Zurich: Les Balkaniques se ruent sur le passeport suisse

passeport_suisse

Les villes du canton de Zurich croulent ces dernières semaines sous les demandes de naturalisation. Depuis le début de l'année, certaines, comme Uster, en ont enregistré 5 fois plus. Cet intérêt accru pour le passeport suisse a débuté à la fin de l'automne. Cause de ce phénomène: l'initiative UDC pour le renvoi effectif des criminels étrangers sur laquelle les Suisses doivent se prononcer le 28 février, révèle le «Tages-Anzeiger».

Selon la ville d'Uster, la crainte des secondos s'est fait ressentir dès l'acceptation, le 9 février 2014, de l'initiative UDC contre l'immigration de masse. La commune zurichoise indique en effet avoir reçu nombre de questions sur l'obtention du passeport à croix blanche. Chez elle, les demandes de naturalisation proviennent essentiellement des ressortissants des Balkans, des Italiens de 1re et 2e génération, ainsi que des Allemands qui se sont installés dans le canton dans les années 2000.

Source

8 commentaires

  1. Posté par Cédric le

    Anne, je rejoins l’avis de Tommy. Nos autorités perdent complètement le Nord, vous êtes sûrement trop honnête pour ces incapables (un comble). Je vous souhaite malgré tout plein succès dans vos démarches.

  2. Posté par Tommy le

    Réponse à @ Anne: si la procédure de naturalisation dure si longtemps, c’est parce que vous n’êtes pas de gauche.

  3. Posté par Anne Lauwaert le

    moi, citoyenne belge résidant depuis 36 ans en Suisse, ça fait 3 ans que j’essaye d’obtenir la nationalité suisse… :-(

  4. Posté par Cédric le

    C’est simple… Il faut pas le donner à des parasites. Autrement faire une loi comme celle du 28 février mais pour les naturalisés. À force d’attiser le feu de l’extrême droite, ça va leurs péter à la figure !

  5. Posté par Tommy le

    Étonnant, ce ne sont que des Balkaniques qui demandent à se naturaliser… Ils doivent craindre que leur  » intégration » en Suisse ne corresponde pas à ce que nous attendions d’eux. Une fois le sésame obtenu, ils ne changeront rien à leur comportement clanique et continueront à vivre en marge de la société qui les a accueillis.

  6. Posté par Pehem Veyh le

    C’est la preuve que le renvoi est une arme de dissuasion bien plus efficace qu’un séjour dans l’une de nos prisons 5 étoiles. J’espère que les autorités prendront tout leur temps et examineront à la loupe les casiers de ces crapules en devenir…

  7. Posté par Rikiki le

    Et nous, on distribue !

  8. Posté par Simon Cussonet le

    Il est clair que si les 3/4 ont un casier judiciaire bien rempli, c’est pas gagné….ou alors tenter sa chance en Suisse Romande et plus spécialement sur Neuchâtel !?….là, ils sont pas (du tout) regardant sur les « richesses culturelle » !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.