Suède : un migrant tue une employée d’un centre d’accueil

CZoTc6sW0AEzuvM

Un demandeur d’asile mineur a été arrêté ce lundi en Suède. Il est soupçonné du meurtre à l’arme blanche d’une employée du centre dans lequel il résidait, a indiqué la police.

Cette affaire est intervenue le jour où la police nationale a réclamé au gouvernement l’embauche de 4.100 officiers supplémentaires, nécessaire selon elle pour combattre la menace terroriste, mener les reconduites à la frontière, et assurer l’ordre dans les centres pour réfugiés.

La victime est une jeune femme de 22 ans, poignardée tôt dans la matinée dans le cadre de son travail au sein de ce centre de Mölndal près de Göteborg (sud-ouest). Elle a succombé à ses blessures à l’hôpital.

309251A700000578-3416343-image-m-4_1453759288382

Les enquêteurs ont désigné comme suspect un résident de ce centre destiné aux adolescents de 14 à 17 ans, mais se sont refusés à donner toute précision sur son identité, y compris sa nationalité.

«Ce type d’intervention devient de plus en plus courant. Nous sommes confrontés à plus d’incidents comme celui-ci», a déclaré à l’AFP un porte-parole de la police, Thomas Fuxborg.

Mezher22-447806

D’après le directeur de la police nationale Dan Eliasson, l’arrivée de demandeurs d’asile dans des proportions inattendues (163.000 en 2015, pour une population de 9,8 millions d’habitants) a mis sous pression les forces de l’ordre dans tout le pays.

«Nous sommes obligés de répondre à de nombreux troubles à l’ordre public dans les centres pour demandeurs d’asile. À certains endroits, cela occupe des ressources policières considérables. Ce n’était pas le cas il y a six mois et nous ne pourrons pas réagir aussi efficacement dans d’autres domaines», a-t-il expliqué à l’agence de presse TT. [...]

Sud info

11 commentaires

  1. Posté par Rikiki le

    La Suède va tendre encore l’autre joue ?

  2. Posté par conrad.hausmann le

    Il n’y a rien à faire, les Européens refusent d’admettre que l’Islam veut la conquète.Il y a méconnaissance,et de la naiveté et l’aveuglement des intellectuels autoproclamés.

  3. Posté par John Simpson le

    La victime s’appellait Alexandra, d’origine libanaise. La police suédoise refuse apparemment de donner des détails sur le profil de son assassin…

  4. Posté par Nicolas le

    A l’arme blanche ! Donc non seulement criminel mais également raciste. Tempête dans les crânes des journalistes, qui par ailleurs se foutent de la victime et de sa famille endeuillée comme de leur première pige.

  5. Posté par Cenator le

    Elle travaillait seule, de nuit, dans le centre, contrairement aux règles de sécurité, dit également l’article du Daily Mail.
    Apparemment, ces centres peinent à recruter, et ça ne va pas s’améliorer.

  6. Posté par Eddie Mabillard le

    La gauche et tous sauf l’UDC vont dire qu’on ne peut pas renvoyer un criminel étranger, cela ne correspond pas aux droits de l’homme, article xx alinéa yy ligne zz et le peuple les croit.
    OUI OUI et OUI le 28 février!

  7. Posté par C. Donal le

    Selon le dailymail, cette étudiante préparait un mémoire :
    « The road to non criminal – a lifestyle change’.

  8. Posté par g le

    La Suède va, dans peu de temps, être dominée et surement massacrée

  9. Posté par Pierre H. le

    A l’arme blanche ??? C’est pourtant pas le genre de ces gens ! Pauvre femme ! Il y en aura beaucoup d’autres si nous restons les bras croisés !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.