Le « Biter », le nouvel outil de l’Etat islamique pour torturer les femmes

breast ripper or the spider.jpg

L’État islamique a conçu un nouvel instrument de torture à mi-chemin entre une pince et un crochet pour punir les femmes qui ne respecteraient pas la charia dans les territoires sous sa coupe.

Le « Biter » : c’est le nom de l’instrument diabolique conçu par l’État islamique pour châtier les femmes qui désobéissent aux règles que l’organisation a édictées. Mais de quoi s’agit-il ? D’après un refugié échappé de Mossoul qui en a fait une description au site The Independent, il s’agirait d’une sorte de pince destinée à arracher des lambeaux de peau. Mais d’autres comparent plutôt cette arme avec une sorte de piège à rats en acier, dont les mâchoires implacables se referment sur la peau pour mieux arracher des morceaux de chair, provoquant ainsi une douleur infinie.

breast ripper or the spider.jpg

Fatima, une femme au foyer de 22 ans qui ne souhaite pas divulguer son nom complet pour des raisons de sécurité, a ainsi déclaré au site anglais avoir pris la décision de s’échapper en grande partie pour sauver ses enfants qui mouraient de faim mais également parce qu’elle redoutait les tortures infligés par les miliciens de Daech. L’organisation terroriste se montre en effet de plus en plus sadique avec les femmes, comme en témoigne l’introduction de cet instrument de torture terrible.

« Le ‘Biter’ est devenu un cauchemar pour nous. Ma soeur a été punie très durement le mois dernier car elle avait simplement oublié de mettre ses gants qu’elle avait laissés à la maison, », raconte la jeune réfugiée, qui se trouve désormais au camp de Mabrouka, en Syrie. D’après la jeune femme, sa soeur portait encore les stigmates des blessures infligées sur ses bras avec le ‘Biter’ plus d’un mois après avoir subi cette torture.

Source Source2

7 commentaires

  1. Posté par JACQUES GRERARD le

    EN FRANCE EN 2025

  2. Posté par pierre frankenhauser le

    Ont-ils déjà pensé à tester leur engin sur des femmes socialistes ?

  3. Posté par Hérodote le

    L’Islam est une religion de paix et d’amour.

  4. Posté par Pehem Veyh le

    @Jacques Beckie: mais est-ce que les musulmans ont inventé quelque chose ? Même la connerie la plus crasse existait déjà avant eux…

  5. Posté par Jacques Beckie le

    Ils n’ont rien inventé du tout, il s’agit d’un outil de torture appelé l’araignée Espagnole qui était utilisée au moyen âge pour arracher les seins aux femmes…

  6. Posté par Margo le

    Ces islamistes sont un poison, une peste maléfique… On connait à présent le visage de satan… et de tous ses fils amoraux et sadiques.

  7. Posté par Tommy le

    Pour pouvoir observer de tels ustensiles, nous devons visiter nos châteaux du moyen- âge. Mais bien évidemment, la gauche continuera de dire que c’est un enrichissement culturel que d’avoir à cohabiter avec les musulmans, que…pas d’amalgame, que… touche pas mon pote, que…ils ne sont pas tous comme ça, …
    Les utilisateurs de tels engins sont passibles de l’internement à vie s’il s’agit de chrétiens.
    Les musulmans, eux, récoltent des bravos et des remerciements pour nous avoir appris la  » différence  »
    Tiens, que leurs mœurs sont passionnantes, déclarent les gauchistes!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (43'000 commentaires retenus sur plus de 400'000) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.