9 commentaires

  1. Posté par andree le

    vous voulez encore quoi du travail et nous originaires de nos pays devront allez chez vous pour quémandez comme vous le faites vous,ne revez pas trop car vous pourriez bien retournez chez vous sans rien

  2. Posté par Ueli Davel le

    Tommy ou au pôooole muséal

  3. Posté par Hérodote le

    Correction: les ONG nous ont dit
    Mes excuses

  4. Posté par Hérodote le

    On aime bien les Suisses, parce qu’ils croient tout ce que nous leur disons et qu’ils nous procurent des téléphones portables (on a exigé les derniers Smart Phones; les ONG nous dit que c’est normal, car nous sommes des réfugiés et que cela fait partie de nos droits), du wifi gratuit, ce qui nous permet de téléphoner à nos familles et de regarder des films porno avec des blanches et des blacks, de la bière et des cigarettes. On a aussi exigé de la meilleure nourriture et une femme de ménage. Pour cet été, on a déjà fait une demande de fonds pour nous payer des vacances chez nous en Erythrée. Nous aimons beauoup la Suisse, mais on aimerait que les permis de conduire nous soient livrés un peu plus rapidement. Nous espérons tous avoir des voitures lorsque nous aurons nos permis. Autrement, nous ferons une grève de la faim.

  5. Posté par Sentinelle le

    Honte à ces « déserteurs »! Dans la « Weltwoche » Nr. 06.16 (p.14-16), la journaliste Meala Tesfamichael (28 ans), qui a grandi en Suisse (et obtenu la nationalité suisse), dit pourquoi elle est retournée dans son pays d’origine : elle aime sa patrie (!) et elle aimerait apporter sa contribution personnelle pour reconstruire son beau pays ! Elle dit : « Il est frustrant de voir à quel point l’image de l’Erythrée est négative dans les médias ». Mais elle, au lieu de se lamenter, s’engage concrètement, sur place !
    Et si notre amie Veronica Almedom ( > http://lesobservateurs.ch/2016/01/09/suisse-erythreenne-naturalisee-rejoint-commission-federale-migrations-milite-siens/) s’en inspirait un peu ? En « militant pour les siens » ? Mais de la bonne manière : pas de slogans bon marché, mais du concret, sur place ! Si vous voulez retrouver votre crédibilité, prenez exemple sur votre compatriote Meala Tesfamichael!

    Au travail, tout le monde! Y compris Mme S. et son collègue PLR!

  6. Posté par Henry Raphael le

    Allez voir la vidéo de l’église St-Laurent, occupée illégalement par le collectif R. A voir sur la page FB des Démocrates Suisses !

  7. Posté par Bilou le

    Cette photo n’est pas un… cliché !!! Croiser ces messieurs clopes et cartons de bières à la main relève de la plus haute banalité.

  8. Posté par bigjames le

    On constate dans leur attitude, combien ils ont du être persécutés dans leur pays d’origine…
    Et dire, qu’ils sont des dizaines de milliers sur notre territoire, grâce à Simonetta et sa clique d’irresponsables.

  9. Posté par Tommy le

    Ils boivent pour patienter en attendant que leurs diplômes d’ingénieurs et de médecins soient reconnus. Plus tard, ils travailleront à l’EPFL ou à la faculté de Médecine.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.