4 commentaires

  1. Posté par Hérodote le

    Graduellement, les choses se détériorent. Tous les jours, l’ordre et la paix civiles subissent des dégradations, jusqu’au jour où les commissariats de police seront attaqués non plus à coup de matériaux aléatoires ramassés sur le tas, mais à coup d’armes automatiques, de lance-rockets et de fusils d’assaut. C’est ce qu’invite la mollesse des forces de l’ordre.
    Le comportement qu’on observe dans cette séquence vidéo est comme une manière de test. Chaque fois, les casseurs et les racailles en savent un peu plus sur l’impuissance des forces de l’ordre.

  2. Posté par Tommy le

    Avez-vous observé la couleur des agresseurs? Encore des  » chances pour la France » . Cette opération serait- elle répétée face à un lycée au Cameroun ou au Gabon, les  » manifestants » seraient déjà morts!
    Mais en Europe, chuuuuut, pas d’amalgame, tolérance droits de l’homme, …

  3. Posté par Anne Lauwaert le

    cette vidéo est bloquée

  4. Posté par roland le

    À force d’abuser du laxisme et de la tolérance à tout prix, les violences vont ne faire qu’augmenter. Le tiers monde est installé dans nos territoires et ne respecte pas nos institutions. Il est grand temps de faire le ménage…mais il est peut-être trop tard.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (43'000 commentaires retenus sur plus de 400'000) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.