La loi El Khomri sur le travail projette d’implanter l’Islam dans les entreprises

prayer-1008385_960_720

 

prierautravailreligion

La révolution islamique poursuit son chemin sur le principe: ôte-toi de là que je m’y mette. les lois sur la séparation de l’Église et de l’État, ne concernent en rien l’Islam: tout ce qui était interdit aux catholiques va maintenant être permis aux musulmans. Et quoi de plus naturel que ce soit Myriam El-Khomri qui promeuve cette révolution dans la Révolution à travers sa loi sur la réforme du travail ?

Il est un autre article de cette loi, qui rase silencieusement les murs de l’actualité sans que beaucoup de gens n’y prêtent attention, alors qu’il annonce un danger social majeur. (…) Il est en effet une ombre au futur tableau sociologique national, pour le moment discrète mais lourde de présage, c’est l’article 6 :

« la liberté du salarié de manifester ses convictions, y compris religieuses, ne peut connaître de restrictions que si elles sont justifiées par l’exercice d’autres libertés et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l’entreprise et si elles sont proportionnées au but recherché ».

Que conclure de précis de ce charabia à la nébulosité sans doute intentionnelle ? Que penser de cette bouillie pour les chats digne d’une fermentation intellectuelle terranovesque ? Eh bien que ça promet comme perspective de vie sociale et inter-communautaire à l’intérieur des usines et entreprises, attendu le zèle religieux qu’il serait difficile de ne pas avoir constaté chez les musulmans, lesquelles bonnes gens peuplent et vont bientôt dominer le personnel du secteur secondaire.

Ah, oui, ça ça promet… (Source Mediapart)

Eric Zemmour dans le Figaro, sous le titre « le Grand remplacement, fantasme ou réalité? » commente à propos de cet article qui fait implante l’Islam dans les entreprises:

« tous ceux qui résistaient encore au tapis de prière dans les salles de réunion, aux « non je ne serre pas la main des femmes », aux revendications de congés pendant le Ramadan, au halal à la cantine; tous ceux qui, patrons, DRH, contremaîtres, collègues, s’efforçaient encore de faire respecter la conception française de la laïcité (…) pourront aller se rhabiller devant les juges.

Dans un communiqué de presse sur la loi El-Khomri, Marine Le Pen s’indigne:

On est en outre frappé par l’incroyable blanc seing que donne le projet de loi aux revendications religieuses et communautaristes qui posent pourtant déjà d’énormes problèmes à beaucoup de chefs d’entreprise confrontés à des demandes inacceptables dans un pays supposé laïc. Au contraire il faut affirmer beaucoup plus solidement la laïcité dans l’entreprise. (Source)

Quand donc cessera-t-on de nous bassiner avec une laïcité qui dans les faits est complice de la propagation de l’Islam  et de la disparition du christianisme en France? Une laïcité que certains, à bon escient, nomment l’allahïcité. C’est au nom de la laïcité que les mosquées s’élèvent partout avec les écoles coraniques, et que les signes du christianisme disparaissent avec le paysage, la civilisation et les mœurs qui font (faisaient ?) la France.

Emilie Defresne

emiliedefresne@medias-presse.info

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

10 commentaires

  1. Posté par HERENT RESTHIT le

    Je ne suis pas surpris car depuis des décennies dans ce pays on fait croire que le citoyen patriote n’est qu’un individu raciste. Sous couverture pour favoriser l’intégration des étrangers on fait l’impasse sur notre histoire notre religion nos coutumes etc. Le Français est soumis, a peur de l’avenir, mais il est temps qu’il se réveille et reparte à la conquête des valeurs de la FRANCE.

  2. Posté par Ahn Jean Claude le

    La Suisse sera un peu moins suisse, un peu moins performante, je le crains, avec une loi pareille. Il serait judicieux d’étudier l’impact de cette loi par des chefs d’entreprises et non des juristes avant de l’appliquer.

  3. Posté par Pascal le

    La seule solution, c’est la laïcité totale en public. C’est à dire que la religion est du domaine privé et ne peut être réalisée qu’en privé.

    Plus de mosquées, plus d’églises, plus de croix ostentatoires, plus de burqa, plus de turban sikh ou de passoire pastafariste. Tout ça reste à l’intérieur de son domicile.

    C’est la seule et unique possibilité que chacun « vive sa foi » sans emmerder tous ceux qui ne voient pas le monde à sa manière !

  4. Posté par Guertie le

    La laïcité n’a jamais été une solution. C’est un Christianisme moderne qui doit primer

  5. Posté par R.C. Harel le

    A lire –  » Soumission de Michel Houellebecq.

  6. Posté par Christian Hofer le

    La laïcité a toujours été faite par les haineux de gauche afin de détruire le christianisme, rien d’autre. Il faudra un jour que les gens se réveillent à propos de ce concept!

  7. Posté par Charles Edouard le

    C’est une honte, je n’ai pas de place pour une couleuvre de plus, je renie à jamais ce gouvernement socialiste.

  8. Posté par Franz le

    Eh oui, le citoyen-employé doit justifier son besoin naturel pipi et la canaille islamique exige cinq pauses de prière. Cherchez l’erreur …

  9. Posté par ASSAYAG le

    Rien ne va plus du tout du tout en France . Laicité … où çà ? A la maison ?

  10. Posté par Nicolas le

    On fait une proposition de loi qui comporte des positions jugées inacceptables par les syndicats, bien que salutaires pour l’économie du pays, en espérant qu’elles vont monopoliser l’attention du bon peuple, et on fait passer en douce un cheval de Troie pour les culs en l’air qui renverront l’ascenseur aux prochaines élections. Une technique éculée qui garde encore tout son sens quand on a affaire à des veaux.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.