L’Etat Islamique fraye son chemin en Allemagne

Safia_S_fille_qui_poignarde_flic_allemand

L'attaque au couteau a été la première manifestation d'un attentat type EI sur le sol allemand

par Soeren Kern 
17 mars 2016

Traduction du texte original: Islamic State Closing in on Germany

 

  • Hans-Georg Maassen, chef des services de renseignements allemands (BfV), a annoncé que l'Etat Islamique infiltrait délibérément des djihadistes dans les flux massifs de réfugiés qui arrivent en Europe. Il a ajouté que l'Allemagne comptait 7 900 Salafistes contre 7 000 en 2014 et 5 500 en 2013.
  • « Les Salafistes veulent faire de l'Allemagne un Etat islamique ». — Hans-Georg Maassen, directeur du BfV, services de renseignements allemands.
  • Plus de 800 résidents allemands -- 60% ont un passeport allemand – ont rejoint l'Etat Islamique en Syrie et en Irak. Sur ce nombre, un tiers est déjà de retour en Allemagne. — Direction de la Police Criminelle Fédérale.
  • 5 000 djihadistes européens sont de retour après avoir acquis une expérience militaire sur les zones de guerre du Moyen Orient. — Rob Wainwright, chef d'Europol.

Photo : Une jeune allemande de 15 ans originaire du Maroc a poignardé et grièvement blessé un agent de police à Hanovre. Cette attaque au couteau semble être la première manifestation d'un terrorisme de type « loup solitaire » en Allemagne, directement inspiré par l'Etat Islamique.

Une jeune allemande de 15 ans originaire du Maroc a poignardé et grièvement blessé un agent de police à Hanovre. Cette attaque au couteau, directement inspirée par l'Etat Islamique, semble être la première manifestation d'un terrorisme de type « loup solitaire » en Allemagne.

L'événement a eu lieu à la gare principale de Hanovre dans l'après-midi du 26 février. Deux policiers en patrouille remarquent une jeune fille qui, la tête recouverte d'un voile islamique – connue comme étant Safia. S – les suit et les observe.

Ils s'approchent et lui demandent ses papiers. Elle tend une carte d'identité puis, sans crier gare, plonge un couteau de cuisine long de six centimètres dans le cou d'un des policiers.

L'attaque a eu lieu si rapidement, indique le rapport de police, que le représentant de la loi, âgé de 34 ans, n'a pu esquisser le moindre geste de défense. Il a immédiatement été conduit à l'hôpital. La police a découvert que Safia était possession d'un second couteau, plus grand que le premier.

« L'attaquante n'a manifesté aucune émotion » a déclaré le porte-parole de la police. « Elle était uniquement préoccupée de son foulard. Elle craignait qu'il ne soit pas positionné correctement sur sa tête. Que le policier vive ou meure, elle s'en moquait ».

Le 3 mars, le procureur de Hanovre, Thomas Klinge, a révélé que Safia avait rejoint la frontière syro-turque en novembre 2015, pour rejoindre l'Etat islamique. Mais le 28 janvier, sa mère a réussi à la convaincre de revenir.

La police estime que l'agression commise par Safia a été préméditée : incapable de rejoindre l'Etat islamique en Syrie, elle a alors décidé d'attaquer la police en Allemagne.

Safia a été mise en examen pour meurtre. Elle est également passible des peines prévues par les lois anti-terroristes allemandes. Sa tentative de rejoindre l'Etat Islamique en Syrie la place sous le coup de l'article 89a du Code Pénal : « préparation d'un acte de violence mettant en jeu la sécurité de l'Etat ».

Le journal Die Welt rapporte que, depuis 2008, date à laquelle elle était âgée de sept ans, Safia a appartenu à la mouvance salafiste locale. Elle est apparue dans des vidéos de propagande aux côtés de Pierre Vogel, un converti très connu en Allemagne pour ses prêches salafistes. Dans ces vidéos, Vogel fait l'éloge de Safia pour le foulard qu'elle porte à l'école et sa capacité à réciter des versets du Coran.

Le frère de Safia, Saleh, a été arrêté en Turquie en tentant de rejoindre l'Etat Islamique. Il y est toujours détenu.

Jusqu'à Safia, un seul attentat islamiste a eu lieu sur le territoire allemand. En mars 2011, à l'aéroport de Francfort, Arid Uka, un Albanais du Kosovo, a tiré sur des aviateurs américains, tuant deux d'entre eux et blessant sérieusement deux autres. Uka a été arrêté et condamné à la prison à vie.

Le 4 février 2016, la police allemande a arrêté quatre membres d'une cellule de l'Etat Islamique qui projetait des attentats à Berlin. Des descentes de police simultanées, mobilisant 450 représentants des forces de l'ordre, ont été menées contre divers domiciles et entreprises de Basse Saxe et Rhénanie du Nord-Westphalie, tous soupçonnés d'être en lien avec la cellule de Berlin.

Le chef du réseau est un Algérien de 35 ans qui réside en foyer d'accueil à Attendorn, avec sa femme et de ses deux enfants. Il est arrivé en Allemagne à la fin de l'année 2015 en se faisant passer pour un demandeur d'asile originaire de Syrie. L'Algérien a été identifié comme étant Farid A. Il aurait reçu une formation militaire dans les rangs de l'Etat Islamique en Syrie.

Parmi les personnes arrêtées, on trouve : un Algérien de 49 ans vivant à Berlin sous une fausse identité ; un Algérien âgé de 30 ans, vivant à Berlin et disposant d'un permis de séjour valide ; et un Algérien de 26 ans, résidant en centre d'accueil à Hanovre et soupçonné d'être en relation avec des réseaux islamistes en Belgique.

Le commando envisageait une attaque contre Checkpoint Charlie, le point de passage historique entre l'est et l'ouest de Berlin, à l'époque de la guerre froide. Ils auraient également planifié une attaque contre l'Alexanderplatz, qui est tout à la fois un vaste jardin public et un nœud de transports en commun au centre de Berlin.

Le 8 février, la police allemande a arrêté un résident du centre d'accueil de la petite ville de Sankt Johann, soupçonné d'être un cadre dirigeant de l'Etat Islamique. Ce djihadiste de 32 ans, connu sous le nom de Bassam, est entré en Allemagne à l'automne 2015, en se faisant passer pour un réfugié syrien. Les services de renseignements allemands ont découvert la véritable identité de Bassam dans une interview réalisée par Der Spiegel, sur la base de tuyaux délivrés par d'autres réfugiés syriens du centre d'accueil. Bassam a affirmé au journaliste que les accusations portées contre lui sont fausses : « je veux apprendre l'allemand et travailler comme cuisinier » a-t-il déclaré.

Le 5 février, à l'occasion d'un entretien accordé à la chaîne de télévision ZDF, Hans-Georg Maassen, chef des services de renseignement (Bundesamt für Verfassungsschutz, BfV), a déclaré que l'Etat Islamique truffait de djihadistes le flot des réfugiés. « Le risque terroriste est très élevé » a-t-il déclaré.

Le 4 février, citant Maassen, le Berliner Zeitung a affirmé que le BfV était informé - de plus de cent sources différentes -, du noyautage des flux de réfugiés par l'Etat Islamique. Les djihadistes utilisent des passeports volés ou falsifiés pour entrer en Allemagne.

Maassen a aussi révélé que, selon le BfV, les centres d'accueil de réfugiés avaient été le théâtre de plus de 230 tentatives de recrutement au profit d'organisations salafistes. Dans un entretien accordé au journal berlinois Der Tagesspiegel, Maassen a déclaré que l'Allemagne comptait désormais 7 900 salafistes. Ils étaient 7 000 en 2014 ; 5 500 en 2013 ; 4 500 en 2012 et 3 800 en 2011.

Bien que les Salafistes ne représentent qu'une mince fraction des six millions de musulmans vivant en Allemagne, les services de renseignement craignent que le mouvement n'attire à lui cette frange de jeunes facilement manipulables qui, au moment voulu, commettront des attentats terroristes au nom de l'islam.

Dans son rapport annuel, le BfV décrit le Salafisme comme « le mouvement islamiste le plus dynamique d'Allemagne ». Le rapport ajoute :

« La nature absolutiste du Salafisme entre en contradiction avec des dispositions essentielles de l'ordre constitutionnel allemand. Le Salafisme rejette le principe démocratique de séparation de l'église et de l'Etat, la souveraineté populaire, le droit à l'auto détermination religieuse et sexuelle, l'égalité entre les hommes et les femmes et le droit fondamental au respect de la sécurité des personnes ».

Maassen a déclaré au Frankfurter Allgemeine Zeitung que « les Salafistes veulent faire de l'Allemagne un Etat islamique ».

Le 16 février, plus de 200 policiers ont perquisitionné les maisons de 44 salafistes à Brème. Le ministre de l'intérieur de Brème, Ulrich Mäurer, a annoncé la fermeture de l'Association islamiste de Brème (Islamischen Fördervereins Bremen) soupçonnée de recruter des djihadistes pour l'Etat Islamique.

« Il est apocalyptique de constater que des individus qui vivent parmi nous sont prêts à commettre, à tout moment, des actes de terreur au nom de l'Etat Islamique ».

En décembre 2014, les autorités de Brème ont interdit un autre groupe salafiste, l'Association pour la famille et la culture (Kultur- und Familieverein, KUF), après que certains de ses membres aient rejoint l'Etat Islamique.

Plus de 800 résidents allemands – 60% ont des passeports allemands – ont rejoint les rangs de l'Etat Islamique en Syrie et en Irak indique Die Welt sur la base des dernières statistiques de la Police criminelle fédérale (Bundeskriminalamt, BKA). Un tiers est revenu, 130 ont été tués au combat dont une douzaine en commettant des attentats suicides.

Le 19 février, Rob Wainwright, chef d'Europol, a déclaré au Neue Osnabrücker Zeitung que 5 000 djihadistes européens, rompus aux techniques de guerre, sont de retour en Europe. Il faut s'attendre à une vague d'attentats terroristes, a-t-il ajouté.

« L'Europe affronte aujourd'hui la plus importante menace terroriste depuis dix ans. Nous nous attendons à ce que l'Etat Islamique - ou d'autres groupes terroristes -mènent des attaques en Europe, dans le but de tuer autant de civils qu'il est possible. A cela, il faut ajouter les menaces de type 'loup solitaire'. Les Etats membres de l'Union se retrouvent face à des défis totalement nouveaux ».

Un récent sondage YouGov réalisé pour l'Agence de presse allemande (DPA) indique que 66% des Allemands interrogés s'attendent à une attaque terroriste de l'Etat Islamique en 2016. 17% des personnes interrogées ne craignent pas d'attentat et 17% sont sans opinion.

S'exprimant à un colloque international de police à Berlin, le 25 février dernier, Hans-Georg Maassen, chef des services de renseignement, a prévenu que l'Allemagne n'était pas une ile. « Nous sommes devenus une cible pour les djihadistes. Il faut s'y préparer ».

Soeren Kern est chercheur associé du Gatestone Institute de New York et du Grupo de Estudios Estratégicos de Madrid. On peut le suivre sur Facebook et Twitter. Son premier livre, Global Fire, sera publié début 2016.

Gatestone Institute

 

Rappel : Allemagne. Terrorisme: Une Marocaine de 15 ans liée à l’Etat islamique poignarde un policier (bref article)

Merci à Cenator

18 commentaires

  1. Posté par patrick lévy le

    …, charia, jihad, islam, assassinat, égorgement, décapitation, elle récitait bien sa leçon. Patrick Lévy.

  2. Posté par Plon le

    - Rétablissement de la peine de mort pour tous les terroristes islamistes
    – Rapatriement, expulsion et déportation de tous les clandestins avec violence s’il le faut (s’ils ont besoin de volontaires, nous sommes présents)
    – Modification de la constitution imposant à l’islam qui est une secte idéologique fasciste et non une vraie religion de se reformer ou de disparaître.
    – Rétablissement des frontières dans tous les pays d’Europe avec injonction aux gardes frontières de tirer à vue sur les envahisseurs qui essaient de forcer nos frontières.
    – Sortie de cet absurdité suicidaire de Schengen
    – Sortie de l’Euro et rétablissement des monnaies nationales
    – Fin du droit du sol dans toute l’Europe
    – Expulsion de la grande majorité des musulmans et autres immigrés qui ne se sont pas totalement fondus dans nos cultures et modes de pensées. (les barbus, les djellaba et les burqas, aller les porter chez vous, pas chez nous )
    – Fermeture de toutes les mosquées salafistes, puis réduction drastique du nombre de mosquées (jusqu’à leur disparition finale)
    – Arrêt total de toute immigration africaine, asiatique, islamique (les chrétiens, bouddhistes et hindous sont les bienvenus)

    C’EST CLAIR ? Les responsables des crimes, attentats et problèmes de l’Europe sont des musulmans, qu’ils le fassent violemment ou en douce, ils sont là pour nous coloniser.

  3. Posté par Un observateur le

    J’ai passé la moitié de ma vie en Afrique du nord et dans d’autres pays Arabo-Musulman.
    J’ai mal à l’Europe qui se suicide en accueillant massivement sans aucune condition de séjour, donnant la nationalité à des fanatiques musulmans, sans aucune précaution etc…
    Nos élites politiques savent mieux que le peuple, Merkel en tête.
    On intègre des individus, mais pas des peuples et des idéologies. Plus un pays est mélangé , moins il a de références communes et plus il a besoin de règles et de lois pour affirmer les valeurs qu’il n’a plus .
    Pourquoi ne pas expulser ou arrêter les salafistes ?
    Pourquoi ne pas prendre conscience du péril que nous importons ?
    Pourquoi tant de lâcheté de nos élites ?

  4. Posté par Hérodote le

    Tolérez le couteau qu’on vous enfile dans la gorge, ou avec lequel on vous coupe la tête.

  5. Posté par Tommy le

    Les musulmans doivent être ravis de notre démission face à eux, que d’aucuns ( ils se reconnaîtront) appellent une preuve de tolérance . » Aimez les musulmans, et ils vous aimeront au centuple » .
    Quant à cette connasse, je lui propose de demander l’asile en Suisse. Elle sera accueillie à bras ouverts par nos angélistes bien- pensants. Ça, c’est certain!

  6. Posté par Myrisa Jones le

    @ JeanDa
    Evidemment, c’est à eux que je pensais, entre autre, en mettant le « etc. ».
    Ce sont juste des nains serviles face à l’UE, contrairement à cette prétention qu’ils affichent quand ils se baladent à Bruxelles, en léchant les pieds de leurs maîtres, puis en nous livrant, par nos « merdias » interposés, des rapports où transparaît leur autosatisfaction.
    Cela ne valait pas la peine de me fatiguer à écrire leur nom sur mon clavier.

  7. Posté par Lansmans le

    Dans toute l’Europe, je le dis depuis le début que ce sont des chevaux de Troie ! Merci les politiciens qui les accueillez à bras ouvert, c’est quand on sera bien dans le caca que vous bougerez vos oeillères.

  8. Posté par Menelas le

    Existe-t-il une autre religion qui pose autant de problèmes au niveau mondial, hormis l’islam ?

  9. Posté par Oliver le

    A Fribourg (Suisse), on accepte moyennant crédit public substantiel un « Centre de dialogue islamique ». Le ver est dans le fruit. Avec l’abrutissement politique qui tôt ou tard saura ce qu’est le couteau islamique sur la carotide.

  10. Posté par Franz le

    L’Europe comprend implicitement des Etats islamiques ! Il suffit d’une jonction des réseaux en construction pour décréter la charia comme loi européenne, avec le consentement des élites pourries, traîtres, relevant du Tribunal pénal et génocidaire de l’Histoire.

    Moelenbeek, un Etat dans l’Etat.

  11. Posté par Angela S le

    Nos leaders sont les plus grands criminels. Ils devront être jugés pour avoir incité à la guerre en Iraq, en Syrie, en Lybie pour soit-disant y instaurer la démocratie. (LOL)! Ils ont financé et armé Daesh et d’autres groupes terroristes islamiques pour abattre des gouvernements laïques . Dans cet objectif, ils se sont alliés avec l’Arabie Saoudite et Qatar: les régimes les plus obscurantistes du monde. Résultat : des milliers de victimes innocentes dans ces pays meurtris, une déferlante d’immigrants en Europe et pire que tout, la montée d’un Islam fanatique et barbare dans ces pays sacrifiés et en Europe. Maintenant les scorpions qu’ils ont nourris et élevés, se retournent contre leurs maîtres! Sauf que malheureusement nos leaders et leur entourage sont bien protégés et c’est nous qui payons les pots cassés. Et ce n’est que le début des maux!

  12. Posté par Daniel le

    Et 1981, en France, les communistes étaient mieux éclairés que les Bobos Euro-soixante-huitards dirigeants qui qui veulent anéantir notre culture et civilisation Chrétienne! On rêve quand on voit cette vidéo:
    https://www.youtube.com/watch?v=LG2BA9SxClM
    Vive le nouveau désordre mondial!

  13. Posté par Hérodote le

    Ce que cette attaque par un individu isolé, et celle récemment de la gardienne d’enfant à Moscou qui soudain est devenue coupeuse de tête, ou celle du couple à San Bernardino aux Etats-Unis et d’autres encore, nous font voir, c’est que là où se trouvent des populations musulmanes dans nos pays, nous les non-musulmans devons désormais constamment être sur le qui-vive, que nous ne pouvons même plus faire confiance à des fillettes de quinze ans. Nous vivons maintenant dans un état de paranoïa généralisée qui ne cessera que lorsque la menace que représente l’Islam sera écartée.
    Nous vivons, je crois, la dernière étape de l’avant-guerre civile. Après, soit on nous coupera la tête à tous, soit nous prendrons les armes pour mettre fin à cette menace qui maintenant pèse sur nous à toute heure du jour et de la nuit.

  14. Posté par JeanPaul Costantini le

    Imaginez le scandale si les policiers avaient arraché le voile de cette pétasse. c’est pourtant ainsi qu’il faut commencer à agir contre ces connards d’islamistes, salafistes et tous ces trucs en iste. on sait qu’ils ne respectent rien, ni personne, donc pourquoi faudrait-il les couvrir d’égards? Appliquons-leur la charia qu’ils rêvent de nous imposer.

  15. Posté par JeanDa le

    @Myrisa Jones : Et vous pouvez ajouter simonetta sommaruga à la liste des traîtres, ainsi que probablement d’autres conseillers fédéraux !

  16. Posté par Hérodote le

    « Il faut s’y préparer. » Et non pas: il faut fermer les frontières.

  17. Posté par mc le

    Une jeune allemande de 15 ans originaire du Maroc a poignardé et grièvement blessé un agent de police à Hanovre.
    Pays-Bas : Geert Wilders devant la justice pour des propos anti-Marocains
    n’ai-je rien oublié ?

  18. Posté par Myrisa Jones le

    Donc la question à poser désormais est celle-ci:
    A quand la mise aux arrêts de Merkel, Hollande, Cazeneuve, Junker, Schulz, etc. , car la liste est longue, pour mise en danger délibérée des populations européennes, en ne respectant pas la protection des frontières de l’UE stipulée dans les accords Schengen?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (43'000 commentaires retenus sur plus de 400'000) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.