Belgique : Les langues ne se délient pas à Schaerbeek

singes3

Après Molenbeek c’est maintenant au tour d’un autre quartier de Bruxelles d’être en ligne de mire. Les terroristes avaient loué un appartement à Schaerbeek [prononcé Scârbéék]. Ici, ils y sont restés puis sont partis d’ici après y avoir fabriqué des bombes.

Le journaliste de l’émission matinale (Moma) de l’ARD s’est rendu à Schaerbeek. Que pensent les gens qui habitaient à côté des terroristes ? Pourquoi personne n’a-t-il rien remarqué des préparations ? Les langues ne se délient pas à Schaerbeek.

(Merci à Diberville pour l’info et la traduction)

Source

Nos remerciements à Myrisa Jones

3 commentaires

  1. Posté par coocool le

    Il faut passer ces ghettoes au peigne fin, quitte à déployer l’armée pour fouiller tous les appartements.

  2. Posté par pierre frankenhauser le

    De toute façon, tout le monde sait bien que « l’islam, ce n’est pas ça ». Les riverains pensaient peut-être qu’à la place de bombes, ces « chances pour l’Europe » y fabriquaient du PADAMALGAME©, pour un monde meilleur, empli de paix, d’amour et de tolérance.

  3. Posté par Tommy le

    Le téléphone arabe est tout à coup en panne!
    Et ils mettent en pratique l’adage : Qui ne dit mot consent » .

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (43'000 commentaires retenus sur plus de 400'000) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.