La Suisse touchée par l’islamisation via l’immigration kosovare

ALBANCI PROTESTUJU U SKOPLJU

Sécurité. Le Kosovo compte la plus forte proportion d’aspirants au djihad. En cause : La présence de communautés salafistes qui parviennent à atteindre la Suisse.

Tous les jours, en sortant de leur maison de Mitrovica au nord du Kosovo, les soldats de la Swisscoy sont confrontés à la même image : sur les murs des rues avoisinantes, plusieurs inscriptions en l’honneur de l’Etat islamique sont venues recouvrir d’anciens graffitis délavés. Ils sont la marque visible d’un phénomène qui préoccupe les experts depuis des mois : l’augmentation croissante des radicalisations au Kosovo.

Une source interne, présente sur place en décembre, confirme que « l’existence de sympathisants de l’Etat islamique n’est un mystère pour personne ici. » Mercredi dernier encore, deux Kosovars ont été condamnés à 3 ans et demi de prison par la Cour de Pristina pour participation à un groupe terroriste, selon Balkan Insight.

Cette évolution s’est faite progressivement. Quand la Suisse a commencé sa mission en 1999, le risque d’un attentat islamiste était faible. En 2010, l’Albanais Lavrdrim Muhaxheri travaillait par exemple encore pour la KFOR, dans la base américaine de Bondsteel. Deux ans plus tard, il a pris le nom d’Abu Abdullah al Kosovar et est devenu l’un des plus importants représentants albanais de l’Etat islamique. Aujourd’hui, le jeune homme de 25 ans est considéré comme le principal intermédiaire entre l’EI et les habitants albanophones des Balkans.

Son parcours ne fait pas exception. Les biographies semblables à celle de Muhaxheri augmentent constamment au Kosovo.

Parmi les imams arrêtés se trouvaient deux noms connus en Suisse : Shefqet Krasniqi Mazllami. Ces deux imams, réputés ultraconservateurs, s’étaient déjà rendus plusieurs fois en Suisse. Krasniqi avait par exemple été invité par le Conseil central islamique de Suisse (CCIS) en 2011 et 2013. La même année, Mazllami avait, lui, prêché dans une mosquée de Liestal (BL).

Les imams kosovars s’intéressent à la Suisse pour deux raisons principales : premièrement, la diaspora albanaise compte ici plus de 200'000 représentants. « Les jeunes vivant dans un pays étranger sont particulièrement vulnérables aux pensées radicales, souligne Xavier Bougarel. Ils se sentent minoritaires, rejetés et manquent d’encadrement de la part des institutions religieuses officielles. » Deuxièmement, la Suisse peut représenter une source non négligeable de revenus. « Les institutions religieuses officielles du Kosovo n’offrent pas assez de places de travail pour tous les nouveaux imams, souvent formés dans les pays du Golfe, explique Xavier Bourgarel. Du coup, ils créent leur propre business religieux et vivent de leurs prêches. » Plus riche, la diaspora représente donc pour eux un marché particulièrement juteux.

Est-ce que la radicalisation au Kosovo a une influence en Suisse ?

Oui. Beaucoup d’imams radicalisés du Kosovo sont invités par des mosquées et des communautés suisses. Ils peuvent ainsi répandre leurs pensées. Ils peuvent essaient de s’y infiltrer pour transmettre leur idéologie. Ils y parviennent parfois. Les relations étroites entre la Suisse et le Kosovo les aident.

Les réseaux arrivent-ils jusqu’en Suisse ?

Ils atteignent la Suisse sans problème, étant donné que beaucoup de radicaux sont en contacts réguliers avec des proches ou des adhérents via Internet. Un média important de la radicalisation est la radio en ligne. Des imams ultraconservateurs envoient ainsi librement leur message en Suisse et répondent à des questions d’auditeurs suisses.

Qui est visé par les Kosovars radicaux ?

Principalement les Kosovars vivant en Suisse. Les plus vulnérables sont les jeunes de la deuxième et troisième génération.  Ils viennent souvent de familles non religieuses ou non pratiquantes et ne savent pas comment vivre leur religion au quotidien. Les imams ultraconservateurs essaient de les instrumentaliser.

Peut-on faire quelque chose là-contre ?

Nous ne devrions plus inviter d’imams de l’étranger, encore moins du Kosovo. Les imams jouent un rôle prépondérant dans une communauté musulmane. Il est très important qu’ils soient formés en Suisse. Ils devraient aussi promettre qu’ils respecteront et défendront la pluralité religieuse de Suisse.

Source

Rappel: Calmy-Rey défend à nouveau le Kosovo

13 commentaires

  1. Posté par Meyer Berna le

    Franchement les musulmans du Kosovo ne m’inquiètent pas contrairement à ceux venant d’autres pays.
    Durant mon séjour de trois mois au Kosovo en tant que touriste en 2015, je n’ai jamais vu une femme voilée. Les « rayons alcool » des supermarchés sont aussi bien achalandés que COOP ou Denner. Il est très courant de voir des gens boire de l’alcool à la terrasse des nombreux bistrots à côté ou en face des mosquées. D’ailleurs ce pays est producteur de bière, vin et eau-de-vie.
    On trouve aussi de la viande de porc sans aller dans les enclaves serbes mais c’est pas très répandu.
    Dans une moindre mesure j’ai aussi visité l’Albanie et ces deux pays ne sont pas comparables avec d’autres pays musulmans.

  2. Posté par aldo le

    Quand vous voyiez qu’un ex conseiller d’Etat des verts cryptocommunistes a eu un têtard avec une kosovare qui pourrait être très facilement sa fille, voir sa petite fille, vous pouvez pensez que le cul est aussi un moyen de pénétration, si on ose l’écrire, et d’inféodation de nos institutions. J’ai constaté aussi les même démarches de personne de l’Est qui bizarrement convolaient avec des fortunes locales comme si, après la chute du communisme et son squat des institutions européennes de Bruxelles, des listes des riches suisses à épouser avaient été préalablement établies par la KGB pour déstabiliser une Europe à investir, asservir et piller par les mafias d’oligarques, comme jadis l’étaient les pays de l’Est. Même si Poutine en a fait partie, au moins il semble s’être reconverti aux nouvelles valeurs qui construisent les futures nations capables de suffisamment de cohérence pour influencer le nouveau monde à venir.

  3. Posté par Vivi le

    PS NB: Calmey Rey non seulement défend le dialogue avec le Hamas (reconnu mondialement comme étant un groupe terroriste nazi-islamique imposant la charia sur la population gazoui.) mais de plus elle a invité à plusieurs reprises leurs chefs …. ( Sources: il suffi de faire une recherche : Calmy Rey / Hamas ….. )

  4. Posté par Vivi le

    Combien de jeunes Kosavars et Albanais d’origine et Nationalisés rapidement servent l’armée ici en Suisse ? Ou travaillent à des postes clefs (sécurité) de notre Confédération ? Cela fait des décennies que notre gouvernement est au courant de cet nazi-islamisation en Albanie / Kosovo et notre gouvernement comme a son habitude, n’a pris aucune mesure …. Ni avant, ni pendant, ni maintenant….

  5. Posté par Marie-France Oberson le

    @Un observateur le 28 janvier 2016 à 01h20 : »Ces Kosovars arrivaient en voiture et choisissaient la Suisse en particulier, état riche, et prospère….pourquoi aller dans un autre état Européen ? »
    Effectivement, ils sont venus en Suisse parce que la Suisse était riche et propère , mais aussi et surtout parce qu’il y avait chez nous une forte communauté de travailleurs kosovars et Albanais arrivés déjà dans les années 60 jusque vers les années 80 où le regroupement familial a été facilité.
    Il était donc plus commode , lors du conflit yougoslave,pour les Kosovars demandeurs d’asile de venir en Suisse où ils avaient déjà de nombreux parents, amis et « connaissances » et de plus dans un pays ami , si ami qu’il fut le premier à reconnaître l’Etat du Kosovo grâce à Cruella .
    Moralité : quand on va chercher de la main-d’oeuvre étrangère, en masse ,il faut s’attendre un jour à en payer le prix….
    Le japon a très peu de main-d’oeuvre étrangère, ça ne l’empêche pas d’avoir une économie florissante..

  6. Posté par Christian Hofer le

    @ Pehem Veyh

    Encore une fois, je suis tout à fait d’accord avec vous. D’autant plus que lorsque la commission fédérale contre le racisme a voulu faire la police sur Facebook au niveau de la Suisse, c’était à la suite de propos racistes émanent de Balkaniques et de Turcs:

    http://www.tagesanzeiger.ch/schweiz/standard/Anzeige-gegen-muslimische-Secondos-wegen-Hetze-im-Netz/story/28458314

    Donc résumons: on les accueille, ils agressent nos filles, ils abusent de l’aide sociale, ils menacent, ils amènent l’islamisme, ils provoquent une réduction de nos libertés etc. etc.

    Et le peuple suisse se fait traiter de raciste lorsqu’il porte simplement des chemises. Moi je dis chapeau… chapeau à ce peuple suisse qui n’a pas encore pris les armes face à toutes ces injustices, face à ce terrorisme idéologique imposé par la gauche.

  7. Posté par Pehem Veyh le

    Il faudra se rappeler le travail « merveilleux » de l’autre immense gourde du CF, classée entre Dreyfuss et la pianiste, soit Micheline, qui nous a fait venir, en grande hâte, tout ce qu’elle a trouvé là-bas qui aurait voulu stabuler ici. Qu’on la garde soigneusement dans nos souvenirs, cette illustre gauchiste, incapable et irresponsable. Bah! Comme tous les gauchistes quoi….

  8. Posté par Christian Hofer le

    @ Un observateur

    Comme je l’ai mentionné très souvent, ce n’est pas la Suisse en elle-même mais le Conseil fédéral via les pressions socialistes.

    Il faudra un jour un tribunal pour juger tout ceux qui ont fait entrer ces gens violents, agressant nos femmes et menaçant nos hommes. Mes amis se sont fait menacer de mort, d’autres frapper pour un regard. Deux de mes amies ont échappé à un viol collectif de la part de Balkaniques. D’autre encore se faisaient harceler en pleine rue de Berne: tous les Suisses avaient peur de réagir.

    Les responsables de tout cela non seulement ne reconnaissent rien, n’ont aucune pitié pour les nôtres mais encore se donnent le droit de donner des leçons de morale après toutes ces saloperies.

    https://fr.groups.yahoo.com/neo/groups/Forum-socialiste/conversations/messages/469

  9. Posté par Un observateur le

    La Suisse a fait une très grave erreur d’accueillir des Kosovars lors de la guerre Yougoslave en 1999 . Ces Kosovars arrivaient en voiture et choisissaient la Suisse en particulier, état riche, et prospère….pourquoi aller dans un autre état Européen ?
    L’erreur est grave car il aurait fallu un statut temporaire avec obligation de retour. Ils ont importté en Suisse une violence , une criminalité , une insécurité évidente…que les Suisses paient lourdement.
    C’est le même problème avec cette invasion/colonisation actuelle d’arabo-oriento-africano-musulmans qui, vous remarquerez, ont un « grand amour » pour la Suisse par rapport à la Hongrie , et les autres pays Européens qu’ils traversent et où ils sont pourtant en totale sécurité , puisqu’ils ses disent tous réfugiés politiques en danger de mort.
    Cette attirance forte pour la Suisse , comme pour la Suède et l’Allemagne n’est pas anodine. C’est des pays qui offrent les meilleurs conditions, prestations et rapatriement de la famille restée au pays , sans oublier tous les travailleurs d’Afrique noire en Lybie qui ont vite compris l’intérêt de traverser la mer pour l’Europe qui ouvre ses portes et qui ont alerté leurs concitoyens Erythréens, somaliens, Kénians, yémenites etc…à rejoindre la Lybie pour embarquer….Ayant vécu dans ces pays, c’est une aubaine et une occsion unique de réaliser leurs rêves de toujours : ALLER VIVRE EN EUROPE
    Le seul moyen d’entrer en Europe et d’y demeurer, c’est le mariage ou le détournement de l’asile politique qui reste la seul possibilité d’une massive immigration illégale de peuplement.

  10. Posté par Sancenay le

    cf le Livre du Colonel Hogard : « l’Europe est morte à Pristina ». Cela peut aider à situer les choses dont les risques.

  11. Posté par Pierrot le

    @Nicolas
    Merci les femmes de gauche! L’aveuglement allié à une culpabilité castratrice, c’est la certitude que l’avion s’écrase! Sortons les lances à incendie!

  12. Posté par Jean-Paul Costantini le

    Moins d’imams = moins de problèmes. Ils sont souvent tellement convaincus de la supériorité de l’islam sur les autres religions, que leurs prêches sont venimeux et pleins de mépris pour les
    autres.

  13. Posté par Nicolas le

    Merci qui?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.