Que cache le burkini ? Le djihad culturel

Uli Windisch
Rédacteur en chef
BurkiniB

Privatisation d’un parc aquatique au nord  de Marseille par une association musulmane qui voulait exceptionnellement faire accepter à titre privé le burkini.

Après maintes protestations, le patron du parc a retiré l’autorisation (source : Valeurs actuelles, 11-24 août 2016, article réservé aux abonnés)

Les médias, enfin certains !, répercutent ce genre de revendications sans en chercher l’intention cachée et les politiques se déchirent entre droite et gauche sur le sujet. La droite proteste et parle de provocation dans le contexte de violence actuel lié au terrorisme, et dit que c’est conforter le communautarisme, une question de dignité de la femme , fini le vivre ensemble, place au vivre avec, etc …

Certains élus locaux socialistes, au contraire, apportent leur soutien en parlant de « hystérisation de la société sur l’islam », d’atteinte à la liberté de conscience, et posent des questions du genre : le bain habillé est-il contraire  à la loi en France ? Réponse : Non. Et d’affirmer : Privatiser un lieu est autorisé.

Un autre député PS  en rajoute : « C’est donc une polémique anti-musulmane de plus ».

Last but not least : un journaliste islamo-gauchiste, Claude Askolovitch,  reprend une rengaine bien connue des internationalistes, mondialistes, sans frontiéristes, etc. : « Français au hasard  de la naissance, les chasseurs de burkini, s’ils étaient nés iraniens, seraient de braves mollahs voileurs de femmes… »

En bref, un tel événement devient simplement une  nouvelle occasion d’un affrontement rituel entre gauche et droite, chacun est fier en pensant avoir définitivement mouché l’adversaire.

Or un tel événement est d’une gravité extrême et entièrement délibéré du côté musulman.

Ceux qui proposent de telles pratiques étrangères aux mœurs du pays  d’immigration auquel ils veulent les imposer savent parfaitement ce qu’ils font, ce qu’ils vont provoquer et ce qu’ils en attendent, et les politiques se font avoir comme de grands naïfs et des irresponsables dangereux.

En voulant imposer  leurs pratiques étrangères , ces musulmans veulent en fait délibérément provoquer le débat, l’opposition, la polémique, afin de pouvoir, dans un premier temps et à chaque pratique de ce type, crier au racisme et à l’islamophobie.

La réponse de l’association  au refus regrette : « un déferlement de haine raciste et une énième polémique islamophobe ». Dénoncer, diffamer, chercher à culpabiliser afin d’obtenir tôt ou tard ce qui est recherché. A force d’insister et de poursuivre avec la volonté d’imposer d’autres pratiques étrangères, on cherche à lasser les opposants, qui finiront, de guerre lasse et par lâcheté, par accepter, culpabilisés  qu’ils sont par les idiots utiles et autres islamo-gauchistes nationaux.

Insister, insister et insister encore, en devenant de plus en plus accusateurs et culpabilisants et de manière de plus en plus violente, sachant qu’ils finiront par trouver les alliés nécessaires, ils comptent sur le moyen et long terme, par exemple à l’occasion d’une élection qu’ils réussiront à faire  dépendre de leur soutien.

Mais même sans élection, l’insistance obsessionnelle,  culpabilisante, virulente et menaçante, finira par porter ses fruits.

C’est cette logique d’un comportement à étages multiples et à fin calculée, consciemment défini et appliqué avec soin et rigueur, qui est à l’œuvre dans ces pratiques dites communautaristes, dans ce djihad culturel.

La moindre victoire sur l’une des pratiques favorisera jusqu’à rendre évidente une suite infinie d’autres pratiques étrangères censées faire partie tout naturellement d’une nation devenue « aussi musulmane ».

L’islam est aujourd’hui une religion qui est partie intégrante des pays d’immigration, c’est évident, non ? Et n’est-il alors pas normal aussi de l’accepter dans sa totalité puisque nos sociétés sont devenues des sociétés multiculturelles tellement enrichissantes et dans lesquelles le fameux vivre ensemble, après quelques anicroches bénignes inévitables, ne posera bientôt plus de problème. Cette fois l’avenir sera vraiment radieux et d’une qualité encore jamais atteinte.

C’est le côté processuel, par étapes successives, de ces comportements que l’on ne veut pas comprendre et qui empêche de saisir le danger et la profondeur de la mise en cause des fondements mêmes de nos sociétés, de nos valeurs, de notre civilisation, civilisation qui n’a rien à voir avec une religion qui est donc un système idéologico-religieux total, un phénomène social, culturel, religieux et idéologique total, en fait totalitaire, que les anthropologues pourront maintenant ajouter à leur typologie.

Pour bien comprendre le processus mis en application pour imposer ces pratiques étrangères de type englobant , il faut le situer au niveau de la communication politique de l’ensemble de la société car c’est là que se joue l’impact sur  la société.

La communication politique est le processus d’affrontement entre acteurs opposés sur un thème donné par lequel se joue l’orientation générale d’une société. La communication politique est la lutte pour la définition d’un thème, d’un sujet  en débat dans la société, et le vainqueur de cette lutte sera celui qui réussira à imposer SA définition dans la lutte avec les autres définitions. Cela peut prendre parfois beaucoup de temps, surtout sur les sujets les plus chauds et disputés d’une société à un moment donné. Mais vainqueur il y aura.

Le fait que l’un des deux camps n’a pas, n’a plus, la volonté de lutter pour SA définition des pratiques sociales et sociétales acceptables facilitera évidemment la victoire de l’autre camp, surtout si dans l’un des deux camps il y a division interne, ou si l’on préfère une masse d’idiots utiles, voire de traîtres à leur propre culture, par fascination des autres cultures par exemple, même de celles qui sont incompatibles .

C’est le cas lorsque le burkini, par exemple, fait l’objet d’une simple polémique politique stérile entre partis politiques opposés.

Ce qui revient finalement à passer à côté des enjeux de société fondamentaux et à laisser le champ libre au vrai adversaire, pour ne pas dire à l’ennemi, puisque l’on dit  de plus en plus que nos sociétés sont en  guerre avec l’islamisme, voire avec l’islam.

Uli Windisch, 12 août 2016

 

 

 

22 commentaires

  1. Posté par Aude le

    En accord avec Sancenay@ sur ce nauséabond programme de l’Oligarchie financière mondiale le NOM…
    Néanmoins..il est gravissime de la part des élites politiques gouvernementales européennes, sous l’égide d’un gouvernement européen ( exécutif) non élu par les peuples…de souscrire à un tel programme..pour la seule fin d’utiliser les mains les plus serviles….(et c’est encore loin d’être prouvé)….
    Cette invasion non seulement s’est concoctée sans le consentement des peuples européens…mais hélas pire encore….en les soumettant à des us et coutumes qui elles , appliquées il y a plus de 13 siècles., soi-disantes assimilables à une civilisation ..oh combien plus évoluée…infiniment plus tolérante et pacifique….,, est et sera la catastrophe la plus marquante de ce début du XXIe siècle.
    Qui plus est, non satisfaits du piètre résultat de leur programme mortifère…il faut encore anéantir..toute trace de chrétienté et pour ce faire..combattre par tous les moyens: politiques, éducatifs, universitaires, sociétaux aux fins d’obtenir un maximum de succès.
    Mieux encore…de pouvoir justifier cette dictature par le mensonge….la culpabilité ( qui n’a pas lieu d’être) la servitude au regard de la barbarie….
    Il n’y a pas de paroles assez fortes….pour condamner une telle entreprise destructrice de notre civilisation et de ses valeurs qui ont rayonnées à travers le monde…
    Paradoxalement, ils acceptent ,voire encouragent, un Islam rétrograde qui lui ,un jour,pourrait écraser tous leurs efforts étant beaucoup plus dangereux et visant…sans aucun doute la conquête politique de l’Occident….
    Quelle monstrueuse stupidité est celle de vouloir rayer une civilisation chrétienne porteuse de progrès..de bien-être, d’humanité..en s’entêtant de la remplacer par la barbarie venue d’une ère si lointaine qui n’a jamais apportée que désolations et guerres…
    Ce gros grain de sable…qu’est cet islam rétrograde va définitivement enrayer leur grosse machine et ce malgré leur idée bien suspicieuse de créer des zones de partition au but avoué d’éviter toute collision frontale…en créant une économie parallèle…
    Sont-ils à ce point si ingénus pour concevoir que ces communautés radicales vont se limiter aux territoires conquis? Un état dans l’état? Une utopie aussi débile que leurs cerveaux parasités….
    La seule réponse à cette folie mondiale sera notre détermination à refuser clairement et sans compromis aucun , cette pitoyable pieuvre tueuse et ses gigantesques tentacules qui tentent de nous saisir et nous étouffer à petit feu…..
    Sachez politiciens…que l’extrémisme est né de ceux que vous cautionnez…envahisseurs et NOM..que cet extrémisme ne peut être combattu que par des mesures diamétralement opposées….la réponse du berger à la bergère….
    Cessez donc de vous lamentez…CONSTATEZ LES EFFETS DE VOS CAUSES…si vous en êtes encore capables!!!

  2. Posté par dretobinosi45 le

    Petit à petit les musulman veulent imposer leur façon de vie aux européens.
    C’est grignotage de nos valeurs. Luttons contre l’islamisation de l’Europe. Vous pouvez par exemple regarder les vidéos de Majid Oukacha (il a quitté l’islam) et qui alerte les européen sur la menace que représente l’islam. https://youtu.be/ey17FVOpS-E

  3. Posté par Winston Smith le

    Pour moi, suisse de souche, le burkini, foulard, burqua, habit traditionnel africain, et tout autres singularités vestimentaires liés à une culture importée est, tout simplement, un manque de respect flagrant envers notre culture occidentale… Amis intégristes soyez courrageux (pour une fois !) et si vous voulez vraiment vivre votre religion à fond sans emm… le monde (car il est vrai qu’on en a un peu marre de vos coutumes et déguisements rétrogrades et ridicules) partez dans un pays musulman ! Nous ne vous retenons pas !!

  4. Posté par Pierre B le

    Il me semble que tous ces blas blas nous dépassent depuis un moment..
    Revenons sur terre !!

  5. Posté par Antonio Giovanni le

    Nous avons eu en Occident des grands noms pour nous avertir des dangers de l’islam à tout va.
    Chateaubriand: « Ôtez le christianisme, vous aurez l’islam »
    Renan: « Là où a passé l’islam, il n’y a plus ni peuple, ni nation, il n’y a plus que l’islam. »
    Il semble que l’Histoire soit si mal enseignée qu’on a oublié les désastres de la conquête musulmane, jusqu’au XVIIe; et sous l’oeil complaisant des médias apôtres de la fraternité mondialiste, on tue encore au XXIe chez les islamistes comme on a oublié de le faire chez nous depuis le XVIIIe …

  6. Posté par Antonio Giovanni le

    @GEORGE
    Attendez donc qu’Askolovitch nous prépare une gay pride en burkini!
    Quel choc final inévitable!.. .

  7. Posté par Antonio Giovanni le

    Claude Askolovitch, internationalistes, mondialistes, sans frontiéristes, et si l’on en croit ses discours sur « 28minutes-ARTE » vaguement sioniste, quand même: c’est son droit.
    Mais il n’a pas le droit d’affirmer avec des « Si » : « … s’ils étaient nés iraniens… »; le problème qu’Askolovitch ne comprendra jamais, c’est que ces Français sont nés en France et qu’en France les droits et devoirs sont tout différents de ce qu’ils sont en Iran. Et si Askolovitch était né en Iran ?
    Mais allez lui faire comprendre ces faits qu’il s’ingénie (oh! l’oxymore!) à camoufler. Pourquoi? Parce qu’il a besoin non de démontrer, de prouver, mais d’asséner des lubies venues d’ailleurs.
    Avec des « Si »… Si Askolovitch était plus honnête et respectueux des auditeurs, il n’affirmerait que des faits authentiques, avec des preuves et non des arguments en TOC.

  8. Posté par Franz le

    Eh oui ! C’est du jihadisme culturel et cultuel, à dose homéopathique mais constante. Nous sommes déjà dans l’acception de l’halal, du non-serrement de main, de la contrainte culpabilisatrice de la Femme. C’est le principe de la tranche de salami. Nos traditions séculaires ont déjà été bousculées voire interdites au nom de l’égalité. Quelle égalité ? Etranger, si la Suisse ne te convient pas dans tes traditions, alors fous-le camp, va ailleurs, rentre chez toi.

  9. Posté par S. Dumont le

    Merci! En Suisse comme en Europe, le débat est bloqué et n’avancera pas car les politiques et les médias mettent dans le même panier religion et valeurs occidentales. En France, mais de moins en moins en Suisse, le débat se focalise toujours sur la religion musulmane et par conséquent reste bloqué. J’estime que ce n’est pas à un imam d’intervenir pour toutes questions reposant sur notre civilisation, car le mot religion n’a pas sa place lors des débats sur la burqa et le burkini ou alors on invite un curé, un pasteur, un bouddhiste, un rabbin et ils parlent religion. Je regrette également que personne n’écoute Saïda Keller Messahli en Suisse et Mohamed Sifaoui, chroniqueur et écrivain franco-algérien, entre autres, qui dénoncent depuis de nombreuses années la dangerosité et la montée des musulmans extrémistes. En s’interdisant un discours clair, pour des raisons électorales, et avec l’arrivée d’une immigration de plus en plus extrémiste et violente, nous allons vers de graves problèmes identitaires! Pour faire avancer la cause féminine, j’invite les femmes musulmanes progressistes à sortir de l’anonymat et à prendre le relai…

  10. Posté par jsg le

    Atatürk
    (1881­1938) Mustafa Kemal Fondateur de la république laïque de Turquie : « Mais pourquoi nos femmes s’affublent­elles encore d’un voile pour se masquer le visage, et se détournent­elles à la vue d’un homme ? Cela est­il digne d’un peuple civilisé ? Camarades, nos femmes ne sont­elles pas des êtres humains, doués de raison comme nous ?
    Qu’elles montrent leur face sans crainte, et que leurs yeux n’aient pas peur de regarder le monde !
    Une nation avide de progrès ne saurait ignorer la moitié de son peuple ! »
    « Vous venez me parler des avantages que nous a valu notre conversion à l’Islam, et moi je vous dis : regardez ce qu’elle nous a coûtée ! »
    « L’islam, cette théologie absurde d’un bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies. »
    Il n’est nul besoin d’en rajouter !

  11. Posté par baladra le

    Je constate que les Corses défendent âprement leur identité, ce que nous sommes incapable de faire ici sur le territoire métropolitain en France donc, nos élus qui manquent de virilité sur ces problèmes religieux, sont entrain de nous mettre sérieusement en danger.
    J’avoue que l’idée de migrer en corse fait son chemin sérieusement en moi.
    Je serai plus rassuré de vivre en Corse actuellement, ou la solidarité n’est pas un vain mot.
    Je félicite le président de leur assemblée pour ces prises de position sur ces problèmes.

  12. Posté par Sancenay le

    à Georges,
    Je ne crois pas à cet « affrontement » factice, préfabriqué.
    La Gay pride notamment , combien de divisions ? pourrait-on dire.
    Il me semble que ce sont deux moyens utilisés par l’oligarchie nihilo-mondialiste pour « effacer  » de la vie de la Cité et conformément à la stratégie révolutionnaire qui préside en toute chose, ce qui tient encore malgré tout de la civilisation classique et chrétienne. Un fois le forfait accompli, et le résultat attendu engrangé, soit la maîtrise totale, totalitaire et définitive du pouvoir globalisé dans le projet nihilo mondialiste, nos blanches colombes entendent bien aseptiser toutes les formes d’exubérances et de fanatisme utilisées pour venir à bout de cette « civilisation de l’ordre » , honnie parce qu’opposée par nature à la toute transgression hédoniste et, plus simplement, ultra mercantile.
    Bien sûr l’histoire ne dit pas que cela marchera. l’Histoire , la vraie, enseignerait même plutôt le contraire.Mais quand on ( s’)aime bien davantage que le Bien commun, on ne compte pas !
    Cette oligarchie est aujourd’hui dépassé par sa propre folie satanique et c’est bien le danger.

  13. Posté par GEORGE le

    D’ un coté le burkini , de l’autre la gay pride .
    au final le choc inévitable .

  14. Posté par Philippe Audergon le

    Et encore ce matin les médias européens semblent s’offusquer des interdictions prises par des maires en France selon le 20 minutes… mais bon sang, au delà du principe de laïcité, il s’agit de rappeler à ces communautaristes qu’à vouloir vivre à Rome, il convient de vivre comme un romain!

  15. Posté par jsg le

    Ce qui m’accable en y regardant de près, c’est la passivités des états dits démocratiques devant l’islam, dont le coran comporte les sourates et autres hadiths encourageant la haine, le crime et autres divertissements « islamistes ». Une bonne plainte devant le tribunal de La Haye ou à l’ONU ?
    pour encouragement au génocide ; ne serait-ce point une bonne idée ?

  16. Posté par Jean B le

    Si aller à la piscine, à la plage ou sur un terrain de sport devient un problème pour certains et un nouveau prétexte supplémentaire pour faire

    – de la provocation systématique,
    – de la propagande à tout-va et
    – du prosélytisme va-t-en-guerre,

    alors il vaut mieux, pour ceux que notre art de vivre occidental pourrait vraiment mettre mal à l’aise,
    ne pas fréquenter la plage, la piscine ou le terrain de sport.
    Car chez nous en Occident
    ces espaces sont des espaces dédiés à la détente et au sport.

    Depuis des centaines d’années,
    Nos ancêtres,
    Nos arrière-grands-parents,
    Nos grands-parents et
    Nos parents ont fait valoir ces droits dans
    Nos pays et
    Nous en sommes donc fiers.

    C’est notre patrimoine et notre art de vivre chez nous en Occident.
    La Charte Olympique du CIO est on ne peut plus clair à ce sujet :
    https://stillmed.olympic.org/media/Document%20Library/OlympicOrg/General/FR-Olympic-Charter.pdf#_ga=1.35651105.121240648.1471441482
    (voir principe 6, page 14)

  17. Posté par KAROLUS le

    Islam, Islam et en core et toujours l’Islam…
    Plusieurs fois par jour, tout le temps, encore et encore ; on dirait que toute la planète ne parle que de cette religion qui est en guerre à chaque fois qu’elle côtoie une autre religion (Europe, Asie, Afrique) Seules l’Océanie est pour l’instant épargnée, l’Australie étant submergée par la haine de l’autre, je parle des illégaux qui agressent, violent et assassinent.

  18. Posté par Lionel le

    On en est arrivé à plusieurs news tous les jours concernant l’islam. C’est qu’il y a un problème qui devient récurrent. À Genève, c’est de l’arabe à presque tous les coins de rue, et d’une sympathie, je ne vous dis pas. Non non, comme je le pense depuis toujours, c’est une re-migration qui doit commencer, parce que de toute façon et on peut le voir partout où ils s’installent, cela va de mal en pire. Ils n’ont rien à faire par ici, à part revendiquer. Ils n’apportent rien à notre société, si ce n’est un débat malsain.

  19. Posté par Riff le

    Les affrontements à Sisco en Corse sont une nouvelle illustration de cette stratégie. Les politiques et les médias perroquets s’emparent du sujet et versent à nouveau dans l’angélisme sans s’interroger sur les faits et sur leur signification. Honte à nous et bravo aux Corses qui ne se laissent plus marcher sur les pieds. « On est chez nous ». Oui et n’en déplaisent aux socialistes, qui ont gravement manqué de jugement mais surtout de courage, alors que la tension est au maximum.
    Je ne suis pas partisan de l’apaisement mais plutôt de la tolérance zéro à l’égard des provocations issues de ces musulmans politiques. Leur combat doit être éliminé. Que les musulmans français fassent leur travail, sinon ce sera une guerre ouverte très prochaine.

  20. Posté par mc le

    Est ce que l’islam est au dessus de tout… même de la démocratie dans une société qui se proclame la pratiquer ?

  21. Posté par Geronimo le

    Il n’y a pas de choix! Si ce n’est que de ne céder sur rien!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.