Merkel refuse de fermer la route des Balkans malgré la proposition des pays de l’Est

MerkelVeut des Africains

Plusieurs pays d'Europe de l'Est ont proposé de fermer les frontières pour empêcher les migrants de se rendre dans l'Union européenne.

La chancelière allemande Angela Merkel s'est opposée mardi à l'idée émise par plusieurs pays d'Europe de l'Est, avant un sommet européen, de fermer les frontières sur la route migratoire des Balkans pour empêcher les migrants de se rendre dans l'Union européenne.

"Sommes-nous avec notre approche turco-européenne (...) en mesure de combattre les causes de la fuite et d'améliorer la protection des frontières extérieures ? (...) Ou bien allons-nous abandonner et fermer les frontières grecques, macédoniennes, bulgares avec toutes les conséquences que cela aura pour la Grèce, l'UE dans son ensemble et l'espace Schengen ?", a souligné Angela Merkel lors d'une conférence de presse à Berlin.

Quotas d'accueil

"Je vais lancer toutes mes forces jeudi et vendredi (au sommet de l'Union européenne) en faveur de l'agenda turco-européen car cela vaut le coup de continuer", a-t-elle martelé. Vent debout depuis des mois contre des quotas d'accueil adoptés par la Commission européenne, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie et la Hongrie - le groupe de Visegrad - ont proposé une fermeture des frontières le long de la route des Balkans empruntée par des centaines de milliers de candidats à l'asile.

Source

14 commentaires

  1. Posté par Ricardo le

    @marie jeanne jourdan le 17 février 2016 à 12h59
    Donner le choix ? Quelle naïveté féminine envers cette bande de crapules. Faux papiers, faux âges, faux réfugiés, faux menacés faux célibataires etc. Mais pour toutes ces infractions, c’est pas le choix d’un service social qu’il faut proposer, c’est l’enrôlement immédiat et forcé pour y payer les dettes de leurs infractions et les obliger à libérer ces pays tombé dans la dictature islamiste.

    […] La guerre n’est pas un choix, elle s’impose par la force des évènements qui nous sont imposés par ces barbares envahisseurs. Les incorporer pour faire la guerre à leur sanguinaires frères de sang… c’est la seule méthode qui existe pour s’en débarrasser. Et croyez-moi, la perspective d’être face à l’E.I. et avoir dans le dos ceux qui sont prêts à vous tirer dessus, les choix sont vite faits. Choisir son camp c’est comme chez les faux-culs de la politique, c’est toujours celui du plus fort! Encore faut-il savoir l’être et ne pas proposer de femmes comme cheffesse des armées…

  2. Posté par marie jeanne jourdan le

    le meilleur moyen de protéger la Grèce, c’est précisément de fermer la frontière puisque c’est la route des Balkans qui attire. Mais si l’Allemagne veut réellement aider la Grèce et les syriens et les africains victimes de Boko Haram, le plus simple: donner le choix à tous les migrants sur le sol grec en âge de se battre, soit de partir soit d’intégrer une légion européenne pour soutenir notamment l’offensive russe et le retour à l’ordre.

  3. Posté par Jade le

    L’UE entre les mains de Merkel… aïe !

  4. Posté par Tigra 33 le

    Normal, elle a reçu le prix Kalergi en 2010.

  5. Posté par pierre frankenhauser le

    Ces pays doivent tenir bon, face aux assaults de cette dictatrice. Elle est à la tête de l’Etat allemand, Punkt Schluss!

  6. Posté par Un observateur le

    Qui aurait imaginé tel scénario ?
    C’est la dirigeante la plus puissance d’Europe qui décide seule d’ouvrir les portes pour un suicuide collectif des nations Européenne.
    Elle est en train de réaliser la prophétie d’Erdogan, de Komeiny, de Khadafi, de Boumedienne et tant d’autres qui ont dit  » un jour les peuples pauvres du sud iront à la conquête de l’hémisphère nord prospère et Chrétien pour l’islamiser , le coloniser sans armes, uniquement avec le ventre ( demographie) »

  7. Posté par A. Vonlanthen le

    Wie Sie möchten Frau Merkel Führungs

  8. Posté par Meyer Berna le

    Désolé, j’ai confondu avec la Serbie.

  9. Posté par white elefant le

    @ Meyer Berna: la Bulgarie fait partie de l’UE, elle n’applique qu’en partie les acquis de Schengen et controle ses frontières.

  10. Posté par J. Salona le

    Merkel n’est pas cinglée du tout. Elle sait ce qu’elle fait. Elle suit LE plan prévu de longue date par les … heu … « élites ». Renseignez-vous qui est Angela Merkel et d’où elle vient. Sachez que le « MAL » existe ! Ceux qui sont instruits, qui sont informés, comprennent. Les Européens blancs vont « déguster ». Ca vient juste de commencer. Et c’est terrifiant !

  11. Posté par Meyer Berna le

    La Bulgarie et la Macédoine ne font pas partie de l’UE. Si ces deux pays veulent protéger leurs frontières, il me semble qu’ils en ont le droit.
    merkel ferait mieux de se la coincer et réparer toutes ses conneries.

  12. Posté par lilypoppins le

    Merkel est une cinglée. Elle va nous imposer la Turquie dans l’UE. Une catastrophe.
    Si on revoit l’histoire, les Ottomans n’ont cessé entre le XIVe et le XXe siècle de noous faire des guerres dans les Balkans déstabilisant la Hongrie, la Bulgarie, l’Autriche, la Pologne, la Grèce etc Les Européens ont eu tout le mal du monde à les repousser avec des succès mitigés puisque les Balkans ont été occupés par les musulmans.
    Ils ont provoqué la première guerre mondiale par ricochet. Alors une fois le loup dans la bergerie, ils n’auront aucun mal à créer les désordres qui aboutiront à une dictature islamique.
    La France, dans tout ça, du moins ses politiciens, sont des veules et des lâches qu’il faudra corriger . A mort la république des collabos.

  13. Posté par Hehlen le

    Il faut supprimer merkel du gouvernement ! Elle n’a pas de cerveau, pas de coeur et elle est très dangereuses pour l’humanité ! Il faut la juger! Avant qu’elle prenne tous les suffrages des nouveaux votant-migrants pour rester au pouvoir…

  14. Posté par sophie edouard le

    et voilà une fois de plus la preuve que l’Europe toute entière est dirigée par l’Allemagne. Merkel refuse, Merkel décide… Mais bon dieu aucun n’ose lui dire que l’Europe ne lui appartient pas?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.