Parlement européen: un député grec d’Aube Dorée exclu après avoir critiqué les Turcs

turquie-en-europe-vigilance-1

Eleftherios Synadinos (qui siège parmi les non-inscrits) était intervenu dans le débat relatif au projet d'accord entre l'UE et Ankara sur la gestion des flux de migrants entre la Grèce et la Turquie. Selon ses propos rapportés par Martin Schulz, l'eurodéputé de 60 ans, disant citer des"scientifiques ottomans", aurait qualifié les Turcs de "barbares, sales, menteurs", ajoutant que "le Turc est comme un chien, il joue au chien sauvage mais lorsqu'il doit lutter contre son ennemi, il s'enfuit".

Lignes rouges

Cette phrase "est une véritable violation de nos principes et de nos valeurs", a déclaré le président du Parlement en se prévalant de l'article 165 de son règlement pour faire sortir le député grec juste avant les votes.

Cette mesure pourrait être suivie d'une sanction. "J'ai pris une décision de principe. Il y a de plus en plus de personnes qui tentent de franchir des lignes rouges pour rendre le racisme acceptable", a insisté Martin Schulz.

Source

5 commentaires

  1. Posté par Théodore J Berseth le

    Lignes….quelles lignes rouges ?
    Celle de Bruxelles qui impose la misère, les restrictions au peuple grec par l’intermédiaire d’un gouvernement de collabos ? Celle de Bruxelles qui n’autorise aucune critique, aucune décision contraire à celles des commissaires politiques de Union des soviets européens ? A cet innommable machin de technocrates qui vendent à des monarchies islamiques tous les biens culturels, économiques et j’en passe et qui au nom du « vivre ensemble » islamise de force par le bas les peuples occidentaux sous la bienveillance du scheik Obama ben Hussein…..Il est temps de réunir tous les lecteurs et contributeurs de ce site pour un véritable symposium anti-système !

  2. Posté par Hérodote le

    Ils protègent la mafia turque, comme ils protègent les envahisseurs musulmans, les violeurs, les criminels, et les « gentils réfugiés » batailleurs et agressifs de Calais. L’UE, un véritable nid de malfaiteurs qui s’entraident les uns les autres, un réseau de criminels.

  3. Posté par Vautrin le

    « le Turc est comme un chien, il joue au chien sauvage mais lorsqu’il doit lutter contre son ennemi, il s’enfuit ». Ma foi, cela ne peut choquer que les collabos. Enfin, nous avons une belle leçon de démocrassouille de la part des européâstres.

  4. Posté par Laurent le

    C’est une décision grave prise par le président du parlement, à savoir l’expulsion d’un député grec, quelle que soit la teneur de ses propos puisque cela confirme que les députés n’ont plus la possibilité de s’exprimer librement au nom de la nation qu’ils représentent étant entièrement soumis aux diktats de Bruxelles afin d’empêcher toute opposition au processus d’intégration de la Turquie dans l’UE voulue par l’Allemagne. Il faut sortir d’urgence de cet empire totalitaire et de l’emprise de ces dictateurs psychopathes.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (43'000 commentaires retenus sur plus de 400'000) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.