Autriche : le chef de la police conseille aux femmes de « ne pas sortir seules » à cause des agressions des réfugiés

réfugiés-munich

Le chef de la police de Vienne a déconseillé aux femmes de s’aventurer seules dans les rue après les agressions sexuelles hautement médiatisées en Autriche et en Allemagne.

Le patron de la police Gerhard Pürstl est maintenant accusé de faire porter aux femmes la responsabilité des agressions, plutôt que de cibler les hommes qui commettent des crimes sexuels.

M. Pürstl a dit : « Les femmes devraient, en général, ne pas sortir dans les rues la nuit seules, éviter les zones suspectes et aussi, dans les pubs et les clubs, n’accepter de boissons que de personnes qu’elles connaissent. » [...]

Traduction Fdesouche

The Independent

3 commentaires

  1. Posté par C'est exactement ce que veulent le

    C’est exactement ce que veulent les islamistes et ils vont parvenir à leur but grâce à l’aide que leur apporte les gouvenements de notre belle Europe. Et après, seules celles qui seront voilées auront le droit de sortir ?

  2. Posté par C. Donal le

    @ Andrea
    Oui, les hommes ont besoin de se rappeler de leur passé. Les assassines de la virilité ont tellement ratissé ces dernières années que très bientôt, elles réaliseront qu’elles auront besoin des hommes pour les protéger et protéger leurs enfants. L’Etat de les protège pas. Il paye, subventionne, mais à la condition qu’elles se plient au mondialisme. Le monde n’est pas adaptable à leur délire, le monde est périlleux.

  3. Posté par Andrea le

    1. Et les hommes autrichiens, ils son où?
    2. En nom de quoi, ce couvre-feu? Des responsables?
    3. A quand des amendes pour les transgresseuses?
    Merci, les feministes. Elle est bien libre votre sexualité?
    Mais comment, ne suffisait-il pas à une femme de dire non, pour que l’homme comprenne? Même si elle est habillé de la façon la plus provoquante, plongeant l’homme dans la plus complête des ambiguïtés, en termes de communicatin non verbale?
    Allez leur expliquer cela, maintenant. Bein, non. Il faut maintenant qu’une féministe de gauche vienne vous parler de codes de conduite.
    Attendons le jeudi de carnaval, à Cologne. Oui, ce jeudi où les femmes viennent couper la cravate des hommes, bien entendu habillées de la façon la plus provocante.
    Nous allons voir, si seulement la fête ne seraas annulée.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.