Il viole en Allemagne une adolescente vierge, s’enfuit en Syrie et revient en tant que « réfugié »

838014syrpass

Pour avoir violé le 1er mars 2005 à Ochtrup [Rhénanie-du-Nord-Westphalie] une jeune fille de 15 ans, le tribunal de Rheine a condamné lundi un réfugié syrien de 42 ans à une peine d’emprisonnement de 3 ans et 10 mois.

L’audience avait déjà été programmée en 2006, mais l’accusé s’était soustrait à l’action de la justice en s’enfuyant dans son pays, la Syrie. Il en revint à l’automne 2015 et fut identifié lors d’un contrôle comme étant un délinquant recherché par mandat d’arrêt. Il avait certes présenté des papiers d’identité avec un autre nom, mais la police connaissait tous les noms qu’il avait utilisés en Allemagne.

Le viol était le premier rapport sexuel de la jeune fille. « Non protégé », comme le souligna le procureur.

Westfälische Nachrichten

(Traduction Fdesouche)

3 commentaires

  1. Posté par Tommy le

    Encore une naïve qui a oublié de se promener bras écartés, à défaut des cuisses.

  2. Posté par Henri le

    3 ans 10 mois de prison, ç’est une insulte à la victime, à sa famille, et à toute la société.

  3. Posté par Lauzza le

    3ans de prison pour une vie saccagée c’est pas cher payé

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.