VIDÉO – Heurts à Radnevo suite à un crime commis par des Roms

post_thumb_default

 

Bulgarie, Radnevo – Suite à une agression crapuleuse de trois Bulgares par quatre Roms qui s’est soldée par le poignardement d’un des Bulgares, actuellement à l’hôpital, plus de 2.000 personnes sont aller manifester leur colère à Radnevo et ont affronté la police.

Le lundi 2 mai, quatre hommes rroms ont agressé trois jeunes hommes bulgares, les ont battu et ont poignardé l’un d’entre eux, qui a été admis à l’hôpital dans un état grave. Ce crime a provoqué l’ire de nombreux Bulgares qui ont mercredi 4 mai été 2.000 à se rendre dans la petite ville de Radnevo, dans le sud-est du pays, pour manifester leur colère. Selon les habitants de la ville, ce crime vient s’ajouter à beaucoup d’autres de la part de la communauté rrom, et d’une famille en particulier, qui restent trop souvent impunis ou sont traités avec trop de laxisme.

La police a créé un cordon pour protéger l’entrée du quartier rrom du village, afin d’empêcher les manifestants d’y pénétrer. Des heurts avec la police ont eu lieu, faisant 3 blessés parmi les policiers et 4 parmi les manifestants. Selon le maire de la commune, il s’agit en grande parti de supporters de football. Le ministre de l’Intérieur Rumyana Bachvarova estime pour sa part que des « provocateurs » faisaient parti de la foule. Suite à l’arrivée des manifestants, un certain nombre de Rroms ont quitté le village. Depuis, les manifestations continuent avec les habitants de la ville qui demandent des comptes au maire, et exigent que la loi soit appliquée aux voleurs d’eau et d’électricité, ainsi que certaines constructions illégales soit détruites.

Ces événements font écho notamment aux manifestations nationales de 2011, après qu’un jeune Bulgare ait été tué par un Rrom à Katunitsa.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.