Belgique: Le Conseil des Théologiens musulmans refuse de réciter une prière pour les non musulmans morts

islam belgique

Dès ce jeudi, l’Exécutif des musulmans de Belgique avait annoncé dans nos colonnes vouloir planifier une action pour ce vendredi au sein des mosquées du pays suite aux attentats de Bruxelles. Mais également, d’unifier un discours pour la prière du vendredi 25 mars. Finalement, son Conseil des Théologiens a préféré appeler tous les imams de Belgique à consacrer le sermon du vendredi au refus de toute forme de radicalisme, de fanatisme et de terrorisme, sans faire de déclaration commune à toutes les mosquées.

Une position qui manque de fermeté dénoncée par certains membres de la communauté musulmane. Mais plus encore. Lors d’un conseil, comme nous l’affirment plusieurs sources, les représentants religieux ont refusé de demander aux imams de réciter la sourate « Al-Fatiha » (l’ouverture) en hommage aux victimes des attentats. Et ce, parce que les victimes ne sont pas toutes musulmanes. « Ils ont prétexté que cela n’était pas prévu dans les codes rituels. C’est-à-dire qu’il n’est pas prévu dans la pratique de dédier une prière à des non-musulmans. »

Une information qui nous a été confirmée par l’islamologue Michaël Privot. « Il a été refusé de réciter cette prière en hommage à des « mécréants » pour reprendre les propos. Une minute de silence a également été proposée lors de la réunion, qui a été une nouvelle fois refusée », ajoute-t-il.

Cette position n’a pas été exprimée d’une seule voix. La proposition a été mise sur la table et a été discutée, mais le refus l’a emporté. « Que peut-on attendre d’un corps de garde qui se base sur une matière prémâchée ? Plus que jamais, il faut un sursaut de la part de la communauté musulmane. Car c’est en leur nom qu’on commet des actes barbares. Que ce soit réciter Al-Fatiha ou observer une minute de silence, il faut une initiative unanime. Les représentants religieux expriment finalement une rupture avec l’altérité », dénonce l’une de nos sources.

La Nouvelle Gazette

Rappel: Pendant ce temps, le Pape va laver les pieds des migrants, quelle que soit leur religion.

9 commentaires

  1. Posté par massinissa le

    Tlm doit savoir que la Fatiha qui est une sourate du coran que tout les musulmans récitent dans leur prières, c’est pour prie Dieu de leur montre le droit chemin que pour les musulmans et c bien préciser pas pour les juifs et les chrétiens

  2. Posté par Nahla le

    Ces barbons à barbe sont des imbéciles et des ignorants. Ils ont une interprétation de la religion totalement décalée, aberrante et rétrograde. Soutiennent-ils les terroristes diaboliques ? On le dirait.

  3. Posté par kemal essadi le

    Ce conseil porte en lui même la violence. Comment une religion ou les « tenants » de cette religion peuvent-ils se permettre de refuser de se recueillir devant des êtres innocents MORTS MASSACRES , leur seul tort est d’être là quand un musulman fanatisé, financé et aidé pour partir voir les vierges alors que tout ce conseil prêche la paix en apparence mais au fond il « conseil » jubile .L’Islam est aerien, transcendental et qui aime la vie mais les diseurs de fatwa et pourvoyeurs de fonds(les saoudiens et qataris) s’en balancent d’envoyer des pauvres cons aprés lessivage de cerveau se faire exploser pour le bien être de ces financiers et buveurs de pisse de chameaux.Je crois que tout Homme assassiné lâchement dans un attentat DOIT ETRE HONORER PAR TOUTE LES RELIGIONS .

  4. Posté par Christian Hofer le

    Avec cet article, ils ne peuvent pas dire « ce n’est pas ça l’islam ». Il n’y a rien de plus officiel que ce Conseil. Même après les attentats, ils dévoilent leur discrimination. Ils sont si sûrs que la propagande de nos élites les protégera.

    En même temps, ce n’est pas une surprise. Par exemple en ce qui concerne la Zakat (l’un des piliers de l’islam, l’aumône pour les pauvres), c’est la même chose:

    « CEUX QUI N’ONT PAS DROIT A LA ZAKAT
    Nous avons déjà cité les catégories qui ont droit à la Zakât et il nous reste à citer les catégories qui n’ont jamais droit à la Zakât.

    1- Les mécréants et les athées : tous les savants sont d’accord sur cela.

    Dans le hadith : «… qui sera prélevée des riches d’entre eux et donnée aux pauvres d’entre eux ».

    C’est-à-dire les riches et les pauvres d’entre les musulmans uniquement. »

    http://www.az-zakat.fr/ceux-qui-nont-jamais-droits-a-la-zakat.html

  5. Posté par Hérodote le

    C’est une preuve de plus, comme s’il en fallait encore, que l’islam et l’islamisme ne diffèrent que par quelques degrés, que l’islam, c’est l’islamisme au repos, et l’islamisme, l’islam en action. Que l’islamisme dort en l’islam, toujours prêt à s’éveiller, et que la plupart des musulmans font la navette entre les deux, soit activement, soit passivement.
    Cela correspond parfaitement à la mentalité de perdants (de « losers ») qu’ont la majorité des afro-musulmans, et bien d’autres communautés islamiques.

  6. Posté par Myrisa Jones le

    Pour confirmer ce que je dis dans le commentaire précédent, ce reportage allemand sur l’omerta et la solidarité « naturelle » avec les islamistes dans les banlieues musulmanes belges.

    Belgique : Les langues ne se délient pas à Schaerbeek

    Après Molenbeek c’est maintenant au tour d’un autre quartier de Bruxelles d’être en ligne de mire. Les terroristes avaient loué un appartement à Schaerbeek [prononcé Scârbéék]. Ici, ils y sont restés puis sont partis d’ici après y avoir fabriqué des bombes.

    http://www.fdesouche.com/712681-belgique-les-langues-ne-se-delient-pas-a-schaerbeek

  7. Posté par Myrisa Jones le

    La compassion est normalement au-dessus des règles de prière d’où qu’elles viennent…
    Le Pape, lui, au moins essaie de montrer cela. Même si à mon avis, c’est trop tard et inutile puisque en face il n’y a aucun intention de réciprocité.
    Si les doctes musulmans sont incapables de comprendre cela et de le promulguer lorsque cela est nécessaire, comment voulez-vous que les musulmans des rues l’expriment naturellement sans se sentir condamnés par leurs pairs. Certains le font tout de même , mais la masse, elle, dans son ensemble, est lâche. Et la lâcheté, dans les moments déterminants, se paient tôt ou tard. Alors tant pis pour eux !
    Quant aux gouvernants, se rendent-ils compte qu’ils n’auront pas les moyens de lutter contre les islamistes, leurs enclaves et soutiens populaires au sein des villes, et en même temps, contre les populations européennes qui vont se révolter violemment à force d’être méprisées par le pouvoir.
    L’Ode à la joie, hymne de l’UE et le prix Nobel de la paix…
    Laissez-moi rire!

  8. Posté par Tommy le

    C’est bien la preuve qu’on ne peut pas  » vivre-ensemble » avec des peuplades qui s’y refusent.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (43'000 commentaires retenus sur plus de 400'000) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.