Allemagne: Un palais européen historique pour 28 migrants

Gut_Salzau-640x480

Vingt-huit migrants ont été placés dans un palais européen historique. L'information est diffusée alors que l'on révèle à quel point le gouvernement local a dépensé de trop pour les centres de réfugiés.

Dans la région nord de l'Allemagne du Schleswig-Holstein les résidents locaux sont scandalisés par le fait que 28 migrants vivent actuellement dans le manoir luxueux de Schloss Salzau qui a été transformé en centre d'asile en octobre dernier. Le bâtiment du 19ème siècle est censé pouvoir héberger plus de 300 migrants, mais le faible taux d'occupation est simplement un symptôme de ce qui pourrait créer une crise économique pour les collectivités locales.

Die Welt rapporte que les communautés de la région sont en colère sur ​​le fait que peu de migrants y vivent par rapport à ce qui avait été dit à propos de ce château.

Source

7 commentaires

  1. Posté par pierre frankenhauser le

    Ach, zut! Si seulement j’étais richissime, je rachèterais p.ex. les châteaux de Vufflens et de Lucens, puis les transformerais en lupanars de luxe et gratuits pour migrants. Après tout ce qu’ils ont fait de positif pour notre société, on leur doit bien ça. Un service limousines avec chauffeurs serait inclus dans le lot. Nos salauds de pauvres n’ont qu’à se serrer la ceinture, et la classe moyenne qu’à financer les rentes pour migrants.

  2. Posté par Sergio Morosoli le

    Je crois que nous devons nous abstenir de critiquer. Chez nous, les clandestins sont incrustés par douzaines au Palais de Rumine à Lausanne.
    – Ici, c’est confortable, il y a des ordinateurs, le WiFi, des bibliothèques. En plus, c’est bien chauffé et il n’y a pas de contrôles de police qui ne servent qu’à nous humilier parce qu’on n’a pas de papiers.

  3. Posté par Un observateur le

    Je propose qu’on leur serve des repas Halal et qu’on monte dans le parc une petite mosquée en attentant le nécessaire regroupement familial imposé par nos lois Européennes.
    Je me pose aussi la question du bon sens. Jusqu’où nos maires, associations d’idiots utiles et nos élites politiques comptent y aller pour favoriser l’invasion/colonisation/décomposition de leurs propres pays.

  4. Posté par Nicolas le

    Tout se paye un jour. Patience…

  5. Posté par Aude le

    Leurs SDF vivent dans la rue…ou dans des piètres logements et les envahisseurs ont droit à un château…..ben voyons…le monde est devenu fou…les dirigeants eux…peuvent occuper les asiles psychiatriques… Ils souffrent du syndrome aigu de Cologne…
    En Italie, c’est le syndrome de Taranto…
    Versailles risque d’être occupé bientôt par la faune de Calais.
    Bref….les châteaux pour les pauvres envahisseurs et les masures pour les autochtones qui payent eux l’entretien de ces envahisseurs…
    Renvoyons tout cela à l’expéditeur…et occupons-nous mieux des pauvres de chez nous.

  6. Posté par Anne Lauwaert le

    y a rien à faire faut passer par là avant que les gens ne se réveillent… c’est le calice avec la lie …

  7. Posté par Tommy le

    Se sont-ils plaints que cette résidence était dépourvue d’ascenseur et que les repas n’étaient pas servis par un majordome?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (43'000 commentaires retenus sur plus de 400'000) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.