Patriotes authentiques et charnels ou mondialistes libéral-libertaires hors sol. Vers un nouveau Sonderbund ?

Uli Windisch
Rédacteur en chef
PatritismeSuisseDétruire les_valeurs

La Suisse, comme bien d’autres pays, va aller au devant de tensions, de conflits, de menaces et de divisions comme elle n’en a plus connus depuis longtemps.

Oui, un nouveau Sonderbund est en gestation dans notre pays, non plus de type notamment religieux comme celui qui opposait, entre autres, les catholiques aux protestants mais celui qui opposera de plus en plus les vrais patriotes, affectivement et profondément attachés à leur pays et prêts à le défendre de manière inconditionnelle, aux mondialistes hors sol  pour qui l’attachement au pays, aux racines, aux singularités nationales, ne pèse rien à côté de leur internationalisme idéologique, « progressiste », socialisant, fait d’ouverture généralisée et de libéralisme débridé, que ce soit en matière économique ou moral.

Oui, explicitement ou implicitement, ces mondialistes hors sol deviennent des traîtres à la patrie, car la défense des intérêts nationaux passent pour eux  après les références dictées dorénavant par des entités supranationales ayant hâte de supplanter  les souverainetés nationales qui gênent leur projets purement économiques, matériels, financiers, consuméristes, imposés par  les plus grands pays capitalistes et les multinationales, sans foi ni loi, ni morale, et prêts à tout pour s’imposer, par exemple à déstabiliser (au nom de la démocratie!) les pays qui font de la résistance. Toutes ces manifestations au nom de la démocratie et contre « l’extrême droite » dans nombre de pays ayant opté pour une  vision précisément patriotique et conservatrice en sont le meilleur exemple. Il faut simplement que les opinions publiques réalisent cette manipulation et ne se laissent point intimider et influencer, cela d’autant plus que la majorité des médias reproduisent aveuglément et de manière moutonnière les manipulations dont ils font eux-mêmes l’objet avec leur propre complicité.

Côté valeurs, un indicateur de cet amoralisme est la promotion généralisée, même  par les organisations internationales comme l’ONU et bien d’autres, du mariage gay, de la GPA, des mères porteuses, etc., de l’avortement, voire même du travail des lesbiennes, ces dernières n’ayant pas d’enfants, seraient plus productives, mobiles, libres et donc plus intéressantes que les femmes mariées avec leur congé maternité et leurs autres charges gênantes pour les entreprises…

Même le langage finit par s’adapter à ces réalités nouvelles qui deviennent ainsi les nouvelles références.

Notez le terme de gays, par exemple, imposé peu à peu sans que l’on s’en rende compte, terme plus acceptable, aimable et même sympathique, que les désignations plus traditionnelles décriées d’homosexuels, voire de pédés ! Oh horreur ! Certains osent même proposer de les nommer par ce qu’ils sont vraiment, des sodomites. Autre scandale garanti !  Excédés qu’ils sont par le prosélytisme constant et omniprésent de la part de ces homosexuels, soyons magnanimes, jusque dans les écoles, au prétexte d’information. Il en va de même avec le terme de LGBT.

J’ai montré ailleurs la perversité de certains d’entre eux, ici (à laquelle j’ai moi-même échappé en luttant avec force étant adolescent) qui tentent de détourner très tôt des jeunes de leur évolution naturelle. Des leaders, milliardaires, osent même comparer la maternité à une location de ventre quitte à exploiter les femmes les plus pauvres.

Comme ces homosexuels ont du temps, plus que les personnes mariées, ils occupent de plus en plus de fonctions dirigeantes dans nos sociétés. Il faut absolument mettre un frein à cette tendance à la surreprésentation. Pour ma part, je ne leur dénie nullement une place dans la société, ni ne veux les obliger à se cacher comme autrefois, mais qu’ils prennent  la place qui leur revient, à la hauteur de leur importance et de leur statut de minoritaire, comme d’autres minoritaires. Mais je dis non à tout militantisme malsain et à la volonté d’orienter l’ensemble de la société selon leurs critères.

Voilà le monde que veut nous imposer aussi bien l’UE, les USA, bien des organisations internationales, les multinationales et la finance internationale, aveugles aux dégâts collatéraux d’une vision du monde et de l’homme  aussi sèche, pauvre, bassement intéressée, sans scrupules, déshumanisée, prêtes à tout, oui à tout pour tenter de s’imposer.

En bref, il faut maintenant que des oppositions massives et généralisées à toutes ces orientations destructrices et malsaines  nouvelles, s’organisent de manière rigoureuse, déterminée, voire sur le mode de l’organisation militaire (puisqu’on nous dit que nous sommes en guerre) avant qu’il ne soit trop tard.

 

Des nouveaux  mouvements sociaux et partis politiques, souvent qualifiés de manière simpliste et mensongère de populistes ou d’extrême droite,  apparaissent un peu partout, faute d’actions politiques déterminées de la part des autorités en place. C’est là un grand espoir ! Oui, il y a urgence.

Il faut passer du stade des oppositions ponctuelles, spontanées, désordonnées et éparses à une organisation systématique, structurée, planifiée, déterminée, avec des objectifs précis de lutte frontale contre cette décivilisation. Il s’agit de lutter pour inverser l’évolution destructrice en cours, pour  inverser le cours de ces destructions et perversions mortelles pour notre civilisation traditionnelle, historique, fondée sur des valeurs authentiques et qui assurent le bonheur non pas de quelques minorités mais de l’ensemble de la population, et dont une grande majorité est encore saine mais qui commence à douter et qui risque de lâcher prise.

Un des pires exemples est évidemment celui de ces paysans désespérés qui se suicident par centaines dans un seul pays.

Les termes de traîtres et de criminels sont hélas adéquats pour désigner à la fois ceux qui en sont responsables et ceux qui ne réagissent pas face à une telle catastrophe humaine et civilisationnelle.

Mots d’ordre de cet engagement et détermination  politiques sans faille : réagir et massivement,  s’organiser de multiples manières et surtout agir sans peur et sans crainte aucune. Un tel engagement ne peut être que grisant, car il suppose la conscience d’agir pour une vie à nouveau digne pour nous et nos enfants.

N’ayons pas peur ! N’ayons peur de rien ! Ne nous laissons pas intimider et culpabiliser, même par les accusations les plus mensongères, les procès d’intention et autres calomnies de tradition stalinienne, ni par la puissance et la généralisation des multiples formes de la bien-pensance et autres politiquement corrects, si présents notamment parmi les autorités, les élites, les intellectuels, les milieux culturels et bien sûr de manière paroxystique dans la plupart des médias, en plus moutonniers et soumis comme jamais, par avance même.

L’heure du grand réveil a sonné.

Continuer à dormir, refuser de voir, nier, fuir, s’isoler et jouir égoïstement de plaisirs consuméristes futiles et anesthésiants sont des comportements qui ne sont plus acceptables ; ils deviennent coupables.

Qui aurait pensé que ce serait la Russie actuelle qui défendrait le mieux nos valeurs ancestrales ?

Il faut relire Soljenitsyne et réaliser qu’aujourd’hui c’est à l’Ouest que doivent se lever  les dissidents.

Uli Windisch, 4 mars 2016

 

 

 

 

 

 

 

28 commentaires

  1. Posté par Alain de Lausanne le

    @Aline et autres …
    Oui il faut organiser quelque chose
    Un cercle de discussion peut-être ou autre chose
    Je suis intéressé mais comment se contacter en dehors du site ?

  2. Posté par Sentinelle le

    @ Alain le 6 mars 2016 à 23h05
    Un exemple merveilleux: le mouvement Libero de F. Kleiner avec tout l’appui de la RTS

    En effet, les médias sont subjugués et éblouis par Flavia Kleiner, jolie étudiante de 25 ans, qui a réussi à mobiliser des jeunes peu informés et à battre l’UDC !

    On peut écrire à celle qui croit savoir, « l’étoile montante » de Darius R. (elle parle parfaitement allemand et français) :

    flavia.kleiner@operation-libero.ch

  3. Posté par Alain le

    @Daniel
    Un exemple merveilleux: le mouvement Libero de F. Kleiner avec tout l’appui de la RTS gauchiste par son TJ de 19.30 .

  4. Posté par Daniel le

    Merci pour ce beau texte de Mr Windisch qui décrit bien la situation ! Et aussi pour les très pertinents commentaires, bravo.
    Eh oui, quand les antiquités soixante-huitardes et les bien-pensants de ce pays se mettent à contaminer nos jeunes qui votent pour la première fois ou ceux qui ne l’avaient encore jamais fait avant, de même avec les indécis, cela devient difficile de se faire entendre. Les médias ne sont-ils pas contre ceux qui défendent notre patrie, notre culture et notre religion Chrétienne ? Avec eux, le nouveau désordre mondial est bien en route, hélas. Pour l’instant, c’est tous contre un, l’UDC en l’occurrence ! L’Union Européenne est au bord de l’implosion et beaucoup de ces démolisseurs de la Suisse désenchanteront vite et peut-être retourneront ils leur veste en disant « on vous l’avait bien dit » ?
    Nous sommes au seuil d’une grande crise mondiale selon un grand nombre d’analystes financiers ; le plus tard elle arrivera, pire elle sera. Cependant, elle aura au moins le mérite de remettre les pendules à l’heure, mais là il sera trop tard et ce sera malheureusement douloureux pour tous !
    Nous risquons d’avoir raison bien trop tard !

  5. Posté par laurent le

    Les éveillés sont des personnalités peu influençables qui disposent du discernement et d’une spiritualité et qui n’appartiennent pas à la société consumériste et matérialiste fabriquée pour mieux endormir le peuple. A travers mes lectures, l’Europe a été imaginée en 1938 par Hitler et Mussolini, s’agissant d’un plan pour asservir les peuples par l’élimination des juifs et la suprématie de la race aryenne au profit de l’Allemagne alignée (grossdeutschland), nom de code, s’agissant de construire une union européenne puis un plan de conquête mondiale. Le puissant cartel des industries chimiques allemandes IG Farben, a financé l’expansion du nazisme et a développé des gaz d’extermination pour 200 millions de personnes. Cette industrie s’est aussi ramifiée dans des filiales aux USA dont les dirigeants appartenaient à la réserve fédérale. IG farben a fait fortune grâce à l’exploitation des prisonniers d’Auschwitz. Le juriste nazi qui a établi les actes de constitution de l’Europe et toutes les négociations nazies est Walter Hallstein. De nombreux nazis ont échappé au procès de Nuremberg aidés par des soutiens du Vatican et des Usa et certains, à des postes influents, ont même été acquittés et ont continué à diriger l’économie allemande après guerre. D’autres,scientifiques et médecins, ont servi le complexe militaro-industriel américain exploitant les sciences déjà avancées dans l’Allemagne nazie notamment pour l’armement, l’aérospatial et la médecine. Le cartel IG farben a été transformé en d’autres entités mais ses dirigeants ont poursuivi leurs plans de construction de l’Europe, et le nazi Walter Hallstein a repris ses projets juridiques après la guerre qui ont donné lieu au traité de Rome ;l’histoire étant oubliée, il a été considéré comme l’un des pères fondateurs de l’Europe. Le cartel nazi allemand s’est par ailleurs infiltré pour être à la tête des institutions européennes ce qui lui a été permis à travers ses largesses. Le 1er décembre 2009, le soit-disant “Traité de Lisbonne” imposa les éléments de l’idée d’Hallstein et donc, les éléments centraux du projet principal des Nazis et du Cartel aux populations de l’Europe. Comme par hasard Merkel est chimiste de profession comme son mari…ces explications permettent de comprendre d’une part le leadership exercé par l’Allemagne et d’autre part l’importance de l’industrie allemande qui a créé le nucléaire et les OGM et qui est la première en nombre de dépôts de brevets.Ce sont les mêmes avec tous ceux qui ont grassement bénéficié du financement de la seconde guerre mondiale (armement, endettement des nations) et notamment le clan Rotschild, qui ont mis en place des plans de mondialisation en cours d’avancement voulant trier la population, exterminer les improductifs (handicapés, malades, seniors) et les dissidents, favoriser la dépopulation (avortement, vaccin, stérilisation, OGM,euthanasie, chemtrails), conditionner les jeunes et dissoudre les familles, favoriser la libération sexuelle et les drogues pour mieux asservir, supprimer le droit de propriété et toute notion de morale, métisser les peuples pour limiter le QI et réserver la race blanche à l’élite, SUPPRIMER LES RELIGIONS?mettre le peuple sous contrôle et notamment insérer une puce pour mieux surveiller le bétail (puce RFID). La société que bâtit l’élite sous influence marxiste est une société où le peuple choisi sera réduit en esclavage, stupide, objetisé, étiqueté comme du bétail, contraint de vivre ensemble dans des espaces réduits et dans des villes car la nature sera réservée à l’élite. Leur seul objectif sera de se tuer au travail pour une contrepartie minime et à consommer au profit et au seul bénéfice de l’élite. En résumé le monde idéal de ces nazis pour le peuple est la recréation des camps de concentration qui leur ont tant profité. Aux USA , 800 camps de concentration ont été construits par l’administration Bush (camps de la FEMA) avec chambres à gaz et guillotine pour y recueillir les dissidents une fois la loi martiale décrétée.Ce n’est pas le fruit de mon imagination mais il faut que les citoyens se réveillent d’urgence avant que ne sonne le glas car l’immigration de masse, le terrorisme, l’effondrement de l »économie, la guerre, les lois sécuritaires sont des éléments de leur plan maléfique.

  6. Posté par C. Donal le

    @ Eric83
    Le point commun des résistants, ne serait-ce pas le socle solide que procure l’intérêt porté à l’Histoire et/ou à la culture européenne, ou disons au moins à une partie de sa richesse inouïe ?

  7. Posté par Eric83 le

    @ Pierre H et C Donal.
    Je partage vos commentaires. La morale, l’éthique personnelle et le fait de n’avoir pas vécu dans un cocon douillet et d’avoir été confronté aux difficultés de l’existence peuvent expliquer une résistance à l’anesthésie administrée quotidiennement par les dominants et leurs vassaux. Il serait effectivement intéressant de connaitre les parcours de vie de ceux qui refusent le « mondialisme » sous toutes ses formes, du N.O.M. Cela permettrait de réveiller, dans un premier temps, les moins anesthésiés.

  8. Posté par Alain le

    Très bonne analyse qui dégage l’enjeu politique essentiel, celui du mondialisme.
    @ alticor : merci pour ces excellentes vidéos. Elles donnent une vue d’ensemble des enjeux du mondialisme.
    @ REALrecognizeREAL :
    « 1) Économiquement, nous sommes pas une menace pour eux »
    Si, nous sommes une menace, car pour survivre, le mondialisme doit s’étendre, sous ses aspects politiques et économiques.
    « 2) militairement non-plus »
    La question militaire est étroitement liée aux aspects politiques et économiques. Les seuls concurrents militaro-industriels actuels en Europe sont la France et la Russie. Sans ces secteurs, fini la souveraineté. On voit aussi ce que la France doit faire comme allégence (ou pas) pour pouvoir vendre des rafales ou des Mistrals.
    « 3) Politiquement, nous ne les empêchons pas de vivre selon leur us et coutumes. Je les verrai plus hostile face à la Chine! le réel concurrent. »
    Non, nous les empêchons car nos identités, us et coutumes, et désirs de souveraineté contrecarrent leurs visées mondialistes. Tout ce qui s’y oppose est dans le colimateur. Et l’Europe est le concurrent le plus sérieux, car il a à la fois une grand capacité technologique, ET un haut degré de développement socio-culturel; il n’y a pas que le PIB. A ce sujet, regardez les vidéos de Hervé Juvin, et de Michel Drac, c’est éclairant. Bernard Wicht écrit aussi des choses qui parlent du réel.

  9. Posté par Pierre H. le

    @Eric83 : « Je partage totalement votre constat et je m’interroge, comme bon nombre, sur le « comment » parvenir à réveiller les citoyens anesthésiés, tant il est difficile de faire prendre conscience à ces citoyens qu’ils sont sous anesthésie. »

    Intéressante question ! Tout aussi intéressant : pourquoi certains ne sont pas anesthésiés ? Pourquoi cette « immunité » ? Parce que je suis encore un de ces rescapés de la vieille école ? D’autres qui ont mon âge et sont aussi de la vieille école sont pourtant anesthésiés eux aussi ! Sans avoir été d’une éthique irréprochable, j’ai néanmoins toujours essayé d’être juste, avec moi-même et avec les autres. Est-ce cela qui m’a sauvé des affres de la déchéance mentale ? Dans le sens où quelqu’un qui se serait laissé aller à des comportements douteux et pas très honnêtes et qui se sert de cette nouvelle philosophie débile pour justifier ces actes et qui donc se laisse prendre dans un cercle vicieux dont il n’arrive plus à sortir et donc n’arrive même plus à voir qu’il s’y trouve ? Il a donc « raison » de faire ce qu’il fait car cela atténue sa mauvaise conscience d’avoir adopté ce nouveau courant de pensée. Il subit donc ce qu’on pourrait appeler un changement de sa perception de la réalité induit par des manipulateurs de l’information et des manipulateurs de cervelles. Ce que je dis peut paraître débile, mais de comprendre pourquoi certains sont immunisés pourrait aider à savoir quoi faire pour déshypnotiser ceux qui le sont et les immuniser contre cette grande farce qu’on est en train de vivre…

  10. Posté par Alexandra le

    La première fois que j’ai manifesté dans ma vie c’était à Paris, lors d’une des trois manifs de la Manif pour Tous. Partie du Genevois en car à 4 h du matin, rentrée à 4 h du soir. Défilé de 12 h, défilé qui n’a servi strictement à rien !!!!!!
    C’est quand j’ai vu la reculade du gouvernement français face aux bonnets rouges, que j’ai compris que l’establishment ne respectait que la force. Que faire ?

  11. Posté par Eric83 le

    Je partage totalement votre constat et je m’interroge, comme bon nombre, sur le « comment » parvenir à réveiller les citoyens anesthésiés, tant il est difficile de faire prendre conscience à ces citoyens qu’ils sont sous anesthésie.
    D’autre part, concernant la migration massive orchestrée par les vassaux du N.O.M., n’est-il pas surprenant de constater que la migration massive depuis 2015 a été quasiment décrite en 1922 par RN Coudenhove-Kalergi. N’est-il pas d’autant plus troublant de constater que JC Juncker, A Merckel et H Van Rompuy ont été les 3 derniers lauréats du « Prix » de la Fondation Coudenhove-Kalergi. Tout ceci n’est sûrement que simples coïncidences…mais peut-être pas.

  12. Posté par colibri le

    Excellent article et réconfortant pour les citoyens nombreux sur la même longueur d’ondes et surtout dégoûtés de voir à quel point ces utopistes rêvant de tout chambouler manquent de clairvoyance. Oubliant qu’on ne fait pas de la politique en maternant et qu’il faut savoir faire la différence entre compassion et empathie. Cette dernière n’étant jamais porteuse d’espérances sur le long terme ! De plus elle transforme ses disciples en bêtes de cirque.
    Il est temps que ces révoltés qui cherchent à conditionner tout le monde mettent un frein à ce qu’il faut bien nommer leurs divagations.

  13. Posté par aline le

    Merci mille fois M. Windisch pour votre texte. Mais comment faire pour rencontrer des gens qui aimeraient partager vos idées?

  14. Posté par Anne Lauwaert le

    « Il faut relire Soljenitsyne et réaliser qu’aujourd’hui c’est à l’Ouest que doivent se lever les dissidents. » comme le rappelait aussi Philippe de Villiers…
    En tant que Belge résidant depuis des décennies en Suisse j’aimerais ajouter ceci :
    Les étrangers sont souvent plus nationalistes que les Suisses car ils savent dans quel état se trouve le pays qu’ils ont quitté et ils ne voudraient en aucun cas que la Suisse dégénère pour tomber aussi bas. Raison pour laquelle l’attitude de certains citoyens suisses envers leur pays, est incompréhensible, ou bien ces gens sont ignorants ou bien oecophobes ou bien , eh oui, le mot est « traitre ». Ainsi il m’est totalement incompréhensible que certains Suisses puisent encore vouloir adhérer à l’UE alors que l’état de l’UE et ses effets sont là, à voir devant les yeux de tous. Ils ne voient donc pas ? Ils voudraient collaborer et donc aussi subir ce qui se passe dans l’UE ?
    La Suisse est le seul pays au monde a posséder la démocratie directe et on voudrait l’affaiblir au lieu de la renforcer ? ça c’est hallucinant ! Dans la pratique je n’ai aucun intérêt à demander la nationalité suisse, si je l’ai demandée c’est, principalement, pour que le jour où la guerre civile éclatera dans les pays européens, il n’y ait aucun doute sur « dans quel camp je me trouve ». Ben oui, on en est là.

  15. Posté par Romulus le

    Merci pour ces lignes notamment du début car c’est bien décrit. Pour répondre à La Marquise sachez qu’il peut y avoir une action sympa à faire et que j’ai pratiqué hier soir avec un ami et qui nous a rappelé à tous deux nos virées nocturnes de jeunesse, alcool en moins. Ayant détecté la Conférence du sieur jacques Fontaine de l’Université de Franche Comté, ayant trait « à l’importance des migrations internationales contemporaines », nous y sommes allé franco, comme aurait dit le général pour un mauvais jeu de mot. Mondialistes gauchisants, occultez, occultez l’essentiel enrobé de chiffres et de mauvaise foi caractérisé, elle vient à point l’heure ou il décrypter sur le petit papier l’immigration musulmane comme inquiétante. Je ne me souvenais plus de ce monde qui m’enveloppait il y a peu de temps encore, avant la tuerie du Bataclan plus exactement, bien que je n’étais plus dupe depuis longtemps de mon positionnement sans cesse « coeur à gauche, faits à droite ». « Pas de débats, que des questions écrites par petits mots transmis » dit le conférencier malhonnète, ben voyons mon Colonel: c’est la Com-com, mes Impôts fonciers qui rincent gratis cette démocratie de bazar! Alors, Marquise, n’hésitez pas, faites sauter la banque, la salle est amorphe, les opposants tétanisés par ces élus de bas étage, ces associations dégoulinantes, ces enseignants parfois ensoutanés à l’eau de rose…. et celle de Cologne, nauséabonde en cette fin d’année et qui n’a jamais existé pour ce bonhomme qui sortit là son seul effet comique. Appeler un chat un chat, parler du culturel, de la migration musulmane, nommer les choses: il en a fallu de longues minutes à attendre; il en a failli s’étrangler. Toujours interpeller, apostropher; ils ne vous feront pas de mal car bien trop formolés, bien trop politiquement correct pour oser accueillir en eux ne serait-ce qu’une seconde une pensée « d’extrème droite ». »Je suis citoyen du monde! et il y a tant de misère et ils font tant d’enfants! et c’est gentil les enfants! et ces vilains dictateurs, et ces vilains français nous empêchant de dormir! » Non, ce n’est pas du racisme, c’est juste une crainte de perdre ce qui est en moi, que l’on m’impose une autre spiritualité que je sais étrangère. Mais va leur dire que la libre circulation des capitaux, déjà bien dommageable en elle, n’est pas la libre circulation économique des humains! Que cela a un coût énorme, que des âmes constamment ballotés ne s’en remettront pas! Et ces enseignants (de quoi?), qui n’ont jamais franchi une porte d’HLM, va leur faire entendre que les premiers migrants sont les déclassés intérieurs ballotés au gré des mauvais vents. Raison de plus pour ne pas attiser la haine du délaissé envers l’accueil trop appuyé de l’arrivant.
    Mais en tout cas, une chose est sûre, nous nous sommes bien marrés! En France si on n’a pas de votation on a bien des moutons!

  16. Posté par REALrecognizeREAL le

    Tout cela est très pertinent mais je me demande quelles sont les avantages des U.S.A. à laisser l’europe pourrir comme un vieille pomme? 1) Économiquement, nous sommes pas une menace pour eux 2) militairement non-plus 3) Politiquement, nous ne les empêchons pas de vivre selon leur us et coutumes. Je les verrai plus hostile face à la Chine! le réel concurrent.

  17. Posté par laurent le

    Cette analyse est le début de l’éveil et de la prise de conscience des plans nazis programmés contre les peuples pour la mise en esclavage, plans dont l’exécution est déjà bien avancée et en voie d’accélération avec la totale complicité de nos gouvernants.Il y a désormais urgence. A lire pour comprendre http://www.nouvelordremondial.cc/doc/Le_Nouvel_Ordre_des_Barbares.pdf http://catholiquedu.free.fr/cultes/Octopussy/PROTOCOLTORONTO.htm

  18. Posté par alticor le

    Merci Monsieur Windisch pour cette courageuse analyse. Vous avez raison, le temps des demi-mesures et de la tiédeur sont révolues, les événements à venir vont tous nous forcer à nous positionner……
    Je vous propose une analyse très intéressante de Michel Drac sur le mondialisme.
    http://www.dailymotion.com/video/x3tbhqw_michel-drac-face-au-mondialisme-1-2_school
    http://www.dailymotion.com/video/x3tbhqx_michel-drac-face-au-mondialisme-2-2_school

  19. Posté par MENOUX Claude le

    Chez les dirigeants du PS, du PDC et des Verts le vrai patriote n’existe pas !!
     Les preuves..
     Tiré de l’ouvrage le  « Vatican contre l’Europe » Edmond Paris, p.348
     Au XVII siècle, le Général des Jésuites J. Nickel écrivait : « Oublions notre patrie ….. La Compagnie de Jésus ne peut subsister si l’esprit national n’est pas entièrement déraciné »
     Léon Trotski
    Le prolétaire n’a pas de patrie!
    Christiane Brunner, Ancienne Présidente du parti socialiste suisse
     En conclusion d’un débat sur la SF1, question posée aux participants en fin d’émission, qu’est ce pour vous le patriotisme ?
     Réponse de Mme Brunner : Notre patriotisme n’a pas de frontière !
     C’est aussi ce que veulent l’internationale socialiste  et la DC (PDC)
    Rappelons q’un congrès du parti socialiste, sous la Présidence de Mme Brunner, se termine par le chant de l’Internationale avec le point levé !
     « Du passé faisons table rase » évoque une chanson révolutionnaire de sinistre mémoire.
     Période de la commune à Paris.
     La Mistoufe, journal communiste à Marseille       19ème siècle.
    Epigraphe : L’Anarchie est l’avenir de l’humanité. Notre partie est la terre entière.
     L’internationale socialiste et l’internationale démocrate chrétienne sont la main dans la main. D’où un nouvel emblème la croix et le marteau !
                                            Louis Powel,FigaroMagazin
     Comment devenir citoyens américains
     Le serment d’allégeance
     « Je fais serment d’abandonner et d’abjurer toute allégeance et fidélité à quelque prince étranger, potentat d’état ou souveraineté dont j’ai été précédemment le sujet ou le citoyen ; de soutenir et de défendre la Constitution et les lois des Etats-Unis d’Amérique contre tous les ennemis, étrangers ou intérieurs ; de rester fidèle à ces mêmes engagements ; de porter les armes au nom des Etats-Unis quand la loi l’exigera ; d’accomplir une tâche d’intérêt national sous administration civile dans les forces armées des Etats-Unis quand la loi l’exigera  ; et je souscris librement à cette obligeance sans réserve ni intention de fuite ; que Dieu m’aide » 
     

  20. Posté par Takodsubo le

    @Pierre H.
    @Dumesnir Henri
    La nouvelle religion prévue est le « nohamisme » = « noachisme ». Preuve donnée dans cette vidéo (dès 5:00 si vous voulez aller à l’essentiel, cela dure 1mn) :
    https://www.youtube.com/watch?v=IvaRernjZiI
    Pour des autres preuves, détails et explications, écoutez Pierre Hillard sur le sujet (voir youtube).

  21. Posté par Yolande C.H. le

    Une démocratie ne peut fonctionner qu’à la condition suivante : qu’il y ait, indépendamment des modèles de gestion du territoire (orientations politiques), une confiance de base réciproque forte entre les membres, formant ainsi une communauté homogène au service du pays. Ce modèle axé sur un pouvoir de décision du peuple souverain convenait à une population ancrée sur le territoire ; pour être accepté comme membre, l’étranger, vivant au sein d’une commune, au travers des contacts, pouvait démontrer qu’on pouvait lui faire confiance: si la décision communale était positive, le canton puis la Confédération l’avalisait. C’est un tel système qui a forgé la stabilité de ce pays, sa fiabilité et cette grande sécurité. De même, la garantie des droits (droits de l’homme inclus) est intimement liée à l’existence de ce socle : ils ne le sont pas sur les territoires en proie à la division, la méfiance, la délinquance.
    Avec la forte amplification des mouvements migratoires, ce système ne peut plus fonctionner puisque ce rapport de confiance ne peut plus être développé. En fait, la position est inversée : c’est aux Suisses de faire confiance à ceux qui viennent s’installer et ces derniers estiment qu’ils n’ont rien à devoir prouver. On veut s’établir en Suisse pour accéder aux droits et à la démocratie, sans s’obliger à la condition première qui les fait exister, comme si ces droits étaient entassés sur une étagère et qu’il suffisait de les distribuer au tout venant. Ainsi, aujourd’hui, même en Suisse, les fractures sont massives entre les résidents, la méfiance ne cesse de grandir, il faut de plus en plus se barricader, surveiller, contrôler, la citoyenneté est vidée de sa substance : en effet, la sécurité résultait du fait que la majorité des membres de la collectivité s’exigeait un comportement citoyen.
    La lettre de B. Métraux dans le n° 1 de Polcant démontre entre les lignes cette dégradation :
    -déléguer aux forces de police la tâche de garantir le respect de ces lois.
    -renforcer la prévention : la Police cantonale y consacre beaucoup d’énergie et de moyens : présence accrue et visible sur le territoire, information et dialogue avec la population. Information précise et régulière qui donne des outils pour se prémunir contre certains délits, comment réagir et demander de l’aide.
    – prévention de tous les types de criminalité.
    -mission de la Police : protéger la population.
    -présence perceptible et dissuasive, même dans les plus petites communes, postes de Gendarmerie fixes, accès direct, proche des gens, aux services offerts par la police.

    Aujourd’hui, les gens ne construisent pas la sécurité, ils viennent la chercher là où elle a été construite patiemment (certains pensant que c’est grâce à la chance !), ils veulent être protégés et s’indignent s’ils ne la reçoivent pas : on voit bien le retournement complet et le rapport de dépendance : c’est là que se situe la différence. Or, une augmentation massive de gens qui sont en attente que « la Suisse » les protège, par cette demande même, démontrent leur inaptitude à pérenniser ce système exigeant.

  22. Posté par Pierre H. le

    @Dumesnir Henri :  » L’élite mondialiste veut créer une gouvernance mondiale avec une seule religion, l’islam.« 

    Je ne crois pas ! Une gouvernance mondiale, absolument, mais ils se servent de l’islam qui fait le sale boulot destructif à leur place, mais ils cherchent à anéantir toutes religions, comme les bolchéviques à l’époque. En fait, le Nouvel Ordre Mondial sera la seule, l’unique religion.

    Excellent article de Uli Windisch !!! J’y reviendrai plus tard ! Pour l’instant, j’ai un dîner qui m’attend dehors :-D

  23. Posté par Martin Leu le

    @Richard Doerig: faites comme moi! Les adresses mail des élus à Berne ainsi que du Conseil fédéral sont disponibles sur Internet. Je leur envoie régulièrement des articles dont le contenu me paraît devoir être porté à leur connaissance. Ce qui est long, c’est d’enregistrer toutes les adresses pour constituer un fichier. Une fois que c’est fait, organiser un mailing électronique prend peu de temps. Même s’ils ont la possibilité de vous blacklister, il vaut la peine de faire cet effort. C’est au moins une première mesure qui coûte seulement le temps qu’on lui consacre.

  24. Posté par Doerig Richard le

    Cet article de M. Windisch devrait être envoyé au Conseil Fédéral, aux chambres fédérales, aux Conseils d’Etat des cantons et aux Grands conseil, à la SSR, et à tous les médias, aux autorités communales, en espérant que cela fera réfléchir les destinataires.

  25. Posté par Mme La Marquise le

    Magnifique texte de M. Windisch ! Oui, mais par où commencer ? Que faire concrètement ?

  26. Posté par Baron d'Bobard le

    On pourrait ajouter que ceux que M.Windisch qualifie à juste de titre de « liberal-libertaires hors sol » veulent également se couper de toute filiation historique. Par haine de l’Occident et/ou par simple ignorance, ils nient le lien continu que les Occidentaux ont tissé avec les philosophes Milésiens (Thalès, Anaximandre,…) . Ce lien a été ravivé par les scientifiques du XVIIème (Galilée, Newton, …) et les philosophes du XVIIIème.
    La société proposée/imposée par ces gens est non seulement hors-sol, mais également hors de l’Histoire et ne correspond nullement à la véritable tradition libérale. L’idée semble être de transformer les Européens en de simples consommateurs et l’Europe en un grand camping. Une simple zone sur la carte sans délimitations ni Histoire.
    Le pire est que ce programme est soutenu avec ardeur par la « gauche ». Le vieux désir d’un « homme nouveau » ? En réalité une catastrophe.
    Peut-être que le salut réside en ce que les Européens redécouvre leur Histoire et les véritables valeurs de l’Occident: liberté d’expression, libre association, démocratie, Arts et Sciences.

  27. Posté par Dumesnir Henri le

    Il ne faut pas entrer en dissidence mais directement organiser une résistance clandestine ! Nos autorités mondialistes suisses n’hésiteront pas à mettre les dissidents en prison…
    La théorie du genre, le transhumanisme, le néo-libéralisme, le national-socialisme, l’international-socialisme, etc. ont été élaborés par les loges-maçonniques qui contrôlent le monde occidental spécialement le gouvernement des Etat-Unis et l’UE afin d’asservir les peuples en les déshumanisant. L’élite mondialiste veut créer une gouvernance mondiale avec une seule religion, l’islam. Ce n’est par pour rien que l’invasion de l’Europe par les hordes de mahométans s’est accélérée depuis 2015.

  28. Posté par Alain le

    Merci M. Windisch pour ces lignes.
    Cela reflète la situation actuelle politique et morale.
    Oui il faut être éveillé et réveillé !
    Comment trouver des personnes pour partager de toutes ces questions ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.