Le père de Arminas, tué vraisemblablement par un migrant : « Tout est caché dans les médias suédois »

690739
Via Fdesouche.com
Le meurtre tragique survenu le 11 janvier d’un jeune garçon lituanien âgé de 15 vivant en Suède par un garçon de 14 ans dont l’identité n’a pas été rendu public, pendant que les deux étaient à l’école, remet la question des réfugiés et de la « crise des migrants » au cente du débat en Lituanie.

Le père de la victime, Arminas Pileckas, s’est exprimé sur l’assassinat de son fils sur le site généraliste lituanien Irytas

La presse suédoise a raconté qu’Arminas avait agressé à plusieurs reprises son meurtrier mais ce n’est pas vrai. Ils se sont disputés une fois en Décembre quand le garçon arabe harcelait une fille dans leur classe d’école, Arminas est venu à sa défense et les deux garçons se sont battus.

L’arabe a dit qu’il allait prendre sa revanche et il l’a prise. Il l’a même dit devant le directeur de l’école.

Le père s’est exprimé également dans le journal lituanien DELFI

La situation devient de plus en plus dangereuse à cause de la crise des réfugiés. Un autre lituanien a échappé de peu à un viol par des migrants il y a quelques mois, la police a installé un bracelet électronique sur l’assaillant, c’est tout ce que la police a fait.

C’est effrayant ce qui arrive. Les suédois ont peur de parler des migrants.Nous, les lituaniens pouvons parler de ces choses-là en public mais ici en Suède, tout est caché et minimisé par les médias.

Le traitement médiatique de l’affaire dans la presse suédoise est largement différent, le principal tabloid suédois Expressen se contentant de relayer les faits bruts en ne mentionnant aucune information complémentaire sur le nom et l’origine du jeune meurtrier.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (43'000 commentaires retenus sur plus de 400'000) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.