Radicalisation : la police également touchée

post_thumb_default

 

Image d'illustration © DGPN

Les effectifs de police ne sont pas épargnés par les cas de radicalisation. En effet, comme le rapporte le Parisien, la préfecture de police (PP) de Paris recense désormais chaque semaine les «comportements de transgression du principe de laïcité» qui pourraient émaner de ses agents. Du refus de surveiller une synagogue à l’écoute de prières musulmanes lors des patrouilles, plusieurs incidents inquiètent depuis quelques mois les autorités.

La Direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne a, en ce sens, rédigé une note confidentielle détaillant 17 cas survenus entre 2012 et 2015. La grande majorité des cas concerne l’exercice de la religion musulmane par les agents sur leur lieu de travail. Toutefois, les autorités considèrent qu’il s’agit de cas isolés et ont écarté, pour l’heure, l’a possibilité d’une « cinquième colonne ».

Un agent devant les tribunaux

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par Un observateur le

    Si les pays de l’est ne veulent plus recevoir de réfugiés musulmans, c’est qu’ils ne veulent pas importer le même problème…il ne peut y avoir de Djihadistes, d’égorgeurs, de personnes rejetant les valeurs de la république ou l’uniforme au nom de leur religion sans un terreau où se concentrent des populations issues d’une immigration massive non maitrisée, non intégrée qu’on abandonne dans des ghettos bétonnés pour qu’elle puisse se communautariser.
    Nous avons le résultat de 35 ans de bisounoursisme socialo-gaucho-verts-écolos humanistes angéliques qui croyaient en un monde fraternel, merveilleux sans frontières.
    La cécité, la lacheté, le déni du réel et l’idéologie ont une fin et personne ne peut plus tenir les discours socialistes, humanistes rêveurs, gauchistes.

  2. Posté par Vivi le

    Pareil pour l’armée ….
    Et ici en Suisse ? Comme d’habitude c’est l’omertà politique …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.