La lutte suisse, quand un pays célèbre ses valeurs

Yvan Perrin
Ancien Conseiller national
Valeurs suisses à détruire BON

 La Suisse compte depuis cette fin d'après-midi un nouveau Roi de la Lutte. Le Bernois Matthias Glarner l'a emporté face à ses adversaires dans la sciure d'Estavayer. Ce fut une fête exceptionnelle qui a permis à plus de 250'000 personnes de communier dans les valeurs qui constituent l'ADN de notre pays. Cette célébration s'est déroulée dans la sportivité et le respect, nul besoin de policiers en armes, de fouilles ou autres encoubles, c'est un esprit sain qui prévaut. Il est vrai que le risque de croiser ces casseurs chers à la gauche était particulièrement faible, nos traditions constituant pour eux ce que la St-Martin est aux musulmans.

Autre bonne nouvelle du jour, 71% de la population suisse est en faveur de l'initiative contre la burqa. Puissante claque pour les vendus aux fous d'Allah, la tâche de servir leurs maîtres va s'avérer délicate. On entend déjà les pontes socialistes prêcher pour laisser cette prérogative aux cantons, dans le respect du fédéralisme bien évidemment. Etonnant dans la bouche de ces gens qui comptent sur Bruxelles pour asservir notre pays. Allez, nous ne sommes plus à une contradiction près !

Simonetta Sommaruga est à la manœuvre. Cette regrettable personne s'est rendue à Bruxelles au début de l'été pour y prendre ses ordres auprès du diabolique tandem Juncker-Merkel. Grâce à la Commission européenne, la Conseillère fédérale tient enfin le moyen d'imposer le désarmement de notre pays, chose qui a toujours été refusée par les urnes. En perte de vitesse, la rose fait intervenir l'Union pour nous imposer ce que nous ne voulons pas. Pas étonnant que notre initiative refusant les juges étrangers dérange tant que ça les camarades, les diverses cours européennes ne pourraient plus contrarier nos décisions démocratiques, ce qui signifierait le respect du peuple, chose intolérable pour les cerveaux favorisés. Le vulgaire agit impulsivement, il faut une gauche forte pour retenir ses bas instincts, cette même gauche qui, avec le soutien de certains PLR, travaille à Neuchâtel à l'élection d'une femme en burqa au poste de Présidente du Tribunal cantonal.

Ceci dit, nous allons assister à une argumentation assez inédite cet automne. Comme Schengen arrange la gauche, il faudra donc appliquer les accords avec la plus extrême rigueur. UDC, tireurs, collectionneurs et chasseurs lanceront le référendum qui, en cas de succès, reviendra à dénoncer Schengen-Dublin. Terreur chez Economiesuisse !

A l'inverse, Dublin pourrait par contre être suspendu sans le moindre problème comme l'explique toujours le Parti socialiste avec la complicité de Didier Burkhalter qui prépare le terrain avec sa marge d'appréciation humanitaire. En clair, il s'agira d'accueillir en Suisse tous les migrants ayant atteint Côme, qu'ils demandent l'asile ou non. Il est de plus en plus évident que notre Ministre des Affaires Etrangères ne pense plus à la Suisse mais au poste de Secrétaire général des Nations Unies et un appui européen ne serait pas inutile. Il s'assure le soutien du gouvernement de gauche nuisant actuellement en Italie, tandis que Simonetta Sommaruga lui assure celui d'Angela Merkel qu'elle vient de soulager de 200 migrants dans le cadre de la répartition sur l'ensemble de l'Europe, clé dont nous serons les seules victimes, les autres pays n'ayant aucune envie de payer pour l'accueil que l'Allemagne a réservé aux colons.

Rappelés à l'ordre par le Conseiller national Jean-Christophe Schwaab pour manque de propagande socialiste, les médias se sont bien repris et proposent un thème qui marche encore, à savoir la culpabilisation. Oui, affreux Helvètes égoïstes, c'est de votre faute si l'Italie va chercher sa clientèle dans les eaux territoriale libyennes. Vous ne sauriez tolérer une jungle à votre frontière, vous devez vous montrer généreux pour une fois et héberger ces gens qui viennent mettre en œuvre le programme de la gauche, la destruction de vos valeurs.

Le futur de la Suisse vu par la gauche, un pays désarmé et envahi. Je ne suis pas preneur.

La Côte-aux-Fées, le 28 août 2016                                         Yvan Perrin, président UDC-NE

 

 

 

10 commentaires

  1. Posté par Gaston Siebesiech le

    Marie-France, le journaleux dont le nom est plus breton que broyard semble de part ces études sur les romains et leurs pierres avoir bien peu de compétences pour s’exprimer sur un peuple vivant et des traditions tout aussi vivantes qu’il ne semble pas aimer. Une connesoeur profitant de la Suisse et de ses richesses en CHF, dénigre ce pays avec une rare haine dont elle semble vivre. Heureusement que ces journaleux nous ouvrent les yeux, que ferait-on sans eux?

  2. Posté par Marie-France le

    MERCI Monsieur Perrin!
    Ce journaliste de Tamedia – certainement encore dans les brumes d’expo 02-devrait un peu sortir de ses montagnes et aller voir ce qu’il se passe ailleurs ,en France par exemple,au Pays Basque lors des Fêtes de Bayonne qui sont à la France ce qu’est La Fête de Lutte à la Suisse.
    Aucun journaliste français n’oserait ironiser sur les parties de pelote ni sur la tenue traditionnelle donc ringarde pour nos journaleux progressistes- (chemise et pantalon blancs,foulard autour du cou et ceinture rouges)
    Et je ne parle pas des fêtes traditionnelles bretonnes et encore moins des fêtes traditionnelles corses , ne serait-ce que celle du vendredi saint à Sartène dans le sud , et de la musique et chants corses polyphoniques qui sont ,à la base ,des chants de bergers auxquels notre yodle et Ranz des vaches n’ont rien à envier quant à leur marque patriotique..
    Non, personne ne penserait à se moquer.. sauf des journalistes suisses persuadés de leur supériorité culturelle alors qu’ils sont en retard d’une guerre( en France nous avons connu ce dénigrement des traditions depuis la fin de la dernière guerre jusqu’aux années 70-80 )
    Je me souviens enfant, les railleries des gens « de progrès » envers ceux qui voulaient perpétuer les traditions en fondant des associations , des sociétés dans lesquelles on continuait à parler et à apprendre la langue régionale ;l’école de la république « mettait le paquet » pour la faire oublier.
    Aujourd’hui, elle est une option à l’université et elle est utilisée une partie des informations régionales de midi ( je parle de ce que je connais : le provençal dans la région PACA)

  3. Posté par aline le

    Beaucoup de plaisir à vous lire, Monsieur Perrin, on en demande. Le journaliste de la télévision étatique était complètement à côté de la plaque avec son commentaire. Et à cette occasion il avait la chance de recevoir le CF Guy Parmelin, mais ses questions visait les bermudas porté par Guy Parmelin lors de l’excursion du CF. Quelle intelligence de la part de ce journaleux.

  4. Posté par Johnbull le

    Ce qu’il y a de frustrant dans les textes de Perrin, c’est que l’on est désarmé pour éventuellement compléter un oubli. Pas moyen … reconnaissons nos propres limites, et contentons-nous de lui dire MERCI !

  5. Posté par Loulou le

    Merci Monsieur Perrin.

  6. Posté par Martin Leu le

    Estavayer 2016 nous a rappelé qu’il existe encore des Suisses aux bras noueux… Avec eux, l’Islam et les baillis de Bruxelles se heurteront à forte partie. A nous de nous identifier à eux pour, tous ensemble, faire échec aux saboteurs et à leurs zélateurs médiatiques qui collaborent à la destruction de notre pays.

  7. Posté par bigjames le

    Très bon texte, comme d’habitude.
    Merci Monsieur Perrin pour vos commentaires pertinents.
    On en redemande.

  8. Posté par Tommy le

    Quel plaisir de lire et relire à chaque fois les propos pertinents et la plume colorée d’Yvan!
    Si j’ai bien saisi le message, le fait d’être pour une célébration de nos valeurs implique, pour la gauche, d’être forcément contre les valeurs des autres.
    Si je donne à Paul, c’est que je hais Pierre.
    Plus sérieusement, mettre sur pied une telle célébration, comptant un nombre de visiteurs équivalant à deux fois la population de Lausanne, et ne dénombrer aucun incident notable, est une réelle performance et l’image d’un pays uni et solidaire.
    Imaginez 250 000 bronzés à casquette de travers présents sur le lieu d’un festival hip-hop, un tournoi de foot Balkans-Maghreb ou un meeting d’ extrême-gauche!
    La population d’Estavayer en aurait encore des aigreurs d’estomac!
    Et si l’ordre, la discipline et l’organisation étaient justement les valeurs honnies par la gauche?

  9. Posté par Sergio Morosoli le

    Comme d’habitude, j’ai eu beaucoup de plaisir à vous lire Yvan Perrin. Il est vrai que votre Canton ne fait pas dans la dentelle lorsqu’il s’agit de promouvoir le tiers monde à tous les niveaux au détriment des Neuchâtelois. Il est à relever que la Pipirruga, malgré son immense capacité de nuisance, à de plus en plus de mal à ménager la chèvre et le chou. Ses interviews en live se font rares, pour ne pas gaffer elle préfère répondre par écrit. Il n’en demeure pas moins, qu’avec des hommes comme vous, et un peuple suisse convaincu des valeurs qu’il défend, nous garderons nos libertés et défendrons nos valeurs face à l’adversité islamo-gauchiste.

  10. Posté par Gaston Siebesiech le

    Oui les valeurs Suisses un sacré coup. Notre vice présidente se débarrasse du drapeau Suisse en le jetant au sol à Abu Dabi entourée de Icard et Boeschberg, on lui marche même dessus.
    Ensuite dans un jet fédéral VIP avec le journaliste de service du Blick, elle explique aux Suisses du haut des 10000 mètres, plein pots, qu’il faut économiser, rouler à 80 km etc…
    Un petit journaliste assez culloté de TAMEDIA welsch nous explique « Plus de Romands:
    Les organisateurs d’Estavayer2016 se félicitent également de la présence de nombreux Romands dans cette fête de la sciure, du yodle et des chemises edelweiss, événement traditionnellement d’avantage ancré outre-Sarine. Selon les estimations, le taux de visiteurs romands devrait dépasser les 20%. (TDG) » il parle de  » la fête de la sciure « , il a dû se pincer pour ne pas écrire « de chemises brunes ».
    Un illuminé présentateur des nouvelles du soir de la RTS nous informe que « quelques milliers » de spectateurs ont été voir la fête de lutte au caleçon de Estavayer/Payerne! Ses collègues sur place parlaient eux de plus de 200000 visiteurs! Que de déinformation payée par nos soins.
    A parier que lors de la prochaine démo gauchiste, des centaines de milliers des gentils manifestants en tenue pittoresque encagoulé déambuleront dans la rue.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.