Belgique. Viol collectif par des réfugiés : « Un viol collectif était une chose tout à fait normale par ailleurs dans le monde » déclare un réfugié

media_xll_8374953

Après avoir commis un viol collectif, certains auteurs minimisent les faits.

L’un d’eux déclare même que la victime ne devrait pas se plaindre, car « les femmes doivent obéir aux hommes« . Pour Johan Vande Lanotte, le ministre socialiste de la ville d’Ostende, il s’agit de défendre nos valeurs: « Certains nouveaux arrivants ont une image de la femme qui est problématique. »

L’affaire s’est déroulée en novembre dernier. Mais elle a été révélée par hasard la semaine passée. Un professeur de l’institut technique d’Ostende avait attiré l’attention de la police sur un élève qui s’était fait remarquer avec une photo de lui portant un uniforme militaire et une mitraillette. Lors de l’enquête, les autorités ont découvert une vidéo sordide sur son téléphone portable: accompagné de six autres garçons, on le voit abuser d’une fille apparemment inconsciente. Les auteurs de ce viol collectif rient, dansent et chantent en arabe, précise Het Laatste News.

Plus tôt dans la soirée, la jeune fille de 17 ans était allée boire un verre avec ses copines, avant d’atterrir à une fête à Ostende où, d’après certains témoignages, elle aurait consommé de l’alcool au point de finir inconsciente. Où a-t-elle ensuite été emmenée? Ceci n’est pas encore clair. On sait cependant qu’elle est rentrée chez elle en taxi.

Des auditions qui choquent

Parmi les auteurs de faits, deux jeunes sont de nationalité belge. Cinq autres seraient Irakiens, et au moins d’eux d’entre eux connaîtraient une procédure de demande d’asile. Ils ont entre 14 et 25 ans. Seul le plus âgé nie le viol, tandis que les six autres reconnaissent qu’ils ont tous eu des rapports sexuels avec la jeune fille.

Lors de leur interrogatoire, ils étaient très désagréables, considérant parfois, comme le précise à nouveau Het Laatste News, qu’un viol collectif était une chose tout à fait normale par ailleurs dans le monde.

L’un d’eux affirme aussi que « la jeune fille a demandé de l’emmener » – alors que les images montrent clairement qu’elle n’était plus maîtresse de sa volonté.

Selon l’un des auteurs de faits, elle ne devrait de toute façon pas se plaindre, « parce que les femmes ont seulement besoin d’écouter les hommes« .

Le bourgmestre d’Ostende a, pour sa part, appelé à des sanctions très dures, « dans cette affaire douloureuse« .

DHnet.be

12 commentaires

  1. Posté par Dylan le

    Il y a un fait certain ..c’est que si demain une chose pareille ou même minime arrivait à un membre de ma famile par des migrants ou autre……je n attendrai certainement pas que la police ou la « justice » fasse son devoir …je ferai le mien et je vous garanti que je serai horriblement radical !!!!

  2. Posté par Un observateur le

    Au moyen orient et en Afrique où j’ai passé de nombreuses années , la frustration sexuelle des hommes est énorme. La condition de la femme est réduite à faire des enfants, la cuisine et se taire. C’est l’homme qui marie la femme et c’est lui qui la répudie. On a les bordels, les maisons closes où on peut satisfaire ses besoins contre paiement . Il y a donc les filles sérieuses ( surveillées par la famille ) à marier ( c’est les parents qui choisissent l’homme et obligation de virginité dans les pays Arabo-musulmans) , et les filles de joie.
    Lorsque des femmes s’aventurent dans des endroits retirés ou fréquentés par les hommes , ou la nuit , les hommes pensent que ces femmes ne sont pas sérieuses et n’hésitent pas à les violer sans se sentir culpabilisés. C’est la frustration et une mentalité , une éducation où on n’obtient quelque chose que par la violence.
    J’ai assisté à un viol collectif dans un pays d’Afrique noire. C’était un enfant de 8 ans environ violé à tour de role par 7 hommes ( 18/30 ans environ) dans un marché en pleine journée. La scène se passa à 20 mètre à l’écart du marché. Personne n’osa intervenir magré les cris et les pleurs de l’enfant. Sans réfléchir, j’ai intervenu et fus menacé par plusieurs violeurs . Il me restera à jamais cette image de cet enfant traumatisé , violenté qui ne comprenait pas ce qui lui arrivait avec cette horde de barbares qui se disputaient le gamin avec chacun attendant son tour le sexe en érection.
    Pour ces barbares violents, non éduqués, pauvres et frustrés , cet enfant seul et isolé fut l’occasion de palier au manque. C’est pourquoi, ce qui est arrivé à Cologne ne me surprend nullement.
    En l’Afrique, dans cet exemple j’ai vu la passivité des gens qui regardaient, la non dénonciation, le fait que ce n’est qu’un incident benin, l’absence d’ordre public et de jugement pénal .

  3. Posté par Tommy le

    Certains jours, la lassitude l’emporte sur le sentiment de révolte légitime que je devrais adopter face à ces hordes de primitifs défendues par nos compassionnistes.

  4. Posté par Vandensteen Pierre le

    Pour le bourgmestre d’Ostende, il s’agit de défendre simplement nos valeurs. Triste. Pour moi, il s’agit de défendre ma famille donc défendre une infime partie des citoyens BELGES….Insurgé, si tel fait se passe dans ma famille, je jure devant Dieu ( le nôtre ) que plus un seul migrant ne serait assuré de vivre leurs coutumes.
    Ce message est destiné aux bien pensants et politiques humanistes.

  5. Posté par François le

    Avoir organisé et/ou laissé se déployer cette invasion migratoire en Europe est gravement criminel. Ces événements ne sont que le début d’un réel cataclysme dramatique qui va progressivement se déclencher et dont les victimes seront les citoyennes et citoyens européens, pour l’éviter il faut de toute urgence organiser le remigration et sanctionner les responsables politiques de cette catastrophe.

  6. Posté par Jean-Paul Costantini le

    Ils ont l’habitude de la loi du talion, ces imbéciles radicalisés. On pourrait donc sans autre leur faire subir à eux, pas à leurs femmes, les mêmes outrages, en public, que ceux qu’ils font subir aux femmes de chez nous. On pourrait ainsi leur démontrer que dans notre société les mecs de chez eux ne valent rien du tout, en les ravalant au rang de […] qui est le leur.

  7. Posté par hausmann. conrad le

    Les socialos et les verts peuvent être fiers de l’enrichissement cultuel qu’ils défendent toute l’année…

  8. Posté par C. Donal le

    Triste rappel du viol collectif de Mariannelund, en Suède. La femme de 29 ans, aide dans le domaine de l’intégration, mère de deux enfants, s’est retrouvée en chaise roulante. 4 à 7 ans de prison pour les 7 violeurs… Il suffit de voir leur détachement au tribunal pour comprendre qu’ils recommenceront une fois sortis de prison.

  9. Posté par massa daniel le

    Renvoyer ces soit-disant migrants, presque tous sont uniquement des réfugiés économiques et les islamiques. Jamais ils s’assimileront aux démocraties. Musulmans incompatibles avec nos valeurs, ni maintenant, ni dans 20 ans, jamais.

  10. Posté par Jeferson le

    Dans un monde idéal, il faudrait que Sommaruga se mette à boire et à sortir en boîte. Oh, je ne lui souhaite rien de mal, mais ce serait tellement plus agréable pour tout le monde si elle parlait une seule fois de ce qu’elle connaît au lieu de nous tenir des théories toutes plus farfelues les unes que les autres.
    Vas-y, éclate-toi Momone! J’te promets qu’on ne regardera pas la vidéo…

  11. Posté par Dominique Schwander le

    Et ils y a de nos élus, comme notre Sommaruga, qui ne veulent pas expulser de tels criminels!

  12. Posté par bigjames le

    Le maire appelle à des sanctions très dures ….
    Stage de poney, bataille de boule de neige ???

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.