Eclairage UW – Le lobby des armes et le lobby des larmes – 06.01.2016

Uli Windisch
Rédacteur en chef
EclUW

 

Points d'actualité commentés par Uli Windisch:

 

  • La mise en scène d'Obama, lorsqu'il annonce les mesures qu'il souhaiterait prendre contre les possesseurs d'armes à feu.
  • Les syndicats prennent position contre l'initiative (UDC) de "mise en œuvre", sur le "renvoi des criminels étrangers".
  • Une argumentation grossière, mensongère et unilatérale pour appuyer tous les effets d'annonce politiciens qui tendraient vers le progressisme idéologique: vers une propagande digne d'un Etat à parti unique?

 

propos recueillis le 6 janvier 2016

4 commentaires

  1. Posté par chantal le

    n’est-ce pas lui l’enfant à qui il devrait être interdit de posséder ou de vendre une arme ? en tout premier lieu ?

  2. Posté par blum le

    Les fausses larmes d’un imposteur entouré d’une pléthore de thuriféraires, ne me font ni chaud ni froid; je pense que les Américains doivent rester armés, et à-même de se défendre, le cas échéant.
    Il revient aux parents, de préserver leurs enfants des dangers présentés par des armes trop aisément accessibles.
    Maintenant, la culture de l’excuse qui atteint la Suisse, comme la grippe espagnole qui s’est répandue, il y a pas mal de décennies, en faisant d’énormes ravages, doit être contenue tant qu’il en est temps.
    Je suis heureuse de vous faire savoir, Monsieur, que j’ai eu l’occasion de faire connaître votre site à deux nouvelles personnes, hier; des personnes très simples, patriotes, douées d’un solide bon sens — et d’un entourage très étendu.

  3. Posté par Frank Leutenegger le

    Dans un polar lu récemment, un politicien se fait verser quelques gouttes d’ammoniac sur le revers du poignet de sa veste. Du coup, il n’a aucune peine à verser une larme devant un monument à des enfants morts.

  4. Posté par Pierre H. le

    Les Etats-Unis ont eu un exercice militaire l’été passé dans 7 ou 8 Etats du sud ouest qui a duré du 15 juillet au 15 septembre et qui avait pour nom de code « Jade Helm 15″ et qui a mis en émoi les gouverneurs de certains Etats concernés. Le but de la manoeuvre n’aurait été rien de moins que la préparation de l’attaque américaine contre leur propre population. Le DHS (Department of Homeland Security) aurait même commandé pour l’occasion 1 milliard 600 millions de cartouches spéciales à têtes creuses (Hydra Shock), balles qui sont pourtant interdites même durant la guerre par les conventions internationales car le gouvernement US s’attend bientôt à un soulèvement populaire massif. Voilà les gens sains d’esprit qui nous gouvernent et avec quoi ils vont tirer sur leur propre population. Vous imaginez bien dans ce cas que ce ne sont pas les viols des Allemandes qui vont les attendrir. Voilà où on en est sur l’échelle émotionnelle de nos dirigeants, et bien sûr si les citoyens sont armés, ça ne leur facilitera pas la tâche.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.