Nadine Al-Budair : « Comment réagiraient les musulmans si des terroristes chrétiens se faisaient sauter au milieu d’eux? »

1603090404410109

Nadine Al-Budair, une journaliste saoudienne, qui vit actuellement au Qatar, a écrit un article polémique dans le quotidien kowëitien Al-Rai.

Son angle est simple: « Comment réagiraient les musulmans si des terroristes chrétiens se faisaient sauter au milieu d’eux ?« , se demande d’entrée de jeu la jeune femme.

« Comment réagiriez-vous si un Européen faisait exploser un théâtre ou café fréquenté par votre fils dans votre ville ? Que feriez-vous si vous entendiez des malédictions contre votre religion et votre foi tous les dimanches, comme ils en entendent de certains de nos imans le vendredi et d’autres jours? »

 « Imaginez un jeune d’un pays de l’Ouest venant ici se faire sauter au milieu d’une de nos places publiques au nom de la Croix. Imaginez que deux gratte-ciels se soient effondrés dans une capitale arabe et qu’un groupe extrémiste chrétien, en vertu de quelque comportement plus que millénaire, ait pris la responsabilité de cet acte, tout en faisant connaître sa détermination de raviver les enseignements ou quelques règles de la Christianité, selon son interprétation, afin de vivre comme au temps de Jésus et de ses disciples et de mettre en application certains édits d’un érudit chrétien« , a écrit Nadine Al-Budair, d’après une traduction de son article par l’institut de recherche médiatique du Moyen-Orient (MEMRI).

 » Malgré les actes de terrorisme d’Al-Qaeda et d’ISIS (ou État islamique), nous, les musulmans, vivons sur les terres occidentales depuis des années sans peur ni inquiétude. Des millions de touristes musulmans, d’immigrants, d’étudiants et de demandeurs d’emplois vont dans les pays de l’Ouest, dont les portes leur sont ouvertes et les rues sans danger« , écrit encore Nadine Al-Budair. [...]

« Imaginez vous trouver à Amsterdam, Londres ou New York, sachant que les étudiants y apprennent comme partie de leurs cours que vous êtes un infidèle et que de vous tuer est le djihad qui conduit aux vierges du paradis; prolongeriez-vous votre séjour jusqu’à la fin de l’été ou partiriez-vous ? »

atlasinfo

3 commentaires

  1. Posté par Mac'oest le

    Nom de Bleu! elle en a dans le falzar, la demoiselle! J’espère juste qu’elle ne va pas se faire condamner à XX coups de fouet…Il y a bien un ou deux barbus qui réussiront à y trouver un blasphème! (@ vautrin: si elles sont toutes comme ça, tu m’étonnes qu’ils les cachent;-) )

  2. Posté par Vautrin le

    Heu… C’est elle, sur la photo ? Dans ce cas, la divine n’était pas en pays islamique lors de la prise de vue, sinon nous n’aurions qu’un habit de fantôme à contempler.

  3. Posté par Meszigues le

    De toute façon Madame Al-Budair n’est qu’un simple mammifère! voir l’article de S. Montabert sur ce site. Alors ces arguments de mammifères n’auront malheureusement aucun impact sur les « bien »-pensants du monde islamique. Dommage!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.