

Gérard Brazon, 23 .9.2016

 

2 commentaires

  1. Posté par toyet le

    Merci!
    Jean Yann s’est trompé les chinois ne sont pas à Paris, ils ont été devancés…

  2. Posté par Antoine Gayet le

    Historiquement, la conquête d’un territoire peut être effectuée de cinq manières : militaire (Rome), économique (USA), religieuse (Vatican), culturelle (USA) et démographique (migrations antiques). Un principe connu de longue date est que le pouvoir appartient au peuple: la forme de conquête la moins stable est de nature militaire (USA en Afghanistan), tandis que la plus stable est démographique (Européens en Amérique). Durant l’Antiquité, la conquête militaire s’accompagnait d’une conquête culturelle et démographique, car les armées étaient accompagnés de leur famille, et c’est ce qui a conditionné les différences démographiques actuelles. Du temps de la colonisation, la conquête était plutôt militaire avec son corollaire administratif; la conquête démographique étant souvent limitée à son aspect le plus minimal (Pieds Noirs en Algérie). Si l’on réfléchit en terme historique, en s’affranchissant de la doctrine idéologique multiculturaliste (qui ne touche que l’Europe: http://www.polemia.com/present-le-grand-remplacement-une-realite/), on constatera que la France et l’Europe sont soumises à toutes ces formes d’instruments de conquête: La domination économique est effectuée par les Américains et leurs organes mondialiste internationaux depuis la seconde guerre mondiale. La domination démographique est effectuée par les migrants, entraînant à sa suite les dominations culturelle et religieuse.
    L’idéologie dominante, interdit néanmoins de constater ce simple état de fait, qui aurait semblé indigne et révoltant s’il s’était s’agi de pays non occidentaux. Les Occidentaux subissent encore les conséquences de la seconde guerre mondiale, en passant du stade de la population à l’origine de toutes les découvertes de l’humanité, au stade d’une culture sur point de disparaître, non seulement déjà fortement minorisée sur le plan mondial, mais aussi chez elle (35% des naissances en France sont d’origine africaine; la Suède a accueilli 1.8% de sa population en migrants en 2015 seulement).

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.